AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Mar 28 Juin - 11:26

Alicia & Maël
« Un ami c'est aussi précieux qu'une vie »



Rare, très rare sont ceux qui, se connaissant depuis l’école primaire, gardent contact et se revoient plus de vingt ans après. On trouve ici la vraie définition du nom « ami ». Beaucoup de personnes se disent ami avec telle ou telle personne, mais la plupart du temps, l’âge, l’éloignement, ou encore les études finissent par avoir raison de ces soi-disant amis. Si cette relation se termine ainsi, c’est que ce ne sont pas des vrais amis, mais des copains, potes ou connaissances. Les vrais amis, on les compte sur les doigts d’une main. Qui peut dire qu’il a une dizaine d’amis ? Personne ! Pour la simple et bonne raison, que personne ne connait dix personnes avec qui il peut faire ce qu’il veut, à qui il peut confier tout ce dont il a envie ou en qui il pourra toujours avoir confiance sans que ceux-ci le trahissent. Il faut arrêter de se voiler la face, les amis, les vrais, on n’en a que très peu, et c’est aussi bien. Mieux vaut avoir un ou deux amis sur qui on pourra toujours compter qu’une quinzaine de soi-disant amis qui finiront par nous trahir ou nous oublier.

Maël, n’avait que très peu d’ami au vrai sens du terme. Alicia en faisait partie. Cette femme, qu’il avait rencontré à l’école primaire était une de ces personnes sur qui il savait qu’il pourrait toujours compter. Cela faisait un moment qu’ils ne s’étaient pas vu. Ils avaient tout de même gardé contact. Alors, quand il avait su qu’elle était sur San Francisco, il n’avait pas hésité une seule seconde : il lui avait donné rendez-vous dans un petit café. Il mourrait d’envie de la revoir et de lui parler du drame qui était arrivé. En effet, si elle avait déjà entendu parler d’Allyson, elle ne savait pas qu’elle était morte, tuée par une de ces saletés de démons. Ce n’était pas une chose qu’on disait au téléphone. Il avait déjà beaucoup de mal à en parler, alors raconter une telle chose au téléphone était totalement inappropriée. Il voulait lui en parler, mais face à face. Elle avait probablement vécu des choses dont elle ne lui avait pas parlé au téléphone non plus. En conséquence, ces retrouvailles étaient parfaites pour s’adonner à quelques confidences plus ou moins joyeuses. Mais les amis sont là pour ça !

Après quelques minutes de marches à pied, il arriva au café, le Quacke, et fit le tour rapidement pour voir si elle était déjà arrivée ou non. Apparemment, non. Il était le premier. En regardant sa montre il se rendit compte qu’il était légèrement en avance. Impatience quand tu nous tiens ! Il s’installa donc à une table et fit signe à un serveur :

-Je pourrais avoir un café s’il-vous-plait.

Il fallait bien qu’il fasse quelque chose en attendant Alicia ! Il fut immédiatement servi, et commença à boire son café, perdu dans ses pensées, repensant aux bons moments qu’il avait eu avec la jeune femme.



Spoiler:
 


Dernière édition par Maël Hiton le Ven 8 Juil - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Mar 5 Juil - 9:30

    Aujourd'hui était une journée parfaite. Aujourd'hui allait être l'occasion pour la journaliste de revoir un ami. Un ami sur qui la jeune femme avait toujours peut compter. Un ami d'enfance comme elle n'en n'avait jamais eu. C'est la seule est unique personne avec qui la belle à garder à véritable contacte même si celui là est infime. Alicia avait reçu un coup de téléphone tôt ce matin de Maël... Elle fut surprise mais, pleine de joie de la revoir. Elle ne l'avait pas vue en chair depuis le lycée et là dernière fois qu'elle l'avait vue c'était au lycée et il devait de rencontrer une jeune femme du nom d'Alysson et par la suite la jeunefemme dû partit de la ville pour raison familiale et quand elle voulu revenir elle se coupa du monde pour raison plus personnel. Mais, aujourd'hui elle allait revoir cette amie qu'elle n'avait pas vue depuis tellement d'année. Maël serait certainement une des rares personnes à qui elle parlerait de son viol mais, pour le moment, ce n'est pas plus important. Quand Alicia commença à se préparer elle hésita longtemps sûr la tenu qu'elle devait mettre. Comment devait-elle s'habiller. En effet quand elle était plus jeune elle ne se maquillait presque pas et elle ne faisait pas spécialement attention à son apparence mais, maintenant la jeune femme avait énormément changée. La jeune femme opta alors pour une tenu assez simple. Un jeansavec un débardeur. Les cheveux à l'air libre et bien sûr elle se maquilla. Le fait de revoir Maël ferait certainement ressortir de vieux souvenirs mais, certainement de bons souvenirs. Maël donna rendez-vous à Alicia dans un restaurant où elle était allée une ou deux fois. Avant de sortir la sorcière se regarda une dernière fois dans la glace. Elle se revoyait encore quand elle était jeune. Elle avait énormément changée depuis ce temps-là.



    La jeune femme sortit alors dans la rue avec un sublime soleil. Elle sortit alors ces lunettes de soleil puis partit en direction du lieu de rendez-vous. Elle se demandait comment était Maël. Et est-ce qu'elle le reconnaitrait de suite ou s'il lui faudrait du temps pour le reconnaître. Mais, bon là n'étais pas la question. La jeune femme arriva alors devant le lieu de rendez-vous avecla seule est unique hâte de revoir Maël... Elle entra dans le restaurant. Elle enleva alors ces lunettes puis elle se dirigea alors vers l'hôtesse d'accueil.



    «  Bonjour. J'ai rendez-vous avec un jeune homme.»

    L'hôtesse lui afficha alors un petit sourire idiot et lui indiqua alors une table avec un jeune homme. Alicia tourna alors la tête vers le jeune homme. Soudainement de nombreux souvenirs remontèrent à la surface. Alicia afficha un grand sourire puis se dirigea alors vers la table du jeune avec elle une sorte d'inquiétude...





H.J : Pardon je n'avais pas trop d'idée.
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Ven 8 Juil - 13:15

Maël, assis à côté d’une fenêtre, ne cessait de regarder les gens arriver et partir du café. Il espérait voir son amie arrivée rapidement. Il mourait d’envie de la serrer dans ses bras et de se confier à elle, de lui parler du décès de sa fiancée. Bon, ça n’allait pas le mettre en joie, mais c’était important pour lui qu’elle le sache. Il ne lui en parlerait peut-être pas de suite. Après tout, ils ne s’étaient pas vu depuis un bon bout de temps, et mieux valait évoquer les choses qui font rire plutôt que celles qui font pleurer. Beaucoup d’amis, lorsqu’ils se revoient, évoquent les bons souvenirs, les moments qui les ont fait rire, les conneries qu’ils ont faites ensemble. C’est le meilleur moyen de se retrouver !
Un des meilleurs moments qu’ils avaient passé ensemble était probablement de la bataille d’eau chez Maël. Ils étaient encore très jeunes. Ils devaient avoir quoi, une dizaine d’années, pas plus. Le jeune homme n’avait que très peu de souvenirs de cette période, et pourtant, cette bataille d’eau avec son amie d’enfance restait gravée en lui. C’était pourtant banale une bataille d’eau. Tout le monde en a déjà faite une. Mais ce moment, était là, dans sa tête. Il se rappelait la joie qu’il avait éprouvé lors de ce jeu. La tête de sa mère lorsque Allyson avait mal visé et l’avait arrosé à la place de Maël, la tête de son amie lorsqu’elle s’en était rendu compte, enfin tout ! Maintenant ils avaient grandi et étaient devenu adulte l’un comme l’autre, mais nuls doutes que s’ils recommençaient une telle bataille d’eau, ils riraient autant que lorsqu’ils étaient enfants !

Le jeune sorcier était surpris, cela faisait bien dix minutes qu’il était arrivé, il avait fini son café, et il n’avait toujours pas vu Alicia passé. A moins qu’elle ait changé et qu’il ne l’ait pas reconnu. Enfin, il savait qu’il y avait une chose qu’il reconnaitrait parmi tant d’autres : son regard. C’est bête, mais elle avait un regard tellement particulier, qu’il était sûr de ne pas la louper grâce à ça. Or, il ne pouvait pas voir le regard de tous ceux qui passaient devant le café. D’aussi loin, ce n’était pas vraiment pratique ! Enfin, de toute façon, elle, elle le reconnaitrait. Il n’avait pas spécialement changé et il l’attendait dans le café où il lui avait donné rendez-vous. Il la verrait bien s’assoir à sa table !
Il cessa de regarder dehors, cela ne faisait qu’attiser son impatience. Il prit son portable et envoya un message à sa mère. Après tout, il ne lui avait même pas dit qu’il était sur le point de revoir Alicia. Sa mère la connaissait bien. Lorsqu’ils étaient plus jeunes, elle venait souvent chez eux. Ça ferait probablement plaisir à sa mère de savoir qu’il la revoit. Elle savait qu’elle faisait beaucoup de bien au jeune homme et, en ce moment, il en avait bien besoin. Il voulait sortir de sa tristesse intérieure, cesser l’espace d’une journée la chasse aux démons, et passer un agréable moment avec quelqu’un qu’il appréciait énormément.

Il vit le corps d’une femme se rapprocher de sa table. Il envoya son message, posa le portable sur la table et leva la tête. Il faisait face à une magnifique jeune femme. Ce ne fut que lorsqu’il vit ses yeux qu’il ne la reconnu : Alicia ! Elle était devenu une femme, une vraie ! Dès qu’il l’eut reconnu, un immense sourire s’afficha. Il se leva et, sans aucunes hésitations, la prit dans ses bras.

-Alicia ! Comme tu as changé ! Tu es magnifique ! Ça me fait super plaisir de te revoir !

Il desserra son étreinte et lui fit signe de s’assoir. Une fois assis, il lui prit la main et la fixa. Elle avait changé physiquement certes, mais il savait qu’intérieurement elle était toujours la même. Il savait qu’il pouvait lui faire confiance et qu’il pouvait se confier à elle comme il l’avait toujours fait. Elle était toujours sa plus vieille amie et elle le resterait. Sans plus attendre, il entama la discussion, d’un ton euphorique.

-Alors dis-moi, comment tu vas depuis le temps ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Ven 15 Juil - 10:56

    Alors qu'Alicia avançait vers la table de son ami, elle avait l'impression qu'elle marchait au ralentit, comme dans les films d'action. Elle sentait tellement de souvenir remonter à la surface. Comme si elle avait une prémoniton mais, tellement plus puissante. Elle avait l'impression de revoir chaque détails des plus beaux souvenirs qu'elle avait avec Maël. Elle avait l'impression d'y être. Comme si cela ne c'était pas encore dérouler. Cette sensation... Alicia ne l'avait que quand elle revoyait des amies comme Maël. Et vu qu'il est le seul qu'Alicia revoit, cela lui fait peur. Alors qu'Alicia s'approchait de la table elle avait l'impression que tout le monde le regardait, elle avait l'impression d'être au centre de l'attention, le centre du monde. Et elle n'aimait pas ça. Cela lui faisait peur mais, heureusement cette impression passerait vite. La jeune femme aurait reconnu le visage parmi une foule de plusieurs millier de personnes. Il y a un lien entre lui et elle. Rien de physique ou autre juste uneamitié unique qu'elle n'entretient avec personne d'autre que lui. Elle reconnaitrait son sourire. Oui, pour elle le sourire deMaël est unique en son genre. Il n'a rien de spéciale mais, c'est son sourire à lui. Beaucoup de personnes disaient qu'entre les deux jeunes gens il y 'avait plus que de l'amitié et bien, Alicia est fière de montrer que cela n'est pas le cas. Loin de là queMaël n'est pas un garçon attirant mais, Alicia ne là jamais considérée comme autre chose qu'un ami. Et cela était pareil de son côté. Maël se leva alors quand Alicia était proche de la table. Elle aurait voulu éclater de rire ou fondre en larme tellement elle était heureuse. Il n'était pas tellement différent. Enfin, si. Il était encore plus beau gosse qu'avant mais, cela n'a aucune importance.


    Maël fit un câlin à Alicia. Elle eu l'impression que cela dura plus d'une heure et elle aurait voulu que ce câlin ne se termine jamais et elle avait de nouveau cette impression que tout le monde la regardait. Sauf, que les meilleurs choses ont une fin, surtout les calins  et les meilleurs sont souvent les plus courtes et bien sûr, les pires sont certainement les plus longues. Maëlparla du fait qu'elle avait changée. En effet depuis la dernière fois qu'il c'était vue cela avait beaucoup évoluée, que ce soit mentalement ou même physiquement. Elle s'installa alors à table qui se trouvait à côté de la fenêtre.



    « «  Merci. Tu es devenu un beau gosse toi aussi. Moi, aussi je suis contente de te revoir. Notre dernière rencontre date depuis tellement longtemps, comme le temps passe vite.  »

    Alicia avait tellement de choses à dire à Maël qu'elle ne savait même pas par quoi elle devait commencée. Et Maël avait lui aussi certainement beaucoup de choses à dire et pourtant elle se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir lui raconter. Sa vie n'avait pas changé elle était toujours célibataire. Sans enfant et la seule véritable différence c'est qu'elle avait maintenant un boulot en tant que reporter. Maël lança alors la conversation avec une question toute simple. La jeune femme serait bien restée pendant des heures à le regarder dans les yeux mais, malheureusement cela était impossible.


    « Moi ? Moi je vais bien. J'ai réussi à me trouver un bon boulot. Je suis toujours une éternel célibataire. Et sinon, ma vie commence un peu à ressemblé à la routine enfin. Et toi dit moi comment tu va. La dernière fois que je t'ai vue tu étais avec quelqu'un. »

Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Lun 18 Juil - 16:35

Il apprécia le court résumé des nouveautés dans sa vie. Bref mais explicite. Il savait, en gros comment elle vivait. Il est vrai qu’il fut un peu surpris par le fait qu’elle soit toujours célibataire. Avec le physique de rêve qu’elle avait, elle devait donner des idées à certains ! Que ce soit bien clair, Maël n’avait aucune vues sur elle. Elle était son amie et rien de plus, et ça n’irait jamais plus loin ! La seule femme qu’il voulait était morte. Ca ne l’avait bien sûr pas empêché d’avoir quelques aventures à droite à gauche, mais rien de plus. Il n’avait absolument pas l’intention d’avoir ce type de relation avec son amie d’enfance ! Il la trouvait jolie, attirante, mais ça restait purement amical. L’amitié fille-garçon existe, il faut vous le mettre en tête ! L’autre chose qui l’avait marqué était qu’elle avait trouvé un emploi. Ah, ça, c’était un une bonne chose ! Elle le méritait ! Elle avait travaillé pour et, apparemment, ça avait payé.

-Tu bosses dans quoi alors ?

Oui, après tout, « un bon boulot » c’était assez vague comme information. Il voulait tout savoir ! Ils ne se revoyaient pas depuis tout ce temps pour rien !

La conversation ne fût pas d’un ton joyeux bien longtemps. Il savait et il voulait lui parler de ce qui était arrivé à Allyson, mais il ne pensait pas être lancé sur le sujet si vite. Pourtant c’était une question comme une autre. Elle ne savait pas qu’elle n’était plus de ce bas monde, elle voulait simplement prendre des nouvelles, chose qui est tout à fait normal lors de retrouvailles ! Enfin, ce qui était fait n’était plus à faire ! Il prit une grande inspiration, baissa la tête et répondit à son amie.

-Euh, oui, Allyson. J’ai emménagé avec elle, nous nous sommes fiancés et quelques jours plus tard … elle est morte.

Résumé bref. En même temps, il n’y avait rien à dire d’autre. Enfin, si, il aurait pu préciser que toutes ces années passées avec elle n’avait été que pur bonheur. Mais à quoi bon ? Maintenant tout était fini, malgré lui certes, mais le résultat était le même. Elle était six pieds sous terre et ne pourrait pas en revenir. Rien que de penser à tout ça, les larmes montaient. Ça pouvait paraitre totalement disproportionné comme réaction, après tout ça faisait un an qu’elle était morte, mais il ne s’en était jamais remis. Il ne s’en remettrait probablement jamais d’ailleurs ! Imaginez l’effet que ça fait de voir la femme qu’on aime se faire tuer sous vos yeux, par votre faute, sans que vous ne puissiez rien faire. La tristesse vous envahit bien sûr, mais aussi la culpabilité et la rage ! Ces trois sentiments avaient été à leur apothéose lors de cet assassinat, mais il était toujours bel et bien présent un an après. Alors, rien que le fait d’évoquer cette mort brutale lui faisait mal.
Il s’était juré de ne pas pleurer devant Alicia. Il ne le revoyait pas pour ça. Malgré qu’aucunes larmes ne coulent, une boule se forma au niveau de la gorge. Il avait beaucoup de mal à se retenir. Il ne pouvait s’empêcher de revoir cette scène horrible. Il ne pouvait s’empêcher d’en vouloir à tous les démons de cette terre en espérant tomber sur celui qui avait tué la femme de sa vie. Il releva la tête et fit un sourire forcé à son amie.

-Je suis désolé, il y a mieux comme retrouvailles ! Tu veux boire quelque chose ?

Il se doutait qu’elle risquerait de lui demander un peu plus de détails, c’était naturel. Enfin, il verrait bien quelle serait sa réaction ! D’autant plus qu’elle connaissait et appréciait Allyson. Elles s’étaient rencontrées quelques années auparavant alors qu’elles étaient à la fac et s’était plutôt bien entendu d’après ce que lui avait dit sa fiancée.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Ven 29 Juil - 16:50


    Alicia avait l'impression de replonger dans sa plus tendre enfance... Revoir Maël lui évoquait tellement de souvenir... Elle se demandait si Maël avait gardé des photos ou ce genre de chose. La sorcière elle en à garder beaucoup. Cela fait maintenant longtemps qu'elle n'a pas regarder c'est vieilles photos. Dans le fond elle déteste revoir de vieux souvenirs cela lui rappel sa mère enfin des trucs du genre qui ne là font plu sourire donc voilà. Mais, le faite de revoir Maël lui donna comme une envie soudainement de revoir ces vieilles photos. Les souvenirs sont des choses qui disparaissent au fil des années mais, les plus beau souvenirs eux sont indestructibles. Et les photos permettent de les maintenir en vie. Faire un bon en arrière. La journaliste aimerait tellement retourner 20 ans en arrière quand elle était petite et qu'elle ne pensait pas au factures et qu'elle jouait encore avec des poupées et ce genre de truc. Le temps est une chose qui fait souvent des ravages et qui détruit certaine chose mais, cette amitié là est intouchable et surtout éternel. La question de Maël était toute simple certains diraient même quelle est inutile mais, non. Cela est important de savoir ce que l'autre est devenu et cela est toujours bon à savoir et cela permet aussi de lancé un sujet de conversation.

    «  Je suis devenu Journaliste. Reporter. Je voyage souvent enfin souvent. J'ai trouver mon bonheur. Et toi ? Tu bosse dans quoi maintenant ?


    Le journalisme était vraiment une chose que la jeune femme avait aimée. Mais, elle aimait voyagé donc elle décida de devenir reporter. Elle voyagea dans de nombreux pays. Cela lui permet de prendre des vacances et de voir autres choses. Cela lui permet aussi peu être de se sentir moins seule mais, ça bien sûr elle ne le dit pas... Alicia à de nombreux souvenir de ces voyages. Elle à son porte clé par exemple qu'elle à ramener d’Afrique enfin plein de petit objet dans ce genre... Elle adore cela lui permet de garder ses voyages en souvenirs et cela permet aussi aux amis de partager un peu ce voyage. Et l'avantage c'est qu'Alicia gagne plutôt bien ça vie. Enfin l'argent n'a pas vraiment d'importance... Alicia sentit que la conversation allait devenir difficile au moment ou elle vit son ami d'enfance baisser la tête. Alicia ne pourrait rien cacher à Maël et cela marche dans l'autre sens. Enfin comme ont dit les apparences sont parfois trompeuses. Mais, là ce n'est pas le cas. La journaliste fit un air surpris. Elle ne le cacha pas de toute manière Maël le verrait. Alicia sentait ces yeux se remplir d'eau ? Pourquoi. Voir Maël malheureux est un déchirement pour la jeune femme. C'est comme un été sans soleil. La jeune femme pensa en elle même qu'elle était vraiment nul d'avoir parlée de ça dès le début du rendez-vous. Enfin bref Alicia ne changera jamais malheureusement pour ses amies. Alicia se sentit mal. Elle n'avait pas été là quand Maël avait souffert. Quoi que si avait été durant la mauvaise période d'Alicia elle ne lui aurait rien apportée de plus. La journaliste avait l'impression d'être une mauvaise amie... Cela était aussi romantique que Roméo et Juliette sauf cela termina comme Roméo et Juliette, en tragédie. Alicia ne dit rien et elle vit Maël qui affichait un sourire... Un faux.


    « « Tu n'as pas à être désolé. Je suis désolée de ne pas avoir été là pour toi. Et la seule chose qui m'importe c'est de t'avoir revu peu importe si c'est retrouvailles ne dure que 5 minutes et peu importe de quoi on parle. »

    Alicia afficha un petit sourire. Elle se demandait si Maël préférait un café ou de l'alcool. Enfin il valait mieux commencer par le café et après par l'alcool...


    « Et ça dépend toi tu veux boire quoi ? »




HJ: Pas super je sais
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Lun 8 Aoû - 16:55

Maël fut plus qu’heureux d’apprendre qu’elle avait enfin trouvé son bonheur. Le fait qu’elle soit épanouie dans son travail était une bonne chose. Elle le méritait amplement. C’était une femme droite et gentille à qui on ne pouvait souhaiter que d’être heureuse. En apprenant sa profession, le jeune sorcier comprit pourquoi elle n’était pas souvent sur San Francisco. Comme elle l’avait indiqué, son travail lui imposait le voyage. Si ça lui plaisait c’était le principal ! Lui ne se serait pas vu parcourir le monde de cette manière. Certes, il avait horreur de la routine et voyager était un bon moyen de la combattre, mais c’était aussi quelque chose qui empêchait la vie de famille. Enfin, certaines personnes s’en sortait très bien, mais lui se voyait mal être marié, avoir des enfants et voyager aux quatre coins du monde. Vieux jeu ? Peut-être bien. C’est juste que rester éloigné un certain temps des personnes qui comptent le plus pour lui est chose impossible ! De toute manière, maintenant qu’il a perdu sa fiancée, tout ceci n’a plus lieu d’être.

-Tu dois en voir des choses avec ce boulot ! Moi j’ai suivi mes premiers amours : la langue française et la créativité. Je suis concepteur-rédacteur spécialisé dans le français pour une agence de publicité. En gros, je m’occupe de toute la partie texte, notamment le slogan, dans diverses publicités. Et j’adore mon travail !

Oui, il fallait bien le dire, il aimait son travail. Disons qu’étant passionné des langues, notamment la langue française, ce poste avait été comme un gros cadeau de Noël pour le jeune homme. En même temps il avait fait les études destinées à ce travail en particulier. Même sachant que ce ne serait pas de tout repos, il s’était lancé dans cette branche avec conviction en se disant qu’il n’y avait pas de raison de ne pas y arriver s’il s’en donnait les moyens ! Chose qu’il avait faite puisqu’il avait travaillé d’arrache-pied pour réussir à avoir un bon niveau en français ainsi qu’à acquérir toutes les connaissances nécessaires dans le domaine de la communication.

Non, elle n’avait pas à s’en vouloir de ne pas avoir été là pour lui. Il ne l’avait pas informé du décès de sa fiancée, elle n’allait pas le deviner ! Maël avait horreur de faire partager sa souffrance à d’autres personnes, surtout aux personnes qui lui sont chères. Son malheur c’est son malheur, pas celui d’un autre. Lui seul devait se morfondre. C’était la raison pour laquelle il n’avait rien dit à son amie. Or, il aurait peut-être dû. Non pas pour qu’elle l’aide à surmonter cette mauvaise passe, mais plutôt parce qu’elle la connaissait. En effet, les deux jeunes femmes s’étaient rencontrés et s’étaient même plutôt bien entendu. Par conséquent, l’informer des évènements aurait été plus réglos. Enfin, ce qui était fait était fait. Revenir sur ses erreurs passées ne servait pas à grand-chose.

-Tu n’as pas à être désolé non plus tu sais. Je ne t’ai pas averti de sa mort, tu ne pouvais pas la deviner. Je suis désolé de ne pas te l’avoir dit d’ailleurs. Tu aurais peut-être aimé le savoir ?

Il avait parfaitement vu la tristesse monter en Alicia. Il ne savait qu’elle en était la raison : était-elle triste d’apprendre la mort d’Allyson ou partageait-elle la peine de son ami ? Dans tous les cas il n’aimait pas voir son amie comme ça. Mais il ne pouvait pas lui dire d’arrêter de pleurer. C’est un moyen de se soulager, demandé à quelqu’un de s’arrêter est, selon Maël, quelque chose de déplacer. Il se contenta de lui caresser la main histoire de lui monter qu’il était là et qu’elle n’était pas seule.

-Vu l’heure, je dirais un café, non ?

Il fit signe au serveur de lui en apporter deux. Puis il se dit qu’il valait mieux relancer la conversation sur quelque chose d’autre, quelque chose de plus gai !

-Dis-moi, comment ça se fait que tu n’aies pas trouvé l’homme de tes rêves ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Ven 12 Aoû - 11:25


    Alicia se souvenait très bien de l'époque où ils étaient encore ensemble à l'école... Cela remonte si loin mais, c'est tellement proche d'une certaine façon. Elle avait l'impression de n'avoir jamais quitté. Maël était vraiment une personne bien et elle méritait le bonheur plus que n'importe qui dans ce monde. Alicia avait en effet beaucoup de choses à faire avec son boulot mais, elle ne voyageait pas autant qu'elle ne pensait quand elle se lança dans ce métier. Mais, du moment que cela lui plait et qu'elle peut vivre avec ce salaire et bien c'est la seule chose qui compte dans le fond. Maël avait toujours été très fort en lettre contrairement à Alicia qui elle était plus branchée histoire. Elle s'en sortait mieux en lettre quand scientifique mais, elle n'avait jamais réussi à être aussi forte que son ami d'enfance. Maël avait toujours été une personne très créative il avait toujours été très ouvert et était une personne vraiment unique. La journaliste ne connu aucun homme aussi simple et gentil que son ami. Les liens de l'amitié sont parfois très étranges. La sorcière n'avait jamais éprouvée plus que de l'amitié envers Maël pourtant il faut bien le dire, il était beau. Mais, non. Cela resta toujours au stade d'ami , enfin plutôt meilleur ami. Maël était donc dans la publicité. Il avait peut-être fait de grande pub et peut-être même qu'elle avait passée à la télé. Il était peut-être à l'origine du texte de la pub pour Coca-Cola ? Qui peut savoir sauf lui ? Alicia afficha un sourire quand son ami lui dit qu'il était heureux dans son travail. Au moins il était heureux de son côté.


    «  Oui en effet je suis pas mal occupé mais, je voyage un peu moins maintenant et cela est aussi bien d'ailleurs. C'est vrais que tu as toujours une personne très créative. Je suis contente que tu es trouvée un boulot qui te plaise. Tu as déjà fais des textes pour de grande marque ? »

    Alicia lui aurait bien demandée comment allait sa mère mais, elle hésita. C'était pour ça qu'elle avait coupée le lien un peu avec tout le monde lors de la mort de sa mère la journaliste préféra oublier la question. Pourtant Alicia avait beaucoup aimé sa mère , elle avait toujours été très gentille avec Alicia et elle avait toujours peut aller la voir quand elle avait envie de parler et que sa mère n'était pas là.
    La mort de la fiancée de Maël fut un peu un choc pour Alicia. Le fait de savoir que la femme dont était amoureux son ami et en plus le fait de l'apprendre plusieurs années après . Cela faisait un peu beaucoup. Surtout ce qui dérangea la jeune femme c'était de ne pas avoir  été là quand son ami avait besoin d'elle. Alicia avait l'impression d'avoir été une petite égoïste qui n'avait pensée qu'à elle. Maël avait vraiment l'air d'être amoureux d'elle. Si Alicia se souvenait bien cela avait été un véritable coup de foudre entre-eux. La mort est apparemment plus fort que l'amour.


    «  Maël bien sûr que j'aurais voulu le savoir. J'aurais voulu être là pour t'aider quand tu en avait besoin. Mais, bon mieux vaut tard que jamais comme on dit. »

    Alicia afficha un sourire. Elle préférait que la conversation ne s'éternise pas. Le passé est très bien ou il est et mieux vaut ne pas le toucher. Cela fait parfois d'énormes dégâts dans le présent. Maël proposa un café ce qui était logique normal vu l'heure qu'il était.


    «  Très bien , un café.  »

    Maël fit un signe au serveur. Puis il parla d'amour mais, cette fois du côté d'Alicia. Il demande pourquoi elle était toujours célibataire. Alicia redoutait la question. Elle aurait très bien plus lui dire, « J'ai été violé donc je crois plus en l'amour ». Enfin elle n'allait pas lui sortir cela d'une traite devant je sais pas combien de personnes. Alicia n'avait presque dit à personne ce qui lui était arrivée. Maël était digne de confiance mais, pourtant la jeune femme hésita. Elle ignorait comment lui dire. ça... Alicia avait toujours cru en l'amour. Le véritable amour, quand elle était jeune mais, plus maintenant...



    «  Les hommes cela n'a jamais été une priorité pour moi. Et j'ai pas trouvé mon bonheur »

    Alicia avait l'impression de revoir de nombreux souvenir comme si elle les vivaient actuellement. La voix de la jeune femme n'était pas très convaincante mais, mentir à Maël était chose impossible à faire.



Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Mer 17 Aoû - 20:15

L’intérêt que porta son amie à son travail lui fit grandement plaisir. Mais ça ne l’étonna pas pour autant. Alicia avait toujours été une personne très ouverte à la fois sur le monde et sur les gens qui l’entourent. Disons que, contrairement à bon nombre de personnes, elle ne se préoccupait pas seulement de se petite personne. Oui, c’est chose rare de nos jours ! Ce fut probablement une des raisons pour lesquelles il avait toujours aimé cette femme. Il prit donc soin de répondre le plus précisément possible à sa question. Il n’avait pas encore travaillé pour une grande marque. Du moins, tout dépend de ce qu’on appelle « grande marque ». Il avait travaillé pour des produits connus, mais pas spécialement luxueux. En général, on qualifie les marques de « grande » quand les produits sont connus et luxueux. Quoi qu’il y a toujours des exceptions !

-Ça ne fait que très peu de temps que je suis dans cette agence donc, non, je n’ai pas encore travaillé pour de réelles grandes marques. Je me suis déjà occupé de marques de chaussures, de vêtements et même d’aliments. Je suis bien actuellement sur une grande marque de parfum, mais j’ai quelques difficultés dessus comme, justement, c’est la première fois que je travaille pour une telle marque, je doute de la qualité de mon travail. Mais tu ne verras pas mon travail ici. Pour ça il faut aller regarder la télévision française !

Il comprenait totalement le fait qu’elle aurait aimé être au courant de la mort d’Allyson. Il est vrai que soutenir un ami est quelque chose d’important. Maël était toujours là pour ses amis et ils le lui rendaient bien. Or, dans ce cas précis, il avait intentionnellement rien dit. Sa peine était tellement forte qu’il ne voulait pas voir ses amis souffrir de sa tristesse. De toute manière, aucuns mots, aucunes phrases, aucunes personnes ne pouvaient remplacer sa fiancée. Sa mère avait tout essayé et elle s’était cassé le nez, ça ne lui avait rien apporté de plus. Il était conscient de tous ses efforts et lui en était reconnaissant, mais ça ne servait à rien. Le jour où il serait prêt à faire le deuil d’Allyson, il le ferait seul, sans l’aide de personne. Or, il craignait que ce jour n’arrive jamais ! Cela faisait déjà plus d’un an qu’elle était décédée et sa peine était toujours là, intacte et alimenté quotidiennement par tous ces enfoirés de démons qu’il croise.

-Je suis désolé. J’aurais dû t’en parler. Mais le problème c’est que je ne veux pas que quelqu’un m’aide en quoi que ce soit. De toute manière, personne ne peut m’aider, même pas ma mère. C’est ma tristesse pas celle des autres !

Il fût surpris de la réponse de son amie. Le fait qu’elle n’ait pas trouvé son bonheur était tout à fait compréhensible. Mais la première partie était plus au moins vrai. Que les hommes ne soient pas une priorité pour elle était vrai et faux à la fois. En bref, du temps où Maël trainait beaucoup avec elle, elle n’était du genre à chercher sans relâche quelqu’un dans le simple but de ne pas être seule. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle ne croyait pas en l’amour, au contraire ! Or ceci, elle avait l’air de l’avoir perdu. Sa s’était senti dans sa façon de répondre à la question du jeune homme.
Le serveur arriva avec les deux cafés. Maël lui sourit en guise de remerciement, bu une gorgée et ajouta :

-Les hommes peut-être pas non, mais l’amour si ! Et tu ne me feras pas dire le contraire, je te connais par cœur ! Tu as été déçu peut-être ?

En effet, la seule solution que voyait Maël était qu’elle avait pu tomber amoureuse et que ça c’était très mal fini, ce qui expliquerait ce retournement de situation. Enfin, il avait insisté, mais il était évident que si elle n’avait pas envie de lui en parler, il ne la forcerait pas ! Il savait parfaitement que certaines choses sont difficiles à évoquer et il le respectait !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Lun 22 Aoû - 18:25


    Alicia imaginait déjà sont ami faire de grand publicité pour de grande marque... Bon elle avait une imagination mais, pourquoi pas après tout ? Maël avait certainement beaucoup de talent... Non, pas certainement. Maël avait beaucoup de talent ou du moins les souvenirs qu'elle a du travail de Maël elle se rappel très bien que cela n'était pas de la merde en boîte... La journaliste aimait bien écouté les autres. Cela lui donnait l'impression d'être dans la peau de la personne. Une sensation étrange mais, tellement agréable. Elle a l'impression que vivre l'histoire de la personne en l'entendent. Et Alicia aimait entendre Maël et même s'il les deux jeunes gens restaient deux heures sur le même sujet elle ne ne pourrait pas s'ennuyer. Alicia fut surprise quand Maël dit qu'il faudrait que la jeune femme regarde la télévision française... Il devait sans doute travailler pour des marques française. Alicia à eu la chance d'aller en France pour un reportage. Elle n'avait vu que la capitale mais, bon... La jeune femme aurait préférée voir les petites de France. Mais, bon. Elle n'avait pas vraiment le temps. Une marque de parfums ? Super il aurait peut-être des parfums offert enfin ça c'était moins sûr... La jeune femme se demandait si un jour Maël serait un homme riche qui ferait la pub pour de grande publicité...


    «  Donc pour le moment tu es plus sûr des petits projets mais, il faut bien commencer par quelques choses et l’expérience vient avec le temps. Et c'est cool déjà si tu es sûr une marque de parfum. Cela est une bonne chose pour ta réputation. Tu travail principalement sur des marques française ? Tu ne travail pas pour des marques américaine ? »

    Non, Maël n'aurait pas dû lui en parler mais, cela aurait fait plaisir à Alicia d'être présente dans ses moments de doute. Mais, tout le monde à le droit à une vie privée et Alicia respect cela mieux que personne. Tout le monde à une vie et tout le monde à le droit de la garder pour lui mais, la présence d'un ami peut-être utile... Maël s'excusa mais, il n'avait pas à le faire. La mort d'un être aimé pouvait détruire une vie. Alicia a perdue sa mère donc elle peut parfaitement comprendre le souhait de son ami. Oui personne ne pouvait l'aider mais, le soutenir si !




    « «  Ne dit pas pardon. Chacun vit la mort d'un proche à sa manière et tu as vécu celle-ci à ta manière et je respecte cela. Oui, je comprend le fait que tu ne voulais pas d'aide . La mort est une chose vraiment terrible. Oui, c'est ta tristesse mais, le soutient est une chose importante quand une personne vit un drame... »

    Alicia pouvait parler... Quand elle se sentait mal après son viol elle c'était renfermée comme une huitre... Donc elle était en mauvaise postion pour lui dire ça mais, bon elle ne savait pas quoi dire d'autre donc elle avait improvisée. Le serveur arriva alors et posa les deux cafés. Alicia afficha un petit sourire et regarda le serveur partir... Quand Maël relança la conversation sur les hommes et qu'il demanda si la jeune femme avait été déçut, la jeune femme se sentit mal. Elle avait aucune idée de comment lui dire ça. Alicia avait l'impression revenait la hantée . Chaque nuit elle revivait la même scène et elle se réveillait en sueurs et avec l'impression de revenir de l'enfer... Alicia savait pas trop quoi dire. Elle ne pouvait pas sortir cela d'un coup sec cela sera impossible à dire...


    «  J'ai pas vécu de déception rien de se genre là... J'ai plutôt vécu un choc sentimental on va dire...  »

    Alicia avait l'impression d'avoir un chat dans la gorge et elle sentait que cette conversation allait faire sortir des squelettes du placard... Alicia trouva seulement ça à dire en essayant de ne pas paniqué de pas montré de la peur ou même de l'angoisse...



Hj: Prend ton temps pour répondre Razz
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Mer 31 Aoû - 12:09

Maël aurait beaucoup aimé travailler pour des marques françaises. Pour cela il faudrait qu’il aille vivre en France. Evidemment, ceci n’était pas une hypothèse à exclure. Après tout, la France est un très beau dans lequel il fait bon vivre. Mais pour le moment sa vie était ici, à San Francisco. Il se voyait mal quitter sa mère et ses amis pour avoir l’occasion de travailler sur des marques françaises. Il avait une bonne place et ne demandait qu’à grimper dans les échelons. Dans quelques années il aurait l’occasion de travailler sur des grandes marques connues mondialement, il le savait. Il devait juste faire ses preuves et montrer l’envergure de son talent à sa boite.

-Oui, il faut que je montre de quoi je suis capable avant d’avoir la chance de bosser sur des grandes marques, c’est normal. Le temps fera les choses. A vrai dire non, je ne travaille pas pour des marques françaises, c’est plus compliqué que ça. Toutes sont des marques américaines, mais elles ont une particularité : elles s’exportent en France ! En fait, je m’occupe de la version française qui passera sur les chaines françaises. Et comme tu le sais, beaucoup de marques américaines s’exportent en France, et dans bien d’autres pays d’ailleurs !

La compréhension d’Alicia ne surprit pas Maël. Elle avait toujours été ainsi. Un autre trait de caractère qu’il appréciait énormément chez elle. Mais elle n’avait pas tort sur le fait que le soutien de ses proches pendant une telle épreuve est important. Evidemment, il en était conscient. Mais la mort d’Allyson l’avait tellement atteint et attristé qu’il savait pertinemment que n’importe quel soutient ne changerait rien à cela et ne ferait qu’accroitre l’inquiétude de ses proches à son égard. Ça avait été le cas avec sa mère qui avait tout tenté pour l’aider. Or sa tristesse avait déteinte sur elle, et finalement, n’avait fait que le renfoncer un peu plus dans sa peine. Il avait tout simplement voulu éviter que ça ne se reproduise avec d’autres personnes. Un jour, peut-être, il arriverait à surmonter ça.

-Et tu as raison, le soutient c’est très important. Je n’ai juste pas voulu t’inquiéter. J’ai bien vu l’inquiétude de ma mère à mon égard qui grandissait un peu plus chaque jour. Je ne voulais pas voir d’autres gens s souffrir à cause de moi !

Maël bu deux gorgées de son café fraichement apporté par le serveur et écouta les explications de son amie. Enfin, si on peut appeler ça des explications ! Elle avait apparemment vécu quelque chose qui avait modifié sa vision des hommes et des couples en général. Mais si ce n’était pas une déception amoureuse, qu’est-ce que ça pouvait être ? Maël n’était peut-être pas le seul à avoir dû traverser une épreuve difficile ! Et s’il s’avérait qu’elle avait souffert, d’une manière ou d’une autre, il ferait tout ce qui est en son possible pour apaiser sa douleur. Même s’il était bien placé pour savoir à quel point certaine douleur sont difficiles à apaiser ! Mais qu’est-ce qui pouvait correspondre à un « choc sentimental » ? D’un côté, le jeune sorcier avait envie de lui demander un peu plus de détails de façon à ce qu’elle lui explique ce qui lui était arrivé. Or, il ne voulait pas la forcer à parler. Si elle voulait garder tout ceci pour elle, c’était son droit. Le problème était qu’il aurait du mal à l’aider s’il ne savait pas de quoi elle souffrait !

-Tu veux en parler ou tu préfères garder ça pour toi ?

Au moins, elle avait le choix ! Et, peu importe sa décision, il ne lui en voudrait pas. Ils se disaient tout, mais il pouvait parfaitement comprendre le fait qu’elle n’ait pas envie de parler de ça. Repenser et parler de ce qui nous a fait souffrir fait tout remonter à la surface. Il venait d’en faire l’expérience avec la mort d’Allyson et savait que ce n’était pas spécialement agréable !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Sam 17 Sep - 9:46




    La France... Un pays certainement très beau mais, quand on va en France on passe souvent par Paris et passer par la ville qui est la ville des amoureux comme Venise d'ailleurs. Voir des amoureux à tous les coins de rues ne tentait pas vraiment Alicia mais, le côté historique de la plus belle ville du monde pourrait être intéressant. Enfin Alicia y était déjà allé mais, bon de temps à autres cela suffit. Vivre las-bas serait trop dur. Mais, bon que nous réserve l'avenir ? Enfin la question n'était pas là. Maëlavait toujours été bosseur donc il n'aurait aucun problème à travailler sur de gros projets et bientôt les gens de la publicité se l'arracheraient. Alicia n'avait eu aucune vision pourtant elle le savait. Ba ouai la voyance est à la portée de tout le monde. Cela rappelait de vieux souvenirs à Alicia quand ils étaient gosse et qu'ils parlaient de l'avenir, quand on est enfantson voit le monde avec des yeux d'enfants et quand nous sommes adultes on voit le monde comme il est et ce n'est pas le pays des bisounours, loin de la même plutôt l'inverse.



    «  Oui enfin moi et la publicité cela fait deux. Oui donc pour le moment ce n'est pas prévu que tu ailles en France. Oui l’Amérique exporte beaucoup dans d'autres pays dans le fond c'est une bonne chose je trouve. Tout cela est un peu compliqué je trouve mais, si ton travail te plait et bien c'est la seule chose qui compte.  »


    La mort était vraiment une chose horrible et chacun vivait cela à sa façon mais, avoir une épaule sur laquelle on peut pleurer est une bonne chose mais, bon certaine personne préfère rester seule et Alicia le comprenait parfaitement que Maël préférait vivre cela seule mais, Alicia aurait aimé être là mais, chacun à ses propres petits secrets et chacun à son passé. Et Alicia n'aurait pas souffert à cause de Maël mais, plutôt avec Maël et cela est très différent mais, la journaliste n'allait le tenirresponsable pour ça. Et de toute manière la sorcière lui aurait dit quoi ? Elle lui aurait dit de se relever que la vie n'est pas fini mais, bon quand on vit un drame certaine fois la solitude est la meilleure compagne. Donc dans le fond Maël avait plutôt bien réagis.


    «  Oui je comprend que tu n'as pas voulu m'inquiéter. Oui mais, je pense que cela était normal que ta mère s’inquiétait pour toi. Et je ne pense pas que ta mère souffrait à cause de toi. Elle souffrait plutôt de te voir comme ça moi j'aurais fait la même chose. Tu m'aurais appeler à 5 heure du matin en m'annoncent la nouvelle je serais venu te voir. Donc ta mère à réagis comme une mère. »


    Il est vrais que certaine mère son vraiment trop protectrice mais, dans le fond qu'elle mère ne l'est pas ? Les mères sont en partit là pour ça. Bon Maël avait vidé son sac donc se serait le tour d'Alicia ce qui était normal même si Maël lui laissa et le choix . Alicia fut touché par ce geste mais, cela serait égoïste de la part de la sorcière de ne pas en parler. Maël avait vécu une chose bien plus horribles qu'Alicia. La jeune femme bue une tasse de café avant de se lancé dans ses explications. Alicia n'était pas une idiote elle n'allait pas lui balancer ça comme un bonjour de toute façon cela serait trop dur à dire donc elle allait expliquer avec ses propres mots.

    «  C'est compliqué à expliquer. Je bois jamais ou alors très rarement et y a un soir ou j'ai abusée. Le soir en question c'était une fête pour je ne sais plus trop quoi et pour être franche avec toi pour moi c'est plutôt flou dans ma tête je ne me souviens que très peu de chose. Enfin je me souviens de trop de chose à mon goût... Je suis tombé sur un homme nettement plus vieux que moi et beaucoup plus con que je le croyais. Il dégageait une image pourtant d'homme classe sauf que je me montrais et c'est aller beaucoup trop loin et j'ai perdu le contrôle de la situation enfin dans le fond je ne l'ai jamais eu … Et j'ai connu la pire nuit de ma vie... J'ai été violée. »


    Alicia ne savait pas comment dire ça mais, elle l'avait dit... Enfin elle avait tournée au tour du pot mais, pas grave. Alicia dit cela avec une voix faible et avec les larmes qui montait. Alicia n'aimait pas parler de cette histoire cela lui rappelait de mauvais souvenir et cela lui faisait faire des cauchemars et cela était trop douloureux c'est pour cela que rare sont ceux qui connaisse cette histoire.



Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Dim 9 Oct - 22:02

Le journalisme et la publicité n’ont pas grand-chose en commun en effet. Elle ne comprenait pas tout, et c’était normal. Très peu de gens savaient exactement en quoi consiste le travail de Maël. Soit ils leurs avaient expliqué pendant des heures, soit ils travaillaient dans ce monde-là, et savait par conséquent, quel était son rôle dans une agence de publicité. Il avait fait le cours résumé à son amie. Il doutait que tout savoir sur son travail l’intéresserait. D’ailleurs, il n’avait pas spécialement envie de parler boulot. Il était venu là pour se détendre et retrouver son amie, pas pour raconter une journée type de travail. Il était content qu’elle sache en gros en quoi consistait son travail, et en quoi consistait celui d’Alicia. Il se contenta d’un bref sourire pour clore cette discussion. Maintenant qu’ils étaient au courant des activités de l’autre, il ne voyait pas l’intérêt de philosopher sur la publicité. Il y a mieux comme discussion entre amis !

Alicia avait tout compris. Elle savait pourquoi sa mère avait souffert, pourquoi lui avait souffert de voir sa mère ainsi et donc pourquoi il avait préféré en parler à personne d’autres. Il fut touché par le fait qu’elle lui dise qu’elle aurait été là pour lui, pour la consoler, n’importe quand. A vrai dire, il le savait. Elle avait toujours été là pour lui et s’il lui avait annoncé la nouvelle, elle serait revenue le soutenir, comme lui ferait si elle avait des problèmes et si elle avait besoin de lui pour quoi que ce soit.

-Oui, je sais que tu aurais été là pour me soutenir. J’ai pensé à toi mais comme je te l’ai dit, j’ai préféré n’imposer cette souffrance à personne. Je suis comme ça qu’est-ce tu veux !

Il accompagna sa remarque d’un bref sourire. Oui il aurait pu l’appeler pour avoir son soutien. Il aurait pu ! Mais il ne l’avait pas fait. Il ne le regrettait pas d’ailleurs. Certes, ça lui aurait peut-être fait du bien d’avoir quelqu’un d’autre que sa mère à qui se confier. Mais ça ne l’aurait pas rendu moins malheureux. Il persistait à penser que personne ne pourrait lui faire oublier son chagrin.

Maël lui avait évidemment laissé le choix de parler de ce qui lui était arrivé. Et pour cause, il n’aimait être forcé de dévoilé des choses qu’il voulait garder secrètes. D’ailleurs personne n’avait jamais réussis à lui tirer les vers du nez sur quelque chose d’indiscret. Il avait sa conscience pour lui au moins ! Malgré cette proposition, elle avait préféré se livrer à lui, et, avant même qu’elle ne commence, il avait remarqué son changement d’humeur qui ne présageait rien de bon. Et il n’avait pas tort ! Seulement, à aucun moment il n’aurait pu imaginer ce qu’elle allait lui avouer. Il s’attendait à tout sauf à … un viol ! Il n’eut pu s’empêcher d’extérioriser sa première pensée :

-Mon Dieu !

Il était horrifié par la nouvelle que venait de lui annoncer son amie. Être violé est probablement une des pires choses qui puissent arriver à un humain. Il se doutait de l’horreur que ça devait être, il savait qu’une sensation de dégout et de honte de soi-même se développait souvent chez les femmes ayant subi une telle chose. Alicia était peut-être dedans … Il aurait voulu lui parler, lui dire quelque chose qui pourrait la consoler, ne serait-ce qu’un minimum, mais il voyait mal ce qui pourrait soigner une telle blessure ! En plus, il ne savait pas quand ça lui était arrivé, il ne savait si elle allait mieux, etc. Il se doutait qu’elle en souffrait toujours, normal. D’ailleurs, ses montées de larmes en attestaient. En fait, il était tout retourné de ce qu’elle venait de lui dire. Finalement, Maël avait vécu un moment très difficile, mais il n’était pas le seul ! On ne peut pas comparer la mort d’une personne qu’on aime à un viol. Tous deux sont aussi durs à vivre. Tous deux vous rongent et vous rongeront toute votre vie …

-Jamais je n’aurais pu imaginer une telle chose ! Je sais qu’en général on n’aime pas parler de ces choses-là, mais pourquoi tu ne m’as appelé ? Tu avais besoin de soutient ! Tu en as toujours besoin d’ailleurs ! Sache que si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là. N’hésite surtout pas. Je suis tellement désolé pour toi. Tu ne mérites pas une horreur pareille !

Sa dernière phrase était un peu débile ! Qui mérite d’être violé ?! Personne ! Maël ne le souhaiterait pas même à son pire ennemi. Mais ce qu’il entendait par là était tout simplement qu’une femme aussi gentille et généreuse qu’elle ne devait vivre ça !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Mar 29 Nov - 22:45



    Cela faisait longtemps qu'Alicia n'avait pas eu une conversation de ce genre avec quelqu'un et cela lui avait drôlement manqué ! Maël était une personne très ouverte et la journaliste pouvait parler d'absolument tout avec lui sans aucun soucis ! Il est vrais que Alicia n'avait jamais été aussi proche d'un homme que lui. Alicia se demanda alors comment elle avait bien pu faire pour se passer de lui durant toutes ces années. Maintenant la jeune femme ne pourrait plus vivre sans voir son meilleur ami. La jeune femme se sentait bien avec lui, elle savait qu'elle pourrait tout lui dire sans aucun complexe et que Maël pourrait faire de même et cela sans ambiguïté ! Mais, apparemment ne pas avoir gardé un minimum de contact visuel à quand même rendu l'amitié des deux jeunes gens moins forte. En effet à une époque Alicia aurait su une heure après seulement ce qui étais arrivé à la fiancée de Maël et cela aurait été la même chose pour le viol d'Alicia... Mais, cela allait changé ! La jeune femme comptait bien retrouver son meilleur ami ! Enfin maintenant la passé est le passé et jamais la jeune reporter ne pourrait retourner en arrière, et maintenant il fallait avancer ! Alicia n'imaginait pas combien le jeune homme avait souffert et apart dire qu'elle était vraiment navrée et bien elle ne pouvait rien faire !


    « Oui. Tu es comme tu es !»


    Alicia n'allait pas insister sur le sujet. Des blessures comme celle-là, ne sont jamais totalement guéris ! Donc mieux vaut fallait éviter à Maël de repenser à ce dur moment. Ce n'est jamais très plaisant de revivre ce genre de drame et Alicia ne jouerais jamais avec ce genre de chose. Surtout avec une personne comme Maël qui ne mérite en rien ça !

    Ensuite ce fut un changement de rôle dans ce jeu des confessions. Maël avait vidé son sac et bien ce fut maintenant à Alicia de le faire. Sauf que ce qu'Alicia avait à dire était nettement plus « personnel ». En effet rare était les personnes qui savait cela. La remarque surpris Maël... NORMAL ! Alicia se demandait n'avait pas trop pensé à la réaction que pourrait avoir son ami et en réalité cet réaction ne la surpris pas ! Alicia tourna rapidement la tête dehors et regarda son reflet dans la vitre. Elle commençait à avoir les larmes qui montaient. Alicia avait l'impression qu'à chaque fois qu'elle voyait son propre reflet, elle revivait cet horrible moment pourtant rien ne lui le rappelait mais, quand elle se regardait dans une glace , elle y repensait, pas à chaque fois mais, presque... La jeune femme se sécha rapidement les yeux. Généralement elle fondait comme une madeleine quand elle repensait à ça et encore plus quand elle en parlait ! Elle regarda de nouveau Maël. Si cela n'avait tenu qu'à elle, et bien Alicia serait partit pleurer dans les toilettes !

    « Non en effet on n'aime pas parler de ce genre de chose... Et je me sentais tellement coupable à ce moment là. Je me suis renfermée comme une huitre. Oui j'avais peut-être besoin de soutient mais, personne ne pouvait m'aider... Et c'est encore le cas aujourd'hui, personne ne peut m'aider. »


    Ce qu'Alicia voulait dire par sa dernière phrase c'était que personne ne pouvait réellement là comprendre et cela était déjà dur pour Alicia alors en plus si les gens venait leurs dire , qu'ils là comprenaient et lui dire qu'ils seraient là... Non, Alicia ne voulait pas de leurs belles phrases et de leurs pitiés. Certes Maël était plus qu'un confident pour Alicia mais, parler à un homme de ce qui c'était passé... En effet, elle venait de se faire violer et elle allait raconter à un homme ce qui lui était arrivé. Alicia en était incapable. Maël avait beau être son unique meilleur ami et bien, non. Alicia pensait seulement à moitié ce qu'elle disait. Bien sûr que des personnes pourraient l'aider mais, sans jamais guérir cette douleurs au fond de son coeur, jamais elle ne pourrait revivre une histoire d'amour. Jamais...

Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Mar 27 Déc - 14:54

La conversation n’était pas des plus marrantes. A vrai dire, Maël ne s’attendait pas à avoir ce genre de discussion en contactant Alicia pour qu’ils se voient. Il se doutait qu’ils allaient évoquer les grandes lignes de leur vie de ces quelques dernières années, mais il ne pensait absolument pas qu’elles étaient toutes aussi pourries chez la jeune femme que chez le sorcier ! Malgré cela, il ne regrettait absolument pas d’avoir voulu revoir son amie. Il était important qu’elle sache ce qui lui était arrivé et inversement, même si ce n’était pas glorieux ! Enfin, c’est comme ça qu’il le ressentait. Peut-être que de son côté Alicia n’appréciait pas le fait de lui avoir dit qu’elle avait été violé. Après tout, ce n’est pas qu’une période de la vie difficile, c’est aussi un sujet qu’il est extrêmement difficile d’évoquer, bien plus que la mort de quelqu’un qu’on aime. Maël le concevait tout à fait.

D’ailleurs, Alicia ne manqua pas de mentionner le fait que les femmes ayant subi ce type d’agression détestent en parler. Il est vrai qu’un viol est une atteinte à la pudeur et qu’on se sent souvent honteuse après. Ce sentiment avait traversé son amie également. Enfin, elle s’était sentie coupable donc probablement honteuse. Cette culpabilité est présente chez la quasi-totalité de femmes violées. C’est normal sans l’être. C’est vrai, celui qui devrait se sentir coupable c’est l’enfoiré qui a agi de la sorte. Mais ce sentiment est compréhensible. Beaucoup se demande qu’est-ce qu’elles ont fait de mal pour qu’il s’en prenne à elle. Rien de spéciale. La plupart des femmes violées se trouvent simplement au mauvais endroit au mauvais moment ou bien elles font une mauvaise rencontre. C’est ce qui est triste. Il n’avait pas exactement compris comment ça s’était passé dans le cas d’Alicia mais il ne voulait pas demander plus de détails. C’était déjà assez dur de repenser à ce moment et d’en parler à un homme, que lui demander des précisions aurait été totalement déplacé.

-C’est le connard qui t’as fait ça qui devrait se sentir coupable. Ce n’est en aucun ta faute !

Il savait qu’on avait déjà dû lui dire ces choses-là mais il lui paraissait important de le lui rappeler. Voyant qu’elle pleurait Maël se sentit mal d’avoir insisté. Enfin, il n’avait pas vraiment obligé Alicia à le lui avouer parce qu’il lui avait laissé le choix. Mais s’il n’avait pas réagi lorsqu’elle lui avait parlé de choc sentimental, ils ne seraient peut-être jamais arrivés à cette discussion. Certes, il était heureux – enfin « heureux » n’est pas le mot qui convient dans ce genre de situation – de savoir ce qui lui était arrivé, mais pas si c’était au détriment du moral de son amie. Il déposa sa main sur celle d’Alicia pour lui monter sa compassion.

Il comprenait désormais pourquoi elle ne croyait plus en l’amour. Il est vrai qu’après un tel choc, il doit être difficile de refaire confiance à un homme. Mais c’était dommage. L’amour est quelque chose d’exceptionnel. Elle avait déjà ces terribles images en têtes, si, en plus, elle devait se priver de l’amour, sa vie n’allait pas être des plus joyeuses ! Evidemment, pour le moment elle ne se rendait pas compte de ce qu’elle perdait puisqu’elle n’avait jamais connu l’amour, du moins pas à la connaissance de Maël. Mais le jour où elle tomberait dessus, elle risquait de souffrir. Etre obligé de laisser ses sentiments de côté par peur, doit être quelque chose d’extrêmement difficile à vivre. Il ne voulait pas qu’Alicia ait à connaitre ça.

-Tu sais, tu ne devrais pas délaisser l’amour. Je sais que faire confiance à un homme doit être très difficile après ce que tu as vécu. D’ailleurs je ne te dit pas de chercher activement l’amour. Ce que je veux dire c’est que, le jour où tu tomberas amoureuse, ne le repousse pas.

Il doutait que ces simples paroles fassent changer la jeune femme d’avis. Mais si elles pouvaient simplement la faire réfléchir, c’était déjà ça. Après tout, l’amour ne se commande pas, elle pouvait rencontrer quelqu’un à n’importe quel moment. Sur un ton ironique, histoire de détendre un peu l’atmosphère, il ajouta :

-Et puis, s’il te fait du mal, je m’occuperai de son cas !





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Ven 30 Déc - 17:18



    Dans toute sa vie Alicia n'avait connue que très peu d'homme correct, son père était un salop qui l'abandonna. La jeune femme n'avait connu que deux ou trois hommes sympathique, Maël était en réalité peut-être même le seul avec qui elle avait une relation si complice. Cela ne la dérangeait pas, plus elle était loin des hommes et mieux c'était. Alicia avait toujours cru en l'amour véritable sauf que maintenant non, pour elle l'amour n'était qu'un sentiment funeste, qui ne voulait rien dire. Après tout comment c'est-on quand on aime une personne ? Juste car elle est belle et qu'on à le même caractère, beaucoup de gens s'aime car ils ont le caractère... Sauf que c'est stupide ! Les gens changent donc leurs caractères aussi , c'est aussi simple que ça... Alicia ne veut pas comprendre et elle en est incapable. Il y a nettement plus de divorce que de mariage qui dure. Preuve que l'amour n'était pas éternel. Maël était amoureux à une époque donc il ne pouvait pas comprendre... Alicia n'avait jamais aimé un homme en pensant qu'il serait celui avec qui elle finirait sa vie, elle avait aimée des hommes certes mais, jamais, cela ne dura. La jeune femme ne se pense pas maudite, en réalité elle ne cherche pas et elle ne veut pas aimer. La jeune femme ce dit que cela serait trop dur et qu'elle souffrirait inutilement. La jeune femme voyait bien comment les hommes la regardait. Ils regardaient plus son cul que ses yeux en réalité. Encore aujourd'hui les hommes ne font pas attention à ce qu'il y a l'intérieur, Maël est peut-être le seul et unique homme bon de cette foutu ville et de ce foutu pays. En réalité tous les mecs de cette foutu ville ne sont que des coureurs de jupons. Même les hommes mariés sont des pourries. Alicia n'était pas une féministe pourtant elle sentait qu'elle avait une haine profonde pour les hommes. Alicia pensa longtemps qu'il suffirait de tuer l'homme qui lui à fait ça, sauf que pour le moment la jeune journaliste n'a jamais eu la chance de le revoir. Pourtant cela lui arrive de ressentir cette pression sur elle, comme si elle était épiée. Même en rêve Alicia avait l'impression qu'il était là sans pour autant voir son visage. Pourtant elle avait l'impression de se souvenir de lui. Elle le reconnaitrait entre mille ! Alicia avait l’intention d'entendre un psi. Alicia avait essayée d'aller en voir un mais, cela n'avait pas marché et de toute façon elle n'avait pas les moyens de se payer un psi !



    « Non c'est ma faute , j'aurais du me débattre faire n'importe quoi mais, voilà je me suis laissée faire. J'ai été celle qui à causé ma perte... »


    Alicia pensa longtemps qu'elle ne pourrait jamais surmonter cette épreuve. Elle pensa après son viol que sa vie était fini mais, elle décida de reprendre sa vie en main et de se venger et de tuer le salop qui lui avait fait ça sauf qu'elle se rendit compte que les choses n'étaient pas aussi simple. La jeune pensait qu'elle pourrait tuer un homme si facilement mais, non. Ce n'était un vulgaire démon, elle ne pouvait pas le retrouver aussi facilement , après son viol elle chercha dans le grimoire de sa famille pour voir si son agresseur était dessus mais, non. Même si ce livre n'était pas complet il y avait beaucoup de chose. Alicia pense encore aujourd'hui que seul un démon peut faire ce genre de chose mais, sans preuve... Elle n'a rien ! Maël tenta de convaincre Alicia qu'elle ne devait pas repousser l'amour , Alicia savait que Maël avait raison mais, pour elle l'amour c'est du passée...

    «  Tu sais Maël, dans ma vie j'ai connu que des salop comme mec, mon père était un enfoirée de première, un homme ma par la suite violé, en réalité tu es probablement le seul et unique mec avec qui je m'entend bien. Encore aujourd'hui j'imagine même pas le nombre de mec qui m'ont regardé le cul plutôt que mes yeux. L'amour c'est quelques choses de temporaire presque la plus part du temps. Tu as été amoureux, tu l'as été qu'une fois ? Moi ma chance est passée. Tu es le seul mec au monde à comprendre ce que je ressens. »


    Alicia ne mentait pas, la jeune journaliste haïssait son père et d'ailleurs elle le pensait responsable de la mort de sa mère, elle n'avait aucune preuve mais, elle ne savait. La jeune journaliste rigola alors à la remarque de Maël, la reporter trouvait cela plutôt comique, la sorcière pouvait se défendre seule et en plus, après son viol elle apprit le corps à corps et encore aujourd'hui elle cache un couteau ainsi qu'une arme à feu dans sa commode ! Après le drame Alicia se sentit vulnérable et beaucoup de gens pensèrent qu'elle avait besoin d'être protéger et même si Alicia refusait de le reconnaître et bien ils avaient raison...

    « Je suis heureuse de savoir que j'ai un protecteur mais, je te rassure si vraiment un homme me fait encore du mal , j'aurais pas besoin d'aide. Enfin , si peut-être un peu... Enfin c'est du passée maintenant... »


    La jeune femme disait ça en rigolant mais, si elle se retrouvait face à son agresseur elle ne pourrait rien faire tellement elle aurait peur...


Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Dim 15 Jan - 16:04

La réaction d’Alicia ne surpris qu’à moitié Maël. Il savait que la majorité des femmes se sentaient coupables après une telle tragédie. Elles cherchaient toujours une explication. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il avait insisté sur le fait qu’elle n’était pas coupable. Mais elle ne dérogeait malheureusement pas à la règle. Selon elle, elle avait été violée parce qu’elle ne s’était pas débattu. En même temps, elle était loin d’être Popeye, au contraire ! Alors se débattre face à un obsédé de première ne devait être chose facile ! Non, ce n’était pas sa faute, et il était bien décidé à le lui faire comprendre.

-Tu as raison, tu ne t’es pas défendu, il a eu raison de te faire ça… Il la fixa et enchaina quelques secondes après un poil énervé : Non mais tu te rends compte de ce que tu dis là au moins ?! Que tu te sois défendu ou non, il n’avait pas à faire ça, personne ne devrait faire vivre un tel enfer à une femme. Alicia je t’en supplie, ne te bourre pas le crâne avec des conneries pareils !

Il n’y avait pas pire connerie que celle-là. Dans ce genre d’acte, la culpabilité devait revenir entièrement au violeur. Malheureusement, ça n’arrivait jamais ! S’il avait été en face de lui à ce moment précis, Maël n’aurait probablement pas pu se retenir de lui casser la gueule. Voir son amie dans un tel état était très difficile à vivre. Elle, n’avait jamais fait de mal à personne. Pourquoi est-ce que les victimes sont le plus souvent celles qui le méritent le moins ? La vie est injuste. D’ailleurs, est-ce que quelqu’un mérite un tel sort ? Probablement, non. Il ne souhaitait de vivre ça à personne.

Maël savait que la vie ne lui avait pas fait de cadeau. D’un côté, c’était normal qu’elle ne fasse plus confiance aux hommes. Comme elle le disait elle-même, le seul mec qui se comportait bien avec elle c’était lui. Elle n’avait pas fait les bonnes rencontres. Il y avait des hommes bien sur cette Terre. Ils étaient peut-être rares, mais ils existaient. Elle ne devait pas faire de généralité. Elle finirait par rencontrer quelqu’un qui l’aimerait pour ce qu’elle est et pas pour son cul, quelqu’un qui la respecterait et lui donnerait tout l’amour qu’elle mérite. Ce jour-là, elle pourrait peut-être tourner la page sur son viol. La seule personne qui pourrait lui redonner confiances aux hommes et en elle c’était ce prince charmant, il le savait. Il n’y avait plus qu’à espérer que cet homme ne tarderait pas à rentrer dans la vie d’Alicia.

-Ne fais pas une généralité, tous les mecs ne sont pas des enfoirés. Et, crois-moi, le vrai amour n’est pas temporaire. Le jour où te le rencontrera tu t’en rendras compte. Ta chance n’est pas passée, au contraire, elle n’est pas encore arrivée. Le jour où tu rencontreras un homme que tu aimes et qui t’aime en retour, ne le laisse pas s’échapper, c’est tout ce que je te demande. Une telle rencontre pourrait te faire tellement de bien… Quant à moi, tu as raison, je n’ai été amoureux qu’une seule fois, je le suis toujours d’ailleurs, mais je l’ai perdue. Alors réjouis-toi de ne pas l’avoir encore rencontré, au moins tu peux espérer de belles années à venir.

Il n’avait pas dit ça pour qu’elle culpabilise, ce n’était absolument pas son but. Au contraire, il était heureux qu’elle puisse encore trouver le bonheur. Il voulait simplement qu’elle se rende compte que sa vie n’était pas foutu et qu’elle ne serait pas malheureuse toute sa vie. La chance tourne comme on dit. Elle ne l’avait pas encore rencontré, elle ne devrait donc pas tarder. En tout cas, il l’espérait de tout son cœur.

-Que t’ais besoin d’aide ou pas, je lui casse la gueule ! T’as vécu assez d’horreurs dans ta vie pour que l’on t’en rajoute.

Il avait prononcé ces paroles sur un ton humoristique pour détendre l’atmosphère, mais il n’en pensait pas moins. Si un mec avait le malheur de la faire souffrir une nouvelle fois, il n’hésiterait pas une seule seconde à lui régler son compte, quitte à s’attirer des emmerdes. Il avait horreur qu’on s’en prenne aux personnes auxquelles il tient !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Jeu 19 Jan - 14:31

    Alicia se figea à la première réplique de Maël. Quand il dit que c'était sa faute elle eu l'impression que tout ses souvenirs lui remontait à la surface. Maël n'avait pourtant rien dit de mal ou encore de grave mais, elle eu l'impression de revivre cet instant... Alicia repensait souvent à ce moment. Elle se souvenait de chaque détail , même si elle refusait de le reconnaître. Elle revoyait exactement ce qui se passait. Comme si elle le vivait encore et encore. C'était un cercle vicieux et elle ne pourrait jamais s'en sortir. Chaque nuit elle revoyait se visage, pourtant elle ne se souvenait jamais de son visage à son réveil... La jeune femme se réveillait en larme, elle avait l'impression qu'on l'avait tuée de l'intérieur, comme si son propre corps, ses propres rêve lui disaient qu'elle n'avait plus le droit de bien dormir, de bien vivre. La jeune femme avait toujours été une grande rêveuse. Quand elle se réveillait le matin , elle avait un grand sourire au lèvre... Elle rêvait du jour ou elle se marierait... Maintenant pour elle le mariage était une chose impensable, les seules fois ou elle métrait les pieds à un mariage c'était pour ceux de ses amies , et encore... Le plus souvent elle disait qu'elle était en voyage, ou un rendez-vous de dernière minute... Elle n'avait été que rarement invité à un mariage après son viol mais, à chaque fois elle avait trouvé une excuse de dernière minute... Le seul et unique mariage ou elle se jurait d'aller c'était celui de Maël... Se serait le seul et unique... Mais, ça c'était avant la mort de sa fiancée... Cela n'arriverait donc peut-être jamais. Enfin la jeune journaliste espérait un jour voir son ami retrouver l'amour. Alicia était franchement mal placée pour parler, elle ne voulait même plus entendre parler d'amour, de mariage... Elle voulait toujours entendre parler d'enfant mais, pour le moment cela n'était plus dans ses projets... Et elle ne pouvait pas avoir un enfant toute seule ! Alicia avait toujours considérée que pour avoir un enfant il devait naitre de l'amour, certes cela était un peu cul-cul mais, elle voyait les choses comme ça.


    Alicia était comme toutes les femmes ayant connu un viol. Alicia n'aimait pas qu'on la considère comme n'importe qu'elle femme violée. Après son viol on lui avait sortit des statistiques, enfin son psi lui en sortit, cela énerva Alicia qui trouvait que chaque femme avait son histoire et que ce n'était pas que des chiffres... Mais, cela était quand même la faute d'Alicia. Elle avait réussi à s'enfuir mais, quand elle réussi ce qui était fait était fait... Elle avait déjà été violée , si elle ne c'était pas enfuit elle serait probablement morte. Ce jour là elle aurait voulu mourir... Ne plus vivre, ne plus connaître ses petits problèmes du quotidien... Cela faisait très mélo-dramatique mais, elle pensa longtemps de cette manière, maintenant aujourd'hui elle à repris de nouvelles bases ! Maintenant elle est devenu une autre personne même si son passé la rattrapa chaque nuit... Maël et Alicia ne voyaient pas les choses de la même façon. Maël avait probablement raison... Bien sûr qu'il avait raison mais, il n'avait pas vécu ce qu'avait vécu Alicia ! Il ne pouvait pas comprendre ! Comme Alicia ne pouvait pas comprendre ce que cela faisait de perdre son seul et unique amour...

    « Oui je me rend compte de ce que je dit ! J'aurais du faire n'importe quoi. J'aurais du m'enfuir avant ! J'aurais du me débattre ! N'importe quoi mais, surtout pas me laisser faire. J'aurais du lui exploser sa tête. ! J'y pense tout le temps à ce moment. Je me demande ce qui se serait passé si j'avais fait si ou ça ! Tu ne peux pas avoir comme c'est horrible... Personne ne le peut. Les psi ne peuvent pas le savoir et quand ils essaient de comprendre ils ne font que rendre les choses plus grave qu'avant ! Bien sûr qu'il n'avait pas à me faire ça et malheureusement il la fait. Alicia avait les larmes aux yeux. Alicia était sérieuse quand elle lui disait lui exploser la tête, lors du viol elle venait juste de découvrir son deuxième pouvoir qui était celui d'explosion... Tu ne peux même pas savoir combien de fois j'ai priée pour que cela s'arrête. Combien de fois je me suis demandée pourquoi moi !? Je me suis juste rendu compte que la vie était injuste. Donc non je suis d'accord avec toi je ne méritais certainement pas ça mais, c'est comme ça... Je donnerais n'importe quoi pour que cela ne se soit jamais passé. »

    Alicia avait longtemps priée... Elle était pourtant aller une seule fois à l'église... Alicia n'était pas pratiquante. Elle était de ces gens qui priaient quand elle en avait besoin... Alicia avait toujours pensée qu'au dessus des fondateurs il y avait une chose , que le monde en c'était pas fait si facilement mais, depuis maintenant longtemps elle n y croyait plus... Elle pensait que s'il y avait vraiment un créateur et bien le monde ne serait pas aussi mal fait. Il n' y aurait ni bien ni mal. Cela faisait un peu penser à une Utopie... Alicia considérait maintenant que le monde et plus particulièrement la vie était juste une suite d'action , et que chaque action influait sur la prochaine... C'était une drôle de façon de penser... Car Alicia savait très bien que si elle se trouvait de nouveau devant son violeur et bien elle prierait pour le voir mort, donc elle croyait d'une certaine façon à un être supérieur sans trop y croire...


    Ne pas faire de généralité ? Alicia n'en faisait pas une généralité, elle pensait juste que tous les mecs de cette terre ne valait pas un sous. Bien sur il y avait quand même des cas particuliers comme Maël... Mais, en règle général il ne valait pas mieux que les autres... Alicia disait peut-être cela à cause de ses expérience personnelles... Il est vrais qu'elle avait au fond d'elle même toujours détestée les hommes et dans le fond elle ne l'avait jamais caché mais, avant son viol elle pensait vrais qu'il y avait des hommes sincères et bon. Et qu'un jour elle rencontrerait l'homme de sa vie... Le prince charmant , l'homme avec qui elle se lèverait chaque jours et avec qui, elle s'endormirait chaque nuit... Cela ressemblait presque à un conte de fée et Alicia en avait souvent rêvé, elle se voyait dans une grande maison , deux enfants, une fille un garçon , et un mari. C'était typiquement Américain ! Le seul détail qui manquait c'était le chien , Alicia préférait les chats, et il manquait la aussi voiture décapotable , les voitures n'avaient jamais attirées la jeune reporter ! Alicia imaginait sa maison avec pleins de souvenirs de ses voyages, elle avait imaginée mettre sa carrière entre parenthèse pour s'occuper de sa famille... Chose que maintenant elle ne ferait peut-être pas. Elle ne savait pas trop en réalité , enfin pour le moment la question ne se posait plus vraiment et Alicia ne rêvait plus vraiment ce genre de chose , elle avait seulement ses souvenirs... Dans tout ce qu'elle avait rêvé , la seule chose qu'elle avait réussi à faire c'était se lancer dans le journalisme et avoir un chat...

    « J'aimerais tellement te croire, l'amour est une chose magnifique... Mais, pour aimée il faut s'en sentir digne, sentir qu'on mérite de recevoir l'amour de quelqu'un et par la suite lui rendre son amour … Il faut être capable d'aimer en retour, sentir cette flamme qui fait qu'on aime la personne et qui fait qu'on veut vivre avec elle pour le reste de sa vie. Peut-être que ma chance n'est en effet pas passé mais, je ne pense pas être capable d'aimer une personne. Pas avant que j'ai enterré mes vieux démons. Je pense qu'il faut avoir fait une croix sur le passé pour pouvoir aller faire le futur... Et bien que je ne sois plus cette même fille qui c'est fait violé il y a quelques années et bien au fond de moi je suis toujours la même, les même blessures, les même peurs. Je ne pourrais avancer que quand cette ordure sera morte et que je l'aurais tuée de mes propres mains. En le regardant mourir à petit feu... »


    Alicia parlait durement car il pouvait très bien s'agir d'un humain... Bien qu'Alicia en doutait fortement. Elle serait prête à beaucoup de choses pour pouvoir se venger de celui qui à brisé cette jeune fille. Elle était innocente , elle n'avait rien demandé à personne. Elle voulait juste s'amuser dans une fête... Alicia ne se souvenait même plu pourquoi et surtout avec qui elle était ce soir, c'était pour la fête d'une amie... Enfin, Alicia ne se souvenait plus exactement du pourquoi elle était là à se moment là et dans le fond elle n'en n'avait rien à faire ! Alicia compris qu'elle avait touchée un point sensible en parlant d'Allyson. Elle n'aurait pas dû.

    « Oui je peux espérées faire de belle rencontre... Mais, si l'amour de ma vie m'était passée sous le nez sans que je me rende compte ? Si je n'avais jamais fait attention et que je l'avais laissée s'envoler et qu'il ne reviendrait jamais... L'amour est une chose que j'aimerais tellement ressentir... Je parle d'amour , enfin tu me comprends, car je t'aime mais, plus comme un frère. Enfin l'amour avec qui je vivrais toute ma vie. Toi tu as connu ton âme sœur , tu as compris en une fraction de seconde que tu voudrais avec elle éternellement... Je suis tellement désolée, je ne peux pas comprendre ce que tu vie ni même le ressentir. Je n'ose même pas imaginé ce que cela doit de te faire... Tu crois vraiment qu'on ne connait l'amour qu'une fois ? »


    Alicia se demandait si un jour Maël trouverait une personne qui pourrait le combler comme Allyson. Franchement Alicia en doutait mais, elle n'allait pas le dire. Elle voulait tellement voir Maël heureux, quand la jeune reporter l'avait vue avec lui et bien elle voyait très bien que son ami était aux anges et qu'il était comblé. Dans le fond... Alicia et Maël vivait de la même façon. Il avait tout les deux un sourire au lèvres qui en réalité était un faux sourire , car un fond d'eux ils cachaient un sombre passé. Alicia se sentait moins seule , elle avait l'impression d'être comprise d'une certaine manière. Elle se sentait moins seule dans sa terrible solitude. Maël était vraiment un ami, il faisait tellement sans sans rendre compte. Il était de nouveau un des piliers de la jeune sorcière et elle le remerciait de tout son coeur pour ça. C'était un peu méchant, Alicia était heureuse que Maël la comprennent mais, elle aurait tellement préférée être seule. Si Allyson était encore vivante et bien elle serait mariée à son meilleur ami pour le meilleur et pour le pire. La journaliste ne se rendait pas compte à qu'elle point la vie de Maël aurait plu être différente , peut-être qu'il n'aurait plu jamais reprit contact avec Alicia... La vie de Maël aurait plu être tellement mieux , Alicia ne devait être heureuse de se sentir moins seule, il aurait été nettement mieux qu'elle reste seule dans sa tour de glace et de marbre blanc.


    Alicia rigola alors à la remarque de Maël. Si Alicia se faisait agresser en pleine rue et bien Maël ne serait pas là pour protéger la sorcière. Il ne pouvait pas vieller tout les jours sur elle et il le savait ! Mais, dans le fond cela était trop mignon... Maël avait toujours été protecteur pour elle. Il avait toujours pris la défense de la jeune femme. Pourtant elle était plus vieille qu'elle. Maël avait toujours été un ange avec elle et rien que pour ça elle l'adorait ! Alicia rigola encore un peu.

    « Tu es trop mignon. Promis je t'appelle quand je me fais agresser en pleine rue »


    Alica disait cela un peu sur un ton ironique bien sur mais, si elle avait un véritable problème chez elle ou même si elle se retrouvait face à ses vieux démons, Maël serait le premier au courant ! Alicia savait que si elle lui envoyait un simple sms avec le mot « HELP »... Il serait là dans les 5 minutes...
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Ven 10 Fév - 19:32

Alicia était à bout de nerf. Elle allait plus mal que le pensait Maël au début de leur conversation. Il savait qu’on ne guérissait jamais réellement d’un viol. Mais elle n’avait même pas commencé à digérer cette tragédie. En l’écoutant déballer son sac, il s’imaginait qu’elle revoyait toutes les images de cette nuit, la tête de cet enfoiré, les paroles qu’il avait dû prononcer … Il comprenait que cette scène devait être inoubliable pour elle, mais inoubliable dans le mauvais sens du terme. Il y a des choses comme celles-ci qu’on préférait oublier. Malheureusement ce n’était pas possible. Elle le savait et c’était ce pourquoi elle souffrait. Se remémorer sans cesse le pire moment de sa vie est quelque chose d’horrible, il en savait quelque chose. D’autant plus quand on reste persuadé qu’on aurait pu faire quelque chose pour changer les évènements. C’était précisément ce qu’Alicia ressentait. Elle était convaincue que, si elle avait tenté de se défendre, tout ça ne serait probablement pas arrivé. Elle n’avait pas tort. Peut-être qu’en voyant qu’elle se défendait, son violeur se serait enfuit. Mais peut-être que ça n’aurait rien changé. Il ne fallait pas qu’une telle pensée la torture. La culpabilité est bien plus forte qu’une scène d’horreur. Maël était dans cas également. Il avait vu Allyson mourir devant ses yeux. Il n’arrêtait pas de se dire que s’il avait bougé ou s’il était arrivé quelques secondes plus tôt, il aurait pu la défendre et elle serait toujours en vie. Il se sentait coupable de la mort de sa fiancée tout comme Alicia se sentait coupable de son viol. Au final, les deux ressentaient la même chose, mais étaient dans une situation différente. Il aurait aimé lui répéter qu’elle n’avait pas à se sentir coupable de ne pas bouger. Mais il savait que ça n’amenait à rien. Combien de fois on lui avait répété que ce n’était pas sa faute si Allyson était morte ? Pourtant, il était toujours persuadé du contraire.

-T’as raison, personne ne peut comprendre ce que tu as vécu. Ce que tu vis, plutôt. Et tu ne m’apprends rien, la vie est injuste, c’en est ainsi. Il faut apprendre à vivre avec cette injustice, passer outre. Evidemment, je ne suis pas bien placé pour dire ça puisque moi-même j’en suis incapable. Mais tu es bien plus forte que moi Alicia, tu en es capable toi. Pas d’oublier ce que tu as vécu, ça personne n’en est capable. Mais tu peux vivre avec, je le sais.

Oui, elle, était capable de surmonter tout ça. Elle était fragile et forte en même temps. Ce ne sont pas deux traits de caractère contradictoires contrairement à ce qu’on pense. La plupart du temps, les gens montrent l’inverse de ce qu’ils sont. On sait tous que les « gros durs » sont en réalité les personnes les plus sensibles. La relation marche dans l’autre sens également. Alicia faisait partit de cette catégorie. Elle paraissait fragile, elle l’était. Mais elle était capable de sortir toute la force qui était en elle. Elle en avait à revendre, Maël en était persuadé !

Quant à l’amour, la journaliste ce l’interdisait apparemment. Qui est « digne » d’être aimé ? Personne. Tout le monde a des choses à se reprocher. Tout le monde se sent coupable de quelque chose. Heureusement pour l’Amour, ces choses n’empêchent pas les gens de se laisser désirer. Le jeune homme comprenait parfaitement qu’elle se sentait sale à cause de son viol. Mais ce n’était pas une raison pour qu’elle n’ait pas le droit à l’amour. Au contraire, elle en avait plus besoin que quiconque. Et c’est justement l’amour qui l’aiderait à faire une croix sur son passé et à passer à autre chose que ses envies meurtrières. Envies qu’il comprenait d’ailleurs. Lui-même l’aurait fait volontiers. Quand il voyait son amie dans un état pareil, tuer l’homme qui en était à l’origine, ne l’aurait pas dérangé, au contraire. Mais pour ce genre d’individu, la mort était quelque chose de bien trop facile. Les violeurs ne méritaient pas la mort, c’était une sanction trop douce. Ce qu’il faudrait c’est trouver quelque chose qui les fasse souffrir autant qu’ils font souffrir leurs victimes. Il y avait bien une autre solution, radicale, mais efficace : leurs couper les couilles ! Il préféra passer ce point. Il n’avait pas envie de donner de bonnes idées à Alicia. Certes, cet homme le méritait, mais la jeune femme risquait de se retrouver au trou après ça. Ca ne l’aiderait pas à tourner la page !

-Tuer cet homme ne t’apportera que des problèmes, sors toi cette idée de la tête tout de suite ! Et ne dis pas que tu ne mérites pas l’amour, ce n’est pas vrai. L’homme qui gagnera ton cœur sera un grand chanceux, car oui, tu es parfaitement capable d’aimer quelqu’un. Ça t’aidera bien plus à tourner la page que de tuer.

Alicia n’avait pas croisé l’homme de sa vie. On se rend compte lorsque notre âme sœur passe vers nous. On ne peut pas le « laisser passer ». Elle n’avait pas raison de s’inquiéter sur ce point. Il en était très heureux. Un jour, elle aurait la chance de rencontrer le bon.

-Tu n’as pas croisé l’homme de ta vie, tu t’en serais rendu compte, crois-moi !

A vrai dire, le jeune homme ne savait absolument pas si on rencontrait l’amour qu’une seule fois. Il faisait partie des gens qui pensaient que le vrai Amour est unique. Mais il ne pouvait pas nier que beaucoup soutiennent le contraire. Lui était persuadé qu’il n’aimerait jamais plus une femme comme il aimait Allyson. Ce qu’il ressentait pour elle était démesuré, il s’en rendait compte, mais c’était ainsi.

-Moi je pense que je ne vivrai jamais plus un amour comme celui que j’ai vécu avec Allyson. Je peux me tromper. D’un côté je l’espère, de l’autre non. Elle est morte en partie par ma faute, alors être heureux avec une autre femme est quelque chose d’inconcevable pour moi pour le moment. De toute manière, je ne pense pas pouvoir retomber amoureux.

Il n’avait pas demandé Allyson en mariage pour rien. Il voulait réellement faire sa vie avec elle. Il voulait qu’elle soit la mère de ses enfants. En bref il voulait finir ses jours avec elle. C’était une chose qu’il désirait toujours d’ailleurs, bien qu’il sache que c’était impossible !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Ven 17 Fév - 19:46



    La conversation de Maël et Alicia ne ressemblait pas à ce qu'elle était à l'origine. Si Alicia et Maël étaient venu aujourd'hui c'était pour renouer des liens et pas pour faire ce genre de confidence. Alicia était heureuse de les avoir fait mais, elle aurait préféré que cela se passe dans d'autres circonstances , en effet ce genre de chose ce n'était pas des choses à prendre à la légère et cela resterait probablement dans la tête de Maël toute la journée. Alicia ne voulait pas de pitié , elle voulait juste passer du temps avec son ami et pas qu'on lui fasse la charité. On lui l'avait déjà trop fait ce genre de truc dans le passé et elle ne le supportait plu. Elle trouvait que les gens ne pouvaient pas comprendre ce qu'elle vivait donc ils ne pouvaient en aucun cas avoir de la pitié pour elle. Alicia ne voulait pas comprendre cette façon de pensé. Elle ne prennait jamais les gens en pitié , par exemple elle était triste pour Maël mais, jamais elle le prendrait en pitié. Enfin là c'est un peu différent , car c'est son meilleur ami donc la situation est différente. Mais, jamais Alicia mettrait son ami plus bas que terre ou même le mettrait dans des situations difficile , jamais Alicia tenterait de comprendre , ou de ce mettre à sa place. Pourtant tout le monde le faisait , tout le monde disait comprendre ce qui se passait dans la vie des autres. Mais, personne ne pouvait comprendre.

    Alicia était sans doute à bout de nerf comme tout le temps , elle était presque toujours en stress , son travail et ce genre de chose . Le travail de journaliste la poussait certaine fois à bout , et avec sa vie privée qui était chaotique elle ne savait comment trouver un équilibre . Pourtant elle le trouverait sans doute un jour mais, cela serait peut-être seulement après avoir fait une crise d'angoisse et avoir passé plusieurs jours à l'hopital. Alicia imaginait le pire des scénarios mais, elle savait que cela pourrait arriver , car cela n'arrive pas qu'aux autres.

    Alicia plus forte ? Maël devait se tromper , il ne pouvait pas parler de miss McLane... Alicia était incapable de surmonter ça. Maël connaissait mal Alicia sur ce point. Maël était nettement plus fort que la sorcière... Alicia pourrait surmonter ça , mais elle la dit. Une fois qu'elle aura tuer cette homme. Alicia avait même du mal à se regarder entièrement dans le miroir donc non elle n'était pas forte et jamais elle ne pourrait se vanter... Elle était beaucoup de chose mais, le courage et la force n'était pas dans son caractère.


    « Tu plaisantes Maël. Je ne suis pas courageuse , quand y a une araigné je hurle. Bon peut-être pas quand même. Maël tu es quand même plus fort que moi. Tu as affronté tellement de chose. Toi tu as perdu un truc. Un truc important. Tu voulais faire tellement de chose avec Allyson , tu avais des projets d'avenir... Moi j'ai rien véritablement perdu... »


    Si Alicia avait perdu un truc , mais pas comme Maël. Maël avait des envies d'avenir et des idées pour plus tard mais, il ne lui restait rien. Alors qu'Alicia il lui restait la vengance. Elle pourrait tuer la personne qui lui à fait ça mais, Maël lui ne pouvait rien faire. Enfin comment elle était morte ? Alicia n'avait même pas osée demander comment elle était morte , elle avait peur que cela lui fasse trop mal.


    Alicia ne savait même pas si elle aimait encore les hommes... Et bien oui elle n'aiamit peut-être plus les hommes ? Depuis le temps qu'elle avait pas approché un mec ou même qu'elle c'était fait draguée , depuis le temps qu'elle n'avait pas embrassé un mec. Elle avait l'impression que cela faisait une eternité et cela devait faire envriront un bon siècle. Cela pouvait parraitre bête mais, Alicia avait des doutes. Elle ne pourrait jamais aimer les femmes , mais elle ne pouvait ne plus aimer tout simplement. Elle se demandait même si un jour elle embrasserait de nouveau un garçon. Alicia pourrait faire un test...


    Maël avait probablement raison , le tuer ne lui ferait aucun bien mais, dans son fond intérieur elle serait mieux , elle serait soulagé . Elle pourrait passer pour une sans cœur , une femme froide sans âme mais, Alicia savait qu'une fois cette homme mort elle serait mieux dans sa peau. Pourtant Alicia n'avait encore jamais réfléchis a comment elle allait le tuer. Elle avait eu beaucoup d'idée de comment tuer un démon mais, tuer ses démons intérieur elle ne savait pas comment faire...

    « Tu crois en ce que tu dit ? Maël … Je suis sur que comme moi tu en as rêvé , la personne qui à détruit ta vie , la personne qui ta fait du mal et qui à fait en sorte que chaque nuit tu penses à lui. Je pense que pour moi la vengance est la clé. Peut-être que trouves que je suis un monstre mais, pour moi la personne qui à fait souffrir une personne mérite de souffrir. Cela peut te faire penser à de grand discour mais, il à un sens pour moi. Non j'aurais toujours les même marques , sauf que j'aurais aussi l'intime conviction que je peux dormir sans somnifère et passer une bonne nuit ! »


    Le discour d'Alcia pouvait paraitre melo-dramatique mais, bon elle le pensait ! Alicia pensait vraiment ce qu'elle disait et elle n'avait franchement aucune raison de vouloir cacher sa façon de penser. Maël avait sans doute déjà pensé à ça. Il avait sans doute déjà rêvé de tuer le meurtier ou les meurtriers d'Alicia.


    Pour l'histoire du grand amour , Alicia n'était toujours pas convaincu mais, elle avait quand même pas mal de question sur l'amour et sur les sentiments. Alicia avait envie de tester un truc. Elle avait en effet des doutes sur elle et Maël était le mec parfait pour faire son test. Alicia ne réussi pas à s'empêcher de regarder Maël avec un drôle d'air. Elle afficha un petit sourire amuser. Puis elle embrassa son meilleur ami.

    Puis elle se recula. Alicia n'avait en aucun cas envie de sortir avec son meilleur ami , non elle voulait juste savoir si elle aimait toujours les mecs ou non. Et Maël était le mec parfait , il était beau et puis il était adorable. Alicia ne ressentirait jamais rien pour son meilleur ami , non elle ne pourrait jamais. Depuis le temps qu'elle le connaissait , se serait trop bizarre ! Mais, au moins elle voulait voir si les mecs lui plaisait toujours ! Alicia fini son café et elle rigola alors un moment. Elle faisait un peu con mais, au moins elle rigolait.

    « Je te rassure je ne veux pas sortir avec toi. Je voulais juste faire un test. J'ai eu un doute si j'aimais les mecs , c'est bon test réussi. »


    Alicia affichait un grand sourire. Elle trouvait cette scène était plutôt comique. Alicia aimait peut-être les femmes mais, au moins elle savait qu'elle aimait quand même les mecs ! Alicia était rassuré dans un sens. En effet cela lui prouvait qu'elle n'avait pas tout perdu cette nuit là.

    « Tu prendras un autre café ? Ou tu veux qu'on bouge ? »


Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Sam 3 Mar - 20:19

Visiblement, Alicia n’était pas d’accord avec les dires de Maël. Ce qui était une mauvaise nouvelle. Non pas qu’il cherchait absolument à avoir raison, mais le fait qu’elle ne croit pas en ce qu’il disait voulait dire qu’elle ne croyait pas en sa force. Certes, elle pouvait être trouillarde, comme tout humain. Rare sont ceux qui n’ont jamais eu peur en voyant une araignée ! Dans certains cas, elle n’était pas courageuse. Personne n’était constamment courageux, c’était tout bonnement impossible. Mais on ne peut pas comparer une grosse araignée à un viol. Cela n’avait strictement rien à voir. De toute manière, il ne lui avait pas parlé de courage mais de force, de force intérieure. Alicia était quelqu’un d’extrêmement résistante. La preuve, après ce qu’elle avait vécu elle était encore là. Elle en souffrait, évidemment, mais elle vivait, travaillait, partageait des moments avec ses amis. Elle était une femme. Une femme en souffrance, mais elle arrivait à surmonter cette souffrance. Et ça, ça montrait toute sa force.
Oui, Maël avait énormément souffert avec la mort d’Allyson. Ne dit-on pas que perdre un être cher est la pire chose qui existe ? Le sorcier était le premier à le dire. Mais il n’avait aucune idée des souffrances qu’engendrait une horreur telle qu’un viol. Le dégoût de son corps et la perte de l’estime de soi devaient être quelque chose d’horrible à vivre. D’autant plus que l’on ne peut jamais réellement passer à autre chose. Au contraire, certains y arrivent suite à la perte d’un proche. Ce n’était pas l’état d’esprit dans lequel était Maël, mais c’était possible. Même s’il trouvait ça insensé pour le moment, il savait que dans quelques années, il passerait à autre chose. Il n’en oublierait pas pour autant Allyson, mais il ne pouvait pas vivre constamment dans la douleur de cette perte.

-Je ne te parle pas de courage mais de force. Tu es une femme forte quoi que tu veuilles bien en dire. Nos deux situations sont trop différentes pour être comparées, mais il est évident que ce que tu as vécu, tu ne pourras jamais l’oublier. Ça te poursuivra toute ta vie. Moi, ça mettra longtemps, très longtemps même, mais j’arriverai à surmonter cette souffrance. Pour le moment ça me semble tout bonnement impossible, mais je ne suis pas le premier à qui ça arrive, et beaucoup ont réussi à refaire leur vie.

Il n’avait pour le moment absolument pas l’intention de refaire sa vie. En fait, il ne pensait pas pouvoir le faire puisqu’il savait qu’il ne pourrait pas s’empêcher de comparer toutes les femmes qu’ils rencontreraient à Allyson. Et aucune femme ne pouvait l’égaler. Mais cet infime espoir de faire comme tout le monde et de « refaire sa vie » – expression débile soit dit au passage – lui permettait de se persuader qu’il finirait par aller mieux, bien qu’il n’en était absolument pas convaincu !

Alicia ne savait pas à quel point elle avait raison. La vengeance est un sentiment qui envahissait Maël jour et nuit. C’était d’ailleurs devenu sa raison de vivre. Il ne pouvait faire autrement que de tuer, tuer et encore tuer des démons à tout va, pour se venger de sa fiancée. Il comprenait donc parfaitement les envies de son amie et ne pouvait les lui reprocher. Cependant, le violeur d’Alicia n’était, probablement, pas un démon. Il était donc humain, dans le sens biologique du terme évidemment, parce qu’un violeur est plus un monstre qu’autre chose. Le problème était que si elle s’en prenait à lui et le tuait, elle risquait de finir en taule, et ça n’arrangerait pas son cas.

-Non, je sais trop ce qu’est la vengeance pour penser que tu es un monstre. Je sais que c’est un sentiment naturel et fort. Trop fort. Mais je te le répète, tuer ce type ne t’apporteras que des problèmes. Et, même sans somnifères, les nuits en prison ne doivent pas être très agréables. Je ne pense pas qu’on y passe de « bonne nuit ». Alors sors-toi cette idée de la tête bordel !

Il s’était légèrement énervé. Eh oui, il n’avait pas envie que leur prochain rendez-vous se passe en prison, chose qui pouvait se comprendre. Elle avait beau être forte, elle ne survivrait pas moralement à cette ultime épreuve. Et voir son amie se décomposer était bien la dernière chose dont il avait envie !
Il avait intentionnellement omis de préciser que lui tentait de satisfaire sa vengeance jours après jours en tuant des démons à tirelarigot ! Et pour cause, préciser cela n’aiderait surement pas la jeune femme à se sortir ces envies de vengeance de la tête.

Le baiser d’Alicia surpris – le mot était faible – Maël. Il ne s’y attendait vraiment pas. A vrai dire, il s’était imaginé plusieurs scénarios pour leurs retrouvailles, mais l’idée que son amie d’enfance l’embrasse ne lui avait même pas effleuré l’esprit. Tout avait toujours été parfaitement clair entre eux : ils s’aimaient amicalement, mais ça n’allait pas plus loin. Il resta de plomb, les yeux écarquillés, pendant les explications d’Alicia. Il comprit son initiative mais moins pourquoi elle avait décidé de le faire avec lui. Embrasser une amie de longue date ne lui serait jamais venu à l’esprit. S’il avait voulu faire un tel test, il aurait séduit une nana au hasard et aurait fait le test avec elle. Son étonnement l’empêcha d’ajouter quoi que ce soit.
Il n’ajouta rien à la suite de la question de la jeune femme. Il se contenta de déposer un billet pour régler l’addition des deux jeunes gens. Oui, il restait gentleman même dans ces moments-là ! Il se leva rapidement, traversa le café à grands-pas et sortit dehors. Alors qu’il l’attendait à quelques mètres de l’entrée, il repensa à la scène. C’était ridicule de s’en faire, il n’avait pas couché ensemble après tout ! Elle avait voulu se tester avec lui. Ainsi soit-il ! Le relativisme finit par l’envahir et il se mit à rire tout seul. Lorsqu’elle l’eu rejoint, il se tourna vers elle et ajouta avec amusement :

-Tu sais que t’es une grande malade ! En tant que cobaye, j’ai le droit de savoir les résultats du test non ?

Le fait qu’elle aime encore ou non les hommes ne changerait rien à la vision qu’il avait d’elle. Il n’avait jamais trouvé les homosexuels anormaux. Si elle était heureuse avec une femme, il s’en réjouirait. C’est vrai, depuis quelques minutes il la bassinait avec les hommes, et ce que pourrait lui apporter l’homme de sa vie. Mais pourquoi ne serait-ce pas la femme de sa vie ? Peu importe le sexe, la personne qu’elle aimera la rendra heureuse et lui permettra probablement de surmonter la souffrance de son viol.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Jeu 17 Mai - 17:28

    Courage, Force... C'est quoi la différence ? Cela revient pour ainsi dire à la même chose, Maël joue sur les mots... Maël crois qu'Alicia est plus forte mais, cela est faux. Elle fait croire que cela est le cas mais en réalité ce n'est qu'une facade, c'est vrais en dehors de ça la belle à plutôt bien réussi sa vie non ? Elle à un belle appartement, un bon travail et elle est pas trop moche. Mais, il lui manque le principale, l'amour, Maël lui à connu un sentiment comme l'amour et Alicia elle non. Il à perdu tellement plus... Il à perdu sa moitié. Il souffre depuis tellement plus longtemps que Alicia... Il ne pourra jamais oublier cette jolie blonde ! C'était comme s'il perdait son coeur... Un jour en effet il pourrait oublier Alyson mais, entre la mort et un viol il y avait un gouffre, Alicia elle préférait être morte plutôt que de repenser à cette nuit là. C'est vrais que la mort c'est moins dur qu'un viol mais, pour les personnes qui perdent un être aimé cela est beaucoup plus dur ! Alicia s'embrouillait les idées toutes seule, ce qu'elle pensait n'avait aucun sens et rien n'était normal... Maël arrivait à mettre le doute chez Alicia alors qu'il n'était même pas télépathe ! Il avait toujours réussi à la comprendre... Comment il faisait ? Alicia n'en n'avait pas la moindre idée mais, cela la supprenait toujours la façon dont il arrivait à comprendre les choses mieux que n'importe qui... Il avait de nombreux talent mais, celui là était le favoris de la reporter...

    Alicia n'était pas forte et elle le savait, enfin, tout dépendait de ce qu'il voulait dire par force, elle avait un mental d'acier mais, elle se laissait facilement emporter par ses émotions et elle le savait ! Rien que pour cette faiblesse, elle n'était pas forte... Alyson, elle c'était une femme forte, vivre avec un sorcier c'était une preuve de courage et de force ! Peut-être que Maël voulait juste se montrer gentil... Il voulait juste lui faire comprendre qu'elle pourrait passer cette épreuve un jour ou l'autre, cela mettrait du temps mais, elle y arriverait ! Maël serait toujours un mystère pour la brune, il était dur à cerner pour le moment ! Ou alors c'était Alicia qui cherchait à trop réfléchir...

    " Je pense qu'on ne tombera jamais d'accord... Nos situations ne sont pas si différente que ça je pense. C'est juste différent. Tu vis avec ça depuis tellement longtemps.... Je ne sais pas comment tu fais. "


    Maël et Alicia était dans la même situation... Aucun des deux ne voulaient ou ne pensaient à refaire sa vie, cela était trop dur pour l'instant... Maël avait beaucoup de projet pour lui et la belle blonde et il se voyait tellement finir sa vie avec elle que jamais il n'aurait cru qu'il ferait sa vie avec une autre personne. Il avait peut-être envie d'avoir des enfants, de fonder une famille de faire des voyages, de voir le monde ! Et le jour ou Alyson à été mise en tombe cela à complètement changé sa vision de la vie... Alicia elle aussi avait des projets avant son viol, elle voulait trouver un mari, avoir une fille et avoir une jolie maison avec un bon travail... Finalement elle se retrouvait dans un belle appartement, seule et célibataire, aucun homme n'a touché à Alicia depuis son viol. Revivant continuellement la même histoire, voyant l'homme comme un danger et un risque elle garde toujours ses distances et peut même être froide... Alicia s'en fichait ce que les mecs pensaient d'elle. Elle avait des potes mec de qui elle était très proche mais, elle ne pourra avoir une relation complice, si ce n'est avec Maël qu'elle connait depuis son enfance... Mais, là c'est totalement différent !

    Le baiser n'était pas un piège ou quelques chose du genre. C'était juste pour voir si la journaliste aimait toujours les hommes ou pas ! Un baiser cela ne lui dirait pas si elle aimait vraiment les hommes mais, elle aurait une idée, si l'idée d'embrassé un mec tout les matins ne la génerait pas ! En embrassant Maël, Alicia savait qu'elle ne tomberait pas amoureuse ! Certainement pas, sortir avec Maël se serait comme sortir avec son frère... Pourtant Maël était le mec parfait mais, non... Preuve que c'était un mec bien, il payait ! Bon, Alicia lui rembourserait le café sans qu'il s'en aperçoivent, genre elle lui glisserait un billet pour payer sa part ou alors elle acheterait un truc pour eux deux.

    " Une grande malade " Cela sonnait plutôt bien ! Alicia ne pouvait pas s'empêcher de rigoler. Elle aurait aimé prendre une photo pour garder la tête de maël en souvenir et elle aurait rajouté cela à son album souvenir ! Cela aurait été un bon souvenir ! C'est vrais que Alicia aurait plus le prévenir... Mais, non ! Cela aurait été stupide. Il aurait été contre cette idée ce qui était normal ! Mais, Alicia avait besoin de le savoir... De savoir si elle aimait toujours les hommes ou non.

    " Mais, non tu n'étais pas un cobaye ! Je te rassure le test est réussi. Ho Maël franchement si j'avais voulu t'embrasser car j'avais des sentiments pour toi j'aurais attendu le 5eme rendez-vous "
    Alicia rigola... Pourtant elle devint de nouveau sérieuse... Elle avait une question importante à posée à Maël.
    " Maël tu as mis combien de temps avant de nouveau t'intéressé à une femme ?


    La question était un peu indiscrète sans doute... Cela ne la regardait pas, elle ne voulait pas de détail sur la vie privée de Maël ! Elle voulait juste savoir s'il aimait toujours les femmes, s'il s'intéressait toujours à elles ou pas. Alicia parlait mais, n'avait aucune idée de ou aller... Allez faire un tour dans un parc ou autre ? Ou juste faire une marche ? Ou alors une connerie ? Qu'importe.

Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Lun 18 Juin - 23:31

Maël préféra ne pas insister. Leur désaccord concernant leurs situations respectives ne s’arrangerait pas. Chacun était cantonné à ses convictions, c’était donc un dialogue de sourds entre les deux amis. Malgré cela, il restait persuadé qu’elle arriverait à surmonter cette mauvaise période. Elle ne l’oublierait pas, mais elle arriverait à vivre avec. Elle n’en était absolument pas convaincue, au grand regret du jeune homme, mais la vie lui prouverait le contraire, il en était persuadé. Et ce jour-là, il pourrait se vanter d’avoir eu raison ! Il espérait juste que ça ne tarde pas trop, même s’il en doutait fortement …

Fini la conversation pas joyeuse, retour sur le baiser d’Alicia. S’il l’avait surpris, il avait très vite compris, que ça n’avait rien de sérieux. Ça avait toujours été très clair entre eux, ils étaient amis, rien qu’amis et ça n’irait jamais plus loin. Rien de tout ceci n’avait changé, et il se sentait bête d’en avoir douté pendant quelques secondes. Enfin, vu ce que lui avait fait Alicia, il était normal de se poser quelques questions ! De toute manière, il était totalement rassuré sur ce point désormais. Par ailleurs, il apprécia l’humour d’Alicia. Après un moment, disons délicat, il n’était pas facile d’avoir recours à l’humour. Cela prouvait encore une fois, que ce baiser n’était bel et bien qu’un test.

-Le cinquième rendez-vous, c’est le minimum !

Ironie bien sûr. De la part d’un homme qui enchainait les conquêtes d’un soir depuis la mort d’Allyson, ça ne pouvait pas être sérieux ! Cependant, oui, quand on cherche une relation stable, il était préférable d’attendre un peu, mais pas trop non plus. Un baiser ce n’est pas une demande en mariage !

Quant aux résultats du test, cela ne le « rassura » pas spécialement. Elle aurait pu lui annoncer qu’elle était homosexuelle, ça lui aurait fait ni chaud ni froid. Elle serait restée la Alicia qu’il connait depuis des années et qu’il appréciait tant. Evidemment, ce test lui confirmait qu’elle était toujours attirée par les hommes mais pas qu’elle ne l’était pas par les femmes. Eh oui, elle pouvait parfaitement être bisexuelle. Encore une fois, si tel était le cas, il s’en ficherait totalement, tant qu’il pouvait la voir heureuse. Maël avait toujours eu du mal à comprendre pourquoi certaines personnes ont dû mal à accepter l’homosexualité d’un proche. Quand on tient à quelqu’un, la seule chose que l’on souhaite c’est qu’il soit heureux. Alors pourquoi cela change-t-il quand son bonheur comprend un compagnon du même sexe ? Certains diront que ce n’est pas « normal ». Or, ce que les individus appellent la « norme », n’est autre que des codes et des habitudes adoptées générations après générations. Pourquoi les personnes au look particulier sont-ils regarder de travers dans la rue ? Tout simplement parce qu’ils ne respectent pas le code vestimentaire habituel. C’en était de même pour l’attirance sexuelle. Quoi que la, le caractère biologique intervenait également. Enfin, peu importe, si la majorité des couples avaient été homosexuels depuis des années et des années, ce seraient les hétérosexuels qui seraient regardés de travers. Tout ceci pour dire que ça ne le dérangerait pas le moins du monde qu’un de ses amis, dans ce cas Alicia, ne soient pas hétéro. Ça ne changerait absolument pas son regard sur elle. Il ne manqua de le lui préciser.

-Tu sais, si tu avais aimé les femmes, ça ne m’aurait absolument pas dérangé ! Tout ce qui m’importe c’est que tu sois heureuse, que ce soit avec un homme ou une femme n’a pas d’importance !

Sa question l’interpella. Lui-même n’en savait rien. A vrai dire, il n’avait pas le souvenir de s’être intéressé à une femme depuis la mort d’Allyson. Du moins, pas pour une relation sérieuse. Et il savait que ce n’était pas près d’arriver. Le souvenir de sa fiancée était encore bien trop ancré en lui pour ça ! Cependant, il n’avait pas pour autant délaisser les femmes. Non, désormais il se contentait d’aventures passagères. Non pas qu’il soit en manque de relation sexuelle. Il faisait plus ça pour oublier pendant quelques minutes la femme qu’il aime. C’était un bon moyen pour lui de penser à autre chose. Grâce à ça il ne passait pas ses soirées à se morfondre seul chez lui. Alors évidemment, dit comme ça il passait pour un salopard ! Si certaines étaient parfaitement consciente de l’intention de Maël, d’autres avaient pensées aller plus loin avec lui. Briser des cœurs n’était d’ailleurs absolument pas le but du sorcier. Mais il ne réfléchissait pas dans ces cas-là. Il savait ce qu’il faisait endurer, mais préférait ne pas y penser. Tant que ça lui permettait de penser à autre chose qu’à son malheur, ça lui allait parfaitement. Mieux valait ça que de se réfugier dans l’alcool ! Oui, son égoïsme était à son apogée en ce qui concernait les femmes !

-Tout dépend de ce que tu appelles « intéressé » ? Physiquement, très peu de temps. Réellement, ce n’est toujours pas revenu et ça ne reviendra sûrement pas avant un bon bout de temps.

Allait-elle comprendre qu’il couchait à droite à gauche ? Il n’avait pas osé lui dire texto. En effet, il avait peur qu’elle le juge, chose qu’il n’était pas sûr de pouvoir supporter de sa part. Décevoir Alicia lui aurait fait beaucoup de mal. En même temps, il se disait qu’une petite morale de sa part lui ferait peut-être du bien et pourrait l’aider à arrêter ses conneries. Enfin, si elle n’avait pas déduit la réalité, il n’insisterait pas et ce point passerait à la trappe.
Tout en lui faisant un signe de la tête pour lui proposer de marcher un peu, il ajouta :

-Pourquoi cette question ?




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


avatar



MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Jeu 5 Juil - 12:57

    Le débat était donc clos mais, il finirait bien par revenir sur le tapis mais, pas aujourd'hui. Alicia préférait ne pas y penser et passer à autre chose ! Maël avait sa propre vision des choses et son histoire passé le faisait penser d'une manière différente que celle d'Alicia. Le sujet serait donc probablement à éviter ! Même si Maël avait probablement raison, Alicia finirait un jour par se remettre de cette épreuve mais, cela prendrait du temps. Maël préféra mettre fin à la conversation, Alicia aurait fait de même, cela ne servait à rien de s'énerver pour une petite connerie comme ça, surtout que la jeune femme et le jeune homme était amies depuis des années maintenant et il serait idiot de gâcher une si belle amitié à cause d'une histoire aussi bête ! Alicia préférait penser au second sujet, le baiser, un geste pas très réfléchit car si Alicia avait prit le temps de penser à la situation, elle aurait compris que cela pouvait paraitre déplacé ! Alicia et Maël c'était vieux comme le monde et cela durerait encore longtemps, Alicia savait qu'un jour elle perdrait de vue Maël, cela était malheureusement inévitable, l’amitié ce n'est pas comme dans les films de cinéma, ce n'est pas éternel, Maël finirait pas devenir le roi de la publicité, il aura une femme et des jumeaux, il aura une jolie maison et il ira vivre à Hollywood, Alicia voyait Maël dans une jolie famille, elle ne le voyait pas finir sa vie seul comme un vieux gars, surtout que n'importe qu'elle fille aimerait sortir avec lui, Alicia n'avait jamais imaginée lui et elle ensemble, il était vraiment super comme meilleur amie mais, cela n'irait jamais plus loin, se serait le dernier homme sur terre avec qui Alicia voudrait sortir... Alicia, elle se voyait avec un enfant, une fille mais, elle ne se voyait pas avec quelqu'un. Elle avait toujours rêvé de la bague au doigt mais, elle n’imaginait pas une vie de couple, Alicia en serait incapable, son passé finirait pas détruire son couple et la vie de ceux qu'elle aime, Alicia serait mère un jour mais, pour l'instant elle préférait oublier son passé en tuant des démons.

    Alicia imaginait bien Maël noyer son chagrin avec les filles. Cela collerait bien à son physique de beau gosse. Alicia, elle, n'avait même pas pensé aux garçons depuis son viol, généralement quand un homme lui offre un verre à boire dans un bar, l'homme en question se prend le verre dans la tronche, pour rester polie. Alicia l'avait déjà fait une ou deux fois, elle avait toujours peur que l'homme qui la regardait dans l'ombre était en réalité son violeur. Une peur qui peut se comprendre mais, elle avait tendance à devenir paranoïaque dans ce genre de situation. Elle avait tendance aussi à fuir chez elle et s'enfermer à double tour et de se mettre dans un coin de son appartement en larme, elle avait toujours tendance à avoir des crises, cela est dû au stress mais, aussi à la peur. Elle préférait ne pas y penser et elle faisait avec, elle pourrait aller voir un psychologue mais, la première fois cela ne fit rien et une seconde fois n'y changerait rien. Alicia trouvait que cela lui avait fait plus de mal que de bien donc il était inutile de renouveler l'expérience.

    Alicia avait utilisée Maël faire des test, enfin un test cela serait plus juste. Alicia voulait juste savoir si elle avait encore une certaine attirance pour les hommes, oui toujours mais, Maël n'était pas vraiment le meilleur cobaye, il faudrait tester ça avec un homme dans la rue mais, cela n'était pas le genre d'Alicia d'agresser une personne dans la rue pour lui demander " hey tu me trouves attirante", cela serait une mauvaise idée. Alicia c'était longtemps demandée si elle n'aimait pas les femmes, mais, non. Elle n'aime ni les hommes ni les femmes en réalité, elle n'éprouve aucune envie d'être avec un homme ou une femme, elle attend sans doute la perle rare, malheureusement cela mettait du temps. Alicia savait que cela ne changerait rien à l'amitié Alicia-Maël. Mais, il est vrais que beaucoup de personne change de comportement quand il entendre le mot " homosexuelle", cela à tendance à énerver Alicia car pour elle chacun est libre de faire ce qu'il souhaite, Alicia trouvait cela drôle. Alicia qui serait avec une autre fille, cela serait plutôt drôle !

    " Ho je sais que cela ne changerait rien, en plus tu pourrais récupérée mes ex-copine comme ça "


    Alicia rigolait ! Alicia ne sortirait jamais avec un ami de Maël, cela ferait vraiment bizarre. Surtout un ami proche, non Alicia ne pourrait pas, Alicia à tendance à tout dire à sa meilleur amie donc elle n'ose même pas imaginer ce que Maël dit à ses amis mecs. Non, il y a une limite... Alicia préférait ne pas y penser car de toute façon cela n'arriverait jamais !


    Alicia demandait ça car elle n'avait encore jamais été attirée par un mec depuis son viol et elle voulait savoir si, après la mort d'Allyson, Maël avait réussi à se remettre facilement dans le bain. Maël était un homme donc cela était difficilement comparable mais, cela aurait rassurée d'entendre Maël lui dire qu'il n'était pas retombée amoureux, elle se serait sentit moins seule même si, elle aurait aussi voulu que Maël trouve l'amour. Il le méritait vraiment et à cause de cet horrible événement, il ne peut pas refaire sa vie. Bon pour ce qui est du sexe, Alicia s'en doutait, Maël était franchement un beau gosse et il serait idiot de ne pas en profiter ! Il était encore jeune et laisser passer sa jeunesse c'est inutile ! Il faut savoir profiter de la vie...

    " Physiquement je dois te dire que cela ne me surprend pas, tu as tout pour toi. N'importe qu'elle nana te sauterait dessus si elle te voyait. "
    Il faut le dire, Maël est beau, et il serait con de ne pas en profiter, ce n'est pas donner à tout le monde de ressembler à apollon !
    " Si je te demande ça c'est pour savoir, j'ai pas été attirée par un homme, je parle sentimentalement depuis longtemps. Je pensais être la seule et cela me rassure de savoir que je ne suis pas un cas isolée..."


    Alicia mentait, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été attirée par homme que cela soit physiquement ou sentimentalement !
Revenir en haut Aller en bas

Sorcier & Modo


avatar

▬ Sorcier & Modo

Messages : 8873
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
85/100  (85/100)
Points d'Expérience (PE):
86/100  (86/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   Lun 20 Aoû - 16:20

Maël ne put qu’être ravi en voyant qu’Alicia retrouvait le sourire. L’épisode confidences pas joyeuses était donc bel et bien mis de côté. Du moins pour le moment. Son amie n’allait pas bien, il se devait de l’aider. Seulement, pour le moment, il ne savait pas quoi faire. Et en parler encore et encore ne servirait à rien si ce n’est remuer le couteau dans la plaie. Ce n’était pas ce qu’il voulait. Il avait besoin de temps pour trouver une réelle solution. Il savait pertinemment qu’il n’y avait pas de solution miracle qui pourrait lui faire tout oublier. Mais il tenait à trouver un moyen de l’épauler, et surtout, de reprendre goût à la vie. Il avait bien une petite idée en tête, mais il ne savait pas si elle pourrait aboutir. Enfin, il verrait ça plus tard, pour le moment il voulait profiter d’Alicia. Ils avaient du temps à rattraper !
Bref, tout ceci pour dire qu’il était heureux des touches d’humour dont faisait preuve la journaliste. Il a retrouvait bien là ! Depuis tous petits ils avaient l’habitude de rigoler ensemble. Leur grande complicité venait en partie de là. Inutile de dire qu’il ne lui en fallut pas plus pour le faire sourire et rentrer dans son jeu !

-Oh oui qu’elle merveilleuse idée ! Ça nous ferait un point en commun en plus : les mêmes conquêtes !

Il ne retint pas son rire. Cela n’était bien évidement qu’une pure plaisanterie. Jamais il n’était sorti avec l’ex d’un copain. A moins qu’il n’eut pas été au courant de cet état de fait. Ça avait d’ailleurs bien pu arriver. Il avait eu tellement de femmes dans son lit depuis quelques temps, qu’il n’était pas impossible que l’une d’elle eut été une des conquêtes d’un des mecs qu’il appréciait. Il faut dire qu’il ne prenait pas le temps de demander à toutes ses minettes leurs antécédents amoureux. Il savait que ça n’était jamais arrivé avec une femme qui avait eu une relation sérieuse avec un de ses amies, c’était le principal !

Maël lâcha un rire gêné à la remarque d’Alicia quant à son physique. Il savait qu’il plaisait à pas mal de femmes. Beaucoup lui avaient d’ailleurs vanté son « beau regard » et son « corps de rêve », avant de lui sauter dessus, comme l’avait si bien dit son amie ! Alors oui, elle disait vrai, mais il n’était pas très fier de ça. Ce n’était pas quelque chose dont il souhaitait parlé, encore moins avec elle. Enfin, le bon point dans tout ça, c’est qu’elle ne le jugea pas. Au contraire, elle l’encourageait presque à continuer. Lui qui cherchait une bonne raison pour arrêter… Enfin, il savait que pour ça, il devait prendre sur lui. C’était à lui de se convaincre que toutes ces nuits avec des femmes dont il se fichait royalement ne servaient à rien et ne l’aideraient pas à tirer un trait sur Allyson. Il était encore loin d’être convaincu par cette vérité malheureusement !
Il ne répondit donc pas à cette remarque, préférant ne pas avoir ce genre de conversation avec elle. Par contre, le second point intéressa plus le jeune homme. Il n’y avait rien d’anormal au fait de ne pas avoir été réellement attiré par quelqu’un depuis un bout de temps. Encore moins dans le cas d’Alicia qui avait vécu un choc terrible qui influençait bien évidemment sur sa vie sentimentale.

-Non tu vois tu n’es pas un cas isolé. Les gens font parfois de drôles de choses quand parle leur cœur ! Encore que ne pas avoir été réellement attiré par quelqu’un depuis un certain temps ne soit pas quelque chose de si étrange que ça.

Ce qu’ils allaient vécu n’était pas rien. Tous deux allaient devoir apprendre à faire face avant de pouvoir recommencer à vivre réellement et donc tomber amoureux. Ca risquait donc de prendre encore un certain temps ! D’autant plus que l’amour ne se contrôle pas. Rien ne disait qu’une fois qu’ils seraient passés à côté de leurs chocs communs, ils trouveraient quelqu’un.

-Mais, tu ne ressens plus rien pour Harrison ? Tu l’as revu depuis votre rupture ?


Il savait que c’était elle qui l’avait quitté. Enfin, Alicia en avait vaguement averti Maël peu après leur rupture, mais elle ne lui avait jamais expliqué la raison. Sur le moment, il n’avait pas insisté, supposant que ce n’était pas le moment. Or, il savait très bien que, lorsqu’ils étaient ensemble, elle était heureuse et amoureuse. Harisson pouvait donc être le déclic dont elle avait besoin. D’après ce qu’il en avait su, ils avaient vécu un petit bout de temps ensemble, ce n’était donc pas une relation sans importance. Par contre, il n’avait aucune idée de ce qu’il était devenu. Mais le revoir lui ferait sans doute du bien. A moins qu’il ne l’ait blessé et que ce soit pour cette raison qu’elle ait mit fin à leur relation. Il n’en savait pas assez sur eux pour déterminer s’il pourrait l’aider à traverser cette dure période qu’elle vivait. Elle accepterait peut-être de lui en dire un peu plus au jour d’aujourd’hui. Il le fallait. Harisson était en effet la « solution » à laquelle il avait pensé. S’ils s’étaient quittés pour de mauvaises raisons, le revoir lui ferait sans doute du bien. Et qui sait, peut-être retomberaient-ils amoureux. C’était, en tout cas ce que Maël espérait. Il n’y a pas de meilleur traitement que l’amour.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le nom d'ami est courant, mais l'ami fidèle est chose rare [Alicia-Maël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» C'était un monde étrange, mais j'ai appris une chose...Penser que la vie humaine ne peut être régie que par la raison, c’est nier la possibilité même de la vivre.
» La fleur la plus belle perd un jour sa beauté, mais une amie fidèle dure une éternité
» « Un coup de foudre amical ne s’oublie jamais, mais devient la plus belle chose au monde. » [Octavie Serge & HyoJin Choi]
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Petit besoin (d'un Courant) d'air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed's Chaos, the new war ::  :: ▬ San Francisco | Centre ville ¤ :: Les lieux de rencontre ¤ :: Le Quake ¤-