AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anguis in Herba † Na'Hash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

•• Sirène Vengeresse ¤ Notre vengeance sera terrible.


avatar

•• Sirène Vengeresse  ¤ Notre vengeance sera terrible.

Féminin Messages : 1287
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 23
Localisation : Auprès de la Triade.... Ou de Na'Hash.

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
9/100  (9/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Anguis in Herba † Na'Hash    Ven 5 Juil - 22:04


    Ce soir-là, alors que les souterrains semblaient encore plus froids et humides que d’habitude, des bruits de pas se faisaient entendre, résonnant dans la noirceur et la profondeur des ténèbres. Quelqu’un marchait, silencieusement, avançant d’une manière plus gracieuse et souple que les créatures ordinaires. Cet être magique était recouvert d’un long manteau noir, et une large capuche dissimulait son visage. Cette personne-là, c’était Casilda, cette sirène vengeresse qui était pourtant toujours restée extérieure aux conflits magiques, se contentant de vivre à la surface afin de tuer des maris infidèles. Que faisait ici cette démone, si loin de son terrain de jeu habituel, à une heure aussi tardive? Et surtout, pourquoi tenait-elle à cacher son corps, son visage, qui étaient pourtant ce qu’elle avait de plus précieux et qu’elle aimait tant exposer?
    A vrai dire, cela faisait bien longtemps que notre sirène avait quitté sa routine démoniaque, afin de devenir un acteur majeur de la guerre interne qui sévissait aux enfers. Casilda était en effet devenue une taupe, une infiltrée, au sein même de la Triade. Elle agissait selon les ordres de la Source, de Na’Hash, cet homme qu’elle avait pourtant si longtemps méprisé. Son nouveau rôle magique était né de la rage qui l’avait envahie, le jour où elle avait appris le meurtre de Kahan par Balthasar. Ce jour là, après avoir réduit son appartement en pièces, elle était arrivée, folle de rage, devant l’antre de Na’Hash. Le garde n’avait pas voulu la laisser passer, et la démone avait explosé de colère, agrippant le visage du démon à l’aide de ses ongles, se découvrant au passage un tout nouveau pouvoir : celui de combustion. Regardant l’homme s’enflammer, elle était rentrée dans l’antre telle une furie, surgissant devant un Na’Hash plus que surprit. « IL L’A TUÉ ! » avait t’elle aboyé. « Balthasar a tué Kahan. IL A PRIS SA PLACE! ». Jamais le visage de Casilda n’avait été autant déformé par la rage, par la haine. C’est alors qu’elle avait dit à la Source : « Je suis avec toi. Dis-moi ce que tu veux que je fasse. Rien de m’arrêtera. »

    En repensant à cette scène, Casilda ferma les yeux un instant. Elle voulait se rappeler la raison pour laquelle elle se battait, pour laquelle elle se mettait tant en danger: Balthasar lui avait enlevé Kahan.
    Kahan, ce démon puissant, son ami, son allié, celui avec lequel elle avait partagé tant de choses. Balthasar, cette vermine, ce monstre qui avait éliminé le chef de la Triade dans le but de prendre sa place. Une vermine qu’il fallait éradiquer au plus vite, afin de pouvoir se libérer de sa haine, afin de se venger.
    En outre, la sirène n’avait pas trouvé de plan plus fourbe que celui de trahir Balthasar en personne, c’est-à-dire de se rapprocher de son cercle afin de mieux pouvoir le poignarder dans le dos. Et autant dire que la démone était une très bonne informatrice, puisqu’elle était assez proche de Jared et Salauln, et ce depuis l’époque où régnait Kahan. Elle avait obtenue la confiance de la Triade, et cela l’aidait à mieux préparer sa vengeance. Car après tout, la vengeance est un plat qui se mange froid, c’est bien connu!

    Notre belle sirène continuait donc sa traversée des souterrains, lorsqu’elle arriva devant l’antre de la Source. Un garde de deux mètres de haut lui faisait face, musclé comme un catcheur, le regard sombre. Ce garde-là, il n’y aurait pas besoin de le tuer, tout simplement parce qu’il savait pertinemment que la démone était attendue. En outre, après avoir jeté un coup d’œil furtif derrière elle dans le but de s’assurer que personne ne l’avait suivie, Casilda ôta sa capuche.

    « J’ai rendez-vous avec lui. »
    déclara t-elle d’un air inébranlable.

    L’homme, la reconnaissant, se mit sur le côté afin de la laisser passer. Casilda entra donc d’une démarche lente et assurée, regardant son ombre géante qui tapissait les murs de la grotte, reflétée par le feu des lampes torches. A quelques mètres d’elle, assise sur son trône, siégeait la Source du Mal en personne. Et, alors que la plupart des démons auraient été apeurés et déstabilisés, Casilda afficha un sourire moqueur tout en fixant dans les yeux Na’Hash, d’un air provocateur.

    « Mon Seigneur, c’est un réel plaisir de vous revoir. »


    Elle avait dit cela en hochant la tête, comme pour le saluer. Cependant, cette démone, féministe par nature, faisait cela pour se moquer de Na’Hash, qui, même s’il lui donnait les directives à suivre, était loin d’être son maître. Casilda était une sirène vengeresse, une sirène insoumise, indomptable. Elle ne cessait jamais de le rappeler, et ce même à la Source du Mal en personne.