AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

φ ...The light isn't my choice... Ω


avatar

φ ...The light isn't my choice... Ω

Féminin Messages : 755
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 32

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
54/100  (54/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Ven 3 Fév - 22:32

Casilda & Samantha

Time To Escape



Voilà quelques jours que les examens de fin de semestre étaient terminés pour Samantha. Elle sentait qu'elle s'était assez bien débrouillée ; du moins, pas de catastrophe à l'horizon. Peut-être dans une ou deux matières mais elle savait que son étude de la Chine Antique remonterait toute note possiblement trop basse. Elle connaissait trop bien ce sujet pour pouvoir s'être trompé. Et, chose rare s'il en est, pour que les élèves puissent souffler un peu après cette période de travail intense, les professeurs leur avaient accordé une semaine de pause avant de reprendre les cours. Bien sûr, Samantha en avait profité pour sortir un peu, voir ses amies, profiter de sa famille, elle avait aussi passer un peu de temps avec Kyle. Ha ! Kyle ... Enfin bref, il n'était de toute façon pas au programme du jour !

Nan, ce jour-là, notre futur archéologue avait décidé de se rendre au centre commercial. Classique direz-vous pour une jeune femme des quartiers chics ayant envie de dépenser un peu de l'argent de papa et maman... Oui mais voilà, il n'y avait pas que ça. Si Sam' allait au centre commercial ce jour-là précisément, c'était pour une bonne raison. Et si elle y allait seule, c'était ... dans plusieurs buts en fait. Le premier était de ne pas risquer une éventuelle moquerie de ses soit-disant amies et le second était pour éviter qu'on ne lui pique la vedette. Car oui, il était bien question de star-attitude ici !
En effet, le centre commercial organisait un casting pour jeune talent. Notre étudiante ne savait pas trop si c'était pour participer à une émission ou pour se faire engager par un label quelconque mais elle aimait chanter et tenter sa chance ne lui coutait rien. Enfin si, les cinq petits dollars qu'elle devrait donner pour l'inscription. Mais franchement, que sont cinq dollars quand papa est prêt à en payer mille pour la robe de bal de sa fille ?

Bien évidemment, Samantha était à l'heure au rendez-vous. Avant de s'avancer dans la petite file d'attente qui était déjà là, elle avait fait un petit tour aux alentours pour s'assurer qu'aucune de ses amies ou qu'aucun des membres de sa classe ne se trouvait là. Dans sa famille, on lui avait toujours dit qu'elle chantait bien mais ... étaient-ils réellement objectif, cela restait à voir ! Et quoi de mieux qu'une audition réglée par des parfait inconnus pour s'en rendre compte.
Une fois son état des lieux terminé, elle s'avança donc dans la file d'attente ou trois personnes de plus que la première fois attendaient. Visiblement, les organisateurs devaient trouver qu'ils s'étalaient un peu trop puisqu'un homme de petite taille, portant une barbe qui devait avoir au moins un mois et qui paraissait négligé avec son T-Shirt vert marqué "Argentine" en rouge et jaune, vint vers eux pour faire en sorte que la file d'attente soit bien droit et parallèle au mur non loin de là. Il ne fallait pas pousser non plus, les couloirs étaient assez large pour qu'ils n'aient pas l'impression d'être parqués comme du bétail. Enfin bon, elle n'allait pas commencer à râler, elle n'était pas venue pour ça.
Une chose inquiétait tout de même la jeune femme : elle ne savait pas s'ils chantaient dans un studio fermé face au jury uniquement ou si le show serait public. Autant l'avouer : elle préfèrerait la première option... Mais de l'extérieur, on ne voyait rien, l'entrée du casting étant masquée par un rideau blanc.

En avançant un peu dans la file, Sam' se retrouva devant une vitrine de magasin qui lui permettait de voir son reflet. Elle en profita donc pour examiner sa tenue ; elle portait un top rose saumon ainsi qu'un jean slim avec de belles bottes à talons sur lesquelles elle avait craqué la semaine passée. La couleur fumée de la vitre lui donnait un teint des îles qu'elle appréciait tout particulièrement mais elle savait que cela n'était qu'un leur, en vérité, elle était toujours aussi blanche, un peu comme si le soleil refusait de se pencher sur son cas ! Elle remit ses cheveux en place, s'acharnant sur une mèche rebelle quand on lui tapa sur l'épaule. Elle se retourna sans rien dire quand la personne lui dit sur un air qu'elle jugea mauvais :

« Faudrait peut-être penser à avancer ! »
Elle jeta donc un œil devant elle ; effectivement, la file avait avancé d'un petit deux mètres, ce qui changerait "radicalement" leur temps d'attente. Et là, elle ne put s'en empêcher mais elle tomba dans le piège de la petite peste qu'elle était et répondit :

« Tu crois VRAIMENT que ça va changer la face du monde si j'avance d'un pas ? » Bien sûr, elle aurait pu s'arrêter là mais ... ce ne serait pas digne de Samantha ça !« Franchement, regarde-toi, c'est parce que tu n'as pas le choix que tu es là ? Nan parce que déjà, rien qu'au physique, tu vas te faire recaler ! »
Manque de chance pour la belle, l'homme au T-Shirt miteux était de retour dans le coin et bien sûr, il n'avait entendu que le speech de Sam' et il s'en prit à elle en annonçant qu'elle manquait de respect et que donc, elle devait sortir de la file pour le moment. Bien sûr, elle le prit mal mais à ce stade, elle préférait ne rien dire si elle voulait avoir une chance de passer l'audition tout de même. Elle regarda le fauteur de trouble avec un air mauvais et condescendant. Une chose était sûre : il le regretterait... Sans doute l'attendrait-elle à la sortie. Quoi que, il était quand même grand !

Bref, en attendant que son tour ne vienne à nouveau, la demoiselle se dit qu'entrer dans un magasin ne serait pas une perte de temps, elle se dirigea donc vers son préféré et commença à fouiller parmi les nouveautés. Sur un présentoir central, il y avait une petite veste marron qui lui plaisait vraiment ; elle chercha sa taille et saisi le vêtement rapidement mais celui-ci ne vint pas à elle, une résistance s'opposant en sens inverse. Elle vit alors une main posée sur une manche de l'autre côté du portant. Elle releva les yeux vers la propriétaire de la main et vit une femme brune, avec de longs cheveux, à peu près de sa taille qui se tenait là et tirait sur l'objet de convoitise.
Cette fois-ci, s'en était trop. Une fois okay mais pas deux !

« Tu peux lâcher ... "s'il te plait" ! Je pense l'avoir vue la première... »
Et oui, elle avait même fait preuve de ... "politesse" !






Samantha
Britany
Evans
Spoiler:
 

©Dyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clock-ticking.forumactif.fr/

•• Sirène Vengeresse ¤ Notre vengeance sera terrible.


avatar

•• Sirène Vengeresse  ¤ Notre vengeance sera terrible.

Féminin Messages : 1287
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 23
Localisation : Auprès de la Triade.... Ou de Na'Hash.

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
9/100  (9/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Mer 14 Mar - 18:44


    Après avoir passé la matinée à peindre sur une ravissante toile blanche ses meurtres de la semaine, Casilda décida de sortir afin de se changer les idées. Elle l’avait toujours dit : Trop de pensées mortelles tue la créativité! Elle voulait donc laisser de côté l’art et le meurtre pour l’instant et décida de se rendre dans son deuxième lieu préféré après les ruelles sombres aux alentours des boites de nuits et des pubs c’est-à-dire, le centre commercial! Oui, la démone était une mordue du shopping et de la mode. Elle aimait vivre dans le luxe et l’oisiveté et dépensait sans compter. Après tout, elle était riche alors pourquoi se priver me direz vous? Après une longue vie humaine où elle s’était sentie emprisonnée et privée de liberté, Casilda profitait maintenant depuis plus de cent ans de sa vie d’immortelle, et le shopping et le luxe étaient des éléments essentiels pour qu’elle se sente bien. Son appartement, situé dans un quartier chic de San Francisco, reflétait bien son mode de vie, ainsi que les centaines de vêtements que comportait son dressing. Mais comment gagnait-elle autant d’argent? Et bien ce qui est sûr, c’est que ce n’était pas par le travail! Casilda était mannequin pour divers catalogues à ses heures perdues mais ne vivait pas de cela, ni de son art d’ailleurs. Ses deux activités-là ne constituaient pas des métiers mais plutôt des loisirs d’ailleurs. Mais alors, comment faisait-elle? Et bien, pour tout dire, Casilda rendait quelques fois visite à de grands hommes d’affaires et, grâce à son pouvoir d’envoûtement, les forçait à lui verser d’importantes sommes d’argent, pouvant aller jusqu’à plusieurs centaines de milliers de dollars. Ces personnes riches et célèbres ne pouvaient lutter et se faisaient complètement hypnotiser par la belle Sirène, qui les quittait ensuite sans leur faire de mal, les laissant se demander alors pendant plusieurs jours pourquoi ils avaient cédé à une telle femme. Puis, au bout de plusieurs mois de shopping, la cruelle démone recommençait en rendant visite à un autre homme d’affaire…

    Casilda sortit donc de son appartement et arriva au centre commercial, pas par potion téléportatrice cette fois-ci, mais grâce à sa belle Maserati granturismo de couleur noire. Elle se rendit pour commencer dans la plus chic boutique de chaussures qu’elle connaissait, ressortant une heure après avec des escarpins jaunes vernis d’une valeur de 900$. Puis, elle se balada un peu dans les grands couloirs du centre commercial, regardant les petits bijoux que proposaient les diverses boutiques de mode. Elle remarqua qu’une grande file d’attente prenait place, et comprit très vite qu’il s’agissait d’une audition pour devenir chanteuse. Casilda rit intérieurement, se disant qu’elle pourrait gagner haut la main et tenter une carrière internationale grâce à sa voix de Sirène, qui était bien plus belle que celle de n’importe quelle autre humaine. Mais elle n’avait pas envie de faire la queue pour une audition, elle passa donc à côté des personnes et entra dans une boutique qu’elle aimait bien.
    Elle fouilla un peu partout, ne cherchant rien en particulier, se contentant de découvrir. Elle tomba sur une robe très sexy, courte, noire à paillettes et sans bretelles, le genre de truc qui faisait son effet en boîte de nuit. Elle se la mit devant elle en se regardant dans le miroir, se disant que cette robe ferait l’affaire, sans même avoir eu besoin de l’essayer. Elle la prit donc sous le bras et continua ses petites fouilles. Soudain, elle tomba sur une petite veste marron qui l’interloqua.

    *Pouaa c’est horrible ce truc! Sainte-mère de la garde robe, comment peut-on oser porter cette horreur?!* pensa t’elle en le saisissant.

    Soudain, une adolescente –du moins ce qu’elle croyait être une adolescente- attrapa presque au même moment la veste, refusant de la lâcher. Casilda haussa un sourcil, légèrement surprise et amusée.

    *Finalement elle ne m’a l’air pas si mal que ça cette petite veste….* pensa t-elle ironiquement.

    La jeune fille la regarda d’un air agacé, lui disant de la lâcher "s’il te plait", en insistant bien sur ce mot, se la jouant petite peste de lycée. Casilda aurait pu partir au quart de tour, se sentir insultée et massacrer cette petite capricieuse, mais là, la situation lui donnait envie de rire. Elle avait envie de casser les pieds à cette petite sotte, et ce, jusqu’au bout! Elle la regarda donc et déclara d’un air sarcastique :

    « Déjà, il ne faut jamais utiliser un mot relevant de la politesse sur un ton malpoli, car cela est encore plus irrespectueux que si vous n’aviez rien dit. Ensuite, il me semble que je ne suis pas une de vos camarades de classe et que par conséquent, vous vous devez de me vouvoyer. Pour finir, l’importance n’est pas de voir la première mais de saisir la première. Pour résumer un peu le tout et aller droit au but, vu votre manque de savoir vivre, c’est moi qui repart avec cette veste. »


    Elle lança cela d’un air calme et déterminé, sans aucune pointe d’énervement dans la voix. Maintenant, tout ce qu’elle espérait était une riposte de la part de la petite brune. Elle ne voulait absolument pas que la jeune femme parte en s’excusant, cela ne serait pas drôle du tout. Non, ce conflit ne venait que de commencer, et Casilda allait beaucoup, beaucoup s’amuser!






« Il n'y a pas pire vengeance que la vengeance d'une femme. »

Mon award, mon diplôme & le cadeau de Rose !! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

φ ...The light isn't my choice... Ω


avatar

φ ...The light isn't my choice... Ω

Féminin Messages : 755
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 32

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
54/100  (54/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Dim 18 Mar - 16:44

Samantha observa la jeune femme avec dédain. elle avait bien compris à son petit air supérieur qu'elle ne se laisserait pas faire. Mais elle non plus, c'était certain ! En plus, pourquoi cette bimbo de pacotille voudrait-elle cette veste ? Elle ne lui irait pas du tout, sa poitrine siliconée ressortirait de partout quand elle la fermerait et ce serait tout bonnement affreux. Enfin, sur le moment, Sam' s'abstint de tout commentaire. Elle venait de se faire virer de la file d'attente, ce n'était pas pour en plus se faire virer de sa boutique préférée.

C'est quand la brune lui répondit qu'elle sentit son sang ne faire qu'un tour. Mais pour qui se prenait cette pimbêche prétentieuse et superficielle ? Elles devaient avoir à peu près le même âge et elle se comportait comme sa mère ! Il y avait quand même des limites à ne pas dépasser... Cela fit d'ailleurs bien rire notre humaine qui se dit que son actuelle interlocutrice finirait très probablement vieillie fille avant l'âge.
A sa tenue vestimentaire, elle voyait bien quel genre de fille elle pouvait être... Elle était sans nul doute de celles qui prennent les hommes et les jettent de suite, sans vergogne. Une fille facile en somme ! Mais il fallait arrêter cinq minutes et être sérieux un moment ! De toutes façons, au bout de vingt amants différents, il parait qu'une femme ne ressent plus rien... Et bien, c'était sans doute le cas de celle-ci. D'autant plus qu'il n'y avait pas de quoi être fière de s'envoyer en l'air avec autant d'hommes, à moins bien sûr d'avoir envie de se faire une place dans le Guiness Book des Records ! Sam' était bien loin de tout ça ; oui elle avait eu des hommes dans sa vie mais non, elle ne s'envoyait pas en l'air avec le premier venu.
Enfin là, elle jugeait quand même sans savoir ; elle avait déduit tout cela rien qu'au physique de la "jeune" femme et c'était sans doute un peu abusé d'agir ainsi mais ... qu'y pouvait-elle, Samantha était une peste, c'était dans sa nature... Et celle lui faisant face n'avait guère l'air mieux avec son air de condescendance qui lui faisait des rides sur le front !

Quand la gêneuse ouvrit enfin la bouche, Sam' fit une légère moue ; elle n'aimait pas du tout la voix de cette personne, ça pourrait presque lui faire le même effet qu'un ongle qu'on fait crisser sur un tableau ▬ même si, encore une fois, elle exagérait ! Une chose était sûre, elle ne pourrait pas tenir une longue conversation avec elle, se sentant agressée par cette voix désagréable...
Quant aux paroles prononcées, elles déclenchèrent un frisson à notre étudiante. Ce n'était en rien un frisson de peur mais bel et bien un frisson de colère. Heureusement, elle savait contenir celle-ci mais quand c'était le cas, c'était la vraie peste en elle qui se réveillait et alors, en général, les gens n'aimaient pas être en face d'elle !

Elle prit alors une profonde inspiration, préparant sa réponse dans sa tête mais avec tout ce qu'elle avait pensé jusque là de cette pouffiasse, le mettre en mot ne serait pas bien compliqué ! Elle se lança donc assez rapidement pour lui répondre :

« Ha mais je ne cherchais pas à être réellement polie ... et encore moins à faire preuve de respect envers vous ... Madame ! Mais on m'a toujours dit de mettre ce genre de marque dans une conversation avec une personne d'un âge avancé ou du moins, qui en avait l'air. Cela dit, je vous laisse volontier cette veste ; la fermeture mettra en valeur vos seins siliconés et le fait qu'elle soit courte donnera à votre arrière train un volume plus que conséquent. Vous avez raison, je ne voudrais pas voir cet effet sur moi mais il serait sûrement ... divin sur vous ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait, elle lâcha la veste, fit un sourire faux à la brune et tourna les talons. Elle se doutait bien que la conversation ne s'arrêterait pas là ; si ça pouvait être le cas avec les têtes d'ampoule qu'elle aimait martyriser, ce ne serait sûrement pas le cas de miss univers qui se trouvait là. Mais rien ne l'empêchait de laisser penser qu'elle en avait fini et c'est d'ailleurs l'air de rien qu'elle s'avança vers les étagères où se trouvaient les jeans slims. Elle n'aimait pas spécialement ce style mais ce n'était pas comme si elle cherchait réellement à en acheter un. De toute façon, sous peu, elle retenterait sa chance dans la file d'attente du casting. C'était quand même pour ça qu'elle était venue non ?!






Samantha
Britany
Evans
Spoiler:
 

©Dyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clock-ticking.forumactif.fr/

•• Sirène Vengeresse ¤ Notre vengeance sera terrible.


avatar

•• Sirène Vengeresse  ¤ Notre vengeance sera terrible.

Féminin Messages : 1287
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 23
Localisation : Auprès de la Triade.... Ou de Na'Hash.

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
9/100  (9/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Ven 23 Mar - 18:28


    Au plus profond d’elle-même, Casilda jubilait. Elle avait décroché le gros lot en rentrant dans ce magasin! La jeune femme qu’elle avait en face était –dieu soit loué- une petite peste qui avait du répondant. Or, c’était exactement ce que recherchait Casilda. Elle aurait été déçue si la brunette avait rougi, s’était excusée puis était partie toute gênée en lui laissant la veste. Cela n’aurait pas été drôle du tout, la Sirène se serait vite retrouvée sans jouet avec lequel jouer. Car oui, la jolie brune était bel et bien son jouet, Casilda allait prendre plaisir à se crêper le chignon avec elle, et, quand elle commencerait à s’ennuyer, elle lui règlerait sans doute son compte façon Casilda-la-vilaine-démone-sadique. C’était d’ailleurs assez rare pour Casilda de s’en prendre à des humaines, en général elle martyrisait uniquement les hommes –n’oublions pas qu’elle était née, ou plutôt ressuscitée pour cela- et les sorciers bénéfiques. Sa nature ne l’invitait pas directement à s’en prendre aux femmes humaines, elle se contentait alors la plupart du temps de les mépriser -étant donné qu’elles n’avaient pas de dons et que Casilda les jugeaient alors « inférieures » à elle-, tout en les laissant en vie, préférant s’en prendre aux véritables monstres qui peuplaient la Terre : les hommes.
    Cependant, même si Casilda ne s’en prenait généralement pas aux femmes humaines, il lui arrivait de faire une petite entorse à la règle. Se faire enquiquiner par une petite peste dans un magasin de fringues en était le parfait exemple, car, quand une humaine osait avoir un comportement déplaisant envers elle, Casilda n’hésitait pas à en venir à bout. Or, même si la jolie petite brune l’avait beaucoup amusée, elle avait surtout osé s’en prendre à elle, s’en prendre à une démone capable de lui faire vivre les tortures les plus inimaginables. Elle devrait donc payer cet acte tôt ou tard, car, comme toute Sirène vengeresse qui se respecte, Casilda aimait la vengeance par-dessus tout…
    Mais en attendant, elle devait faire preuve de patience et continuer à agacer la petite humaine afin de lui faire péter son câble et, ainsi, pouvoir mieux apprécier sa vengeance le moment venu…
    Casilda laissa donc la petite s’exprimer, la regardant, sourcils arqués, avec un sourire amusé affiché au coin des lèvres. Elle avait aussi croisé les bras et affichait dans son expression un air d’amusement total mêlé de surprise. Des seins siliconés, elle? Casilda explosa de rire intérieurement, si seulement elle savait! Si cette petite sotte savait que Casilda était en réalité une démone et qu’elle était magnifique naturellement, ou plutôt devrais-je dire, "surnaturellement"! Car non, elle n’avait pas eu besoin de faire de chirurgie esthétique pour obtenir un physique de Top Model, mais c’était bel et bien son processus de transformation démoniaque qui l’avait rendue si belle. Après tout, elle était Sirène Vengeresse d’abord pour séduire, et puis pour tuer ensuite. Il fallait donc bien que son physique aille avec sa voix envoûtante et avec son charme surnaturel.
    La dernière phrase de la petite l’amusa beaucoup, «un effet divin sur vous» lui avait-elle dit. Divin? Oh non, la petite brune se trompait, le mot "divin" n’allait pas du tout avec Casilda, car elle était bien loin d’être rattachée à Dieu! L’adjectif "diabolique" aurait sans doute quant à lui été mieux approprié…
    Casilda continua d’examiner l’humaine, qui, malgré son mètre soixante, avait bien du répondant. Cette dernière lui accorda un sourire faux et tourna les talons avant de se diriger vers des étagères où se trouvaient des jeans slims. Cependant, Casilda n’allait pas en rester là! Elle marcha donc d’un pas déterminé derrière elle et lui glissa tout bas, à l’oreille, murmurant d’un air menaçant :

    « L’adjectif diabolique aurait été mieux approprié, car je suis bien loin d’être un ange. Tu n’imagines même pas ce que je pourrais te faire… »


    Puis, elle recula d’un pas et reprit d’un niveau sonore un peu plus haut, comme si de rien n’était :

    « Quant à mes seins, désolée de vous l’apprendre mais ils sont 100 % naturels. Qu’est-ce que vous voulez, il y en a qui ont de la chance. En ce qui concerne les vôtres, vous devriez vraiment faire quelque chose car ils ne sont pas très appétissants. Votre visage est très joli, mais vos seins franchement, c’est pas ça du tout…Oh ! Et j’oubliais, faites gaffe avec vos doigts tout boudinés, vous risqueriez de faire tomber cette pauvre étagère. »

    Casilda utilisa alors de façon très discrète sa télékinésie et fit tomber l’étagère qui tomba par terre, renversant tous les jeans au passage. Tous les visages se tournèrent alors vers la jolie petite brune et Casilda laissa échapper un rire moqueur.

    « Qu’est-ce que j’avais dit! »






« Il n'y a pas pire vengeance que la vengeance d'une femme. »

Mon award, mon diplôme & le cadeau de Rose !! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

φ ...The light isn't my choice... Ω


avatar

φ ...The light isn't my choice... Ω

Féminin Messages : 755
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 32

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
54/100  (54/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Ven 23 Mar - 21:47

La pimbêche brune aurait pu exacerber et mettre hors d'elle n'importe quelle personne mais pas Sam'. Non, notre étudiante gardait son calme. Après tout, elle savait y faire avec les gens qui agissaient comme elle et il semblait bien que cette demoiselle était aussi peste qu'elle à ceci près qu'elle avait cet air supérieur qui ne lui allait pas du tout. Ce n'était pas la peine qu'elle en fasse des tonnes, elle était stupide et tous les artifices qu'elle voulait ne changeraient rien à cet état de fait. Cela fit rire intérieurement Samantha. Au moins, elle était intelligente ELLE ! Elle pouvait se permettre d'être peste avec les gens lui étant inférieurs. Elle se fit d'ailleurs une petite remarque mais elle n'en dirait rien à voix haute. En effet, elle ne put s'empêcher de penser que la couleur blonde irait bien mieux à cette greluche que le brun actuel de ses cheveux.

Partie vers les jeans, elle pensait en avoir fini avec elle, ayant dit ce qu’elle avait à dire. Pourtant, elle se doutait, tout au fond d’elle-même, que ça ne s’arrêterait pas là. Après tout, qui est la peste qui laisse le dernier mot à l’autre ? Visiblement pas elle puisqu’elle l’entendit approcher d’une démarche qu’elle aurait pu qualifier d’éléphantesque. Aussi quand elle entendit son murmure à son oreille, elle ne sursauta pas. Son œil toujours distrait sur les jeans, elle ne s’y intéressait pas réellement. Elle écouta mais d’une oreille distraite même si elle ne loupait bien sûr aucun mot prononcé !
Cela dit, elle arqua un sourcil aux paroles de la femme ; pour qui se prenait-elle pour sortir ce discours pompeux et ridicule !? Je ne suis pas un ange blablabla ! Sans blague ! Si les prostituées allaient au paradis ça se saurait ! Elle ne prit d’ailleurs pas la peine de répondre à cette partie ; le meilleur moyen de répondre aux gens stupides et trop sûrs d’eux, c’est par le mépris et l’ignorance. Elle n’était cela dit pas le genre à se taire tout du long. C’est pourquoi elle écouta la suite avec attention, prête à répondre aussi cash que la première fois. Ça, c’était du Samantha tout craché !
Garder son calme et se montrer acerbe, il n’y a que peu de monde qui peut se vanter de cet exploit et notre étudiante en archéologie en faisait bien sûr partie.

« De la chance ? Vous trouvez vraiment que vous avez de la chance de vous trainer avec des airbags qui vous laissent à peine entrevoir le bout de vos pieds ? » Le sourcil arqué, elle la regarda de haut en bas avant d’ajouter : « Les miens ne vous paraissent peut-être pas appétissant mais ils n’ont pas à vous plaire à vous. Les hommes disent toujours que pour eux, le plus important, c’est que ça tienne dans la main… un avantage que vous n’avez pas ! Car avec des pomelos pareils, les seuls hommes que vous devez attirer sont ceux qui ont besoin d’un substitut, de quelque chose de passager et qu’ils oublieront bien vite. Une Marie couche-toi-là en somme… »
Oui elle y allait fort mais c’était ça l’avantage quand on n’a pas peur de dire clairement ce qu’on pense, comme Sam’ ! Et puis, elle avait une personne avec du répondant en face d’elle, ça aidait aussi pour ce qui était des propos acerbes…
Par contre, quand elle parla des mains de la demoiselle, celle-ci fut dubitative quant à la qualité à venir de leur échange. Si elle n’avait aucune ressource au point de sortir des énormités pareilles, ça risquait de vite tourner court. En effet, Sam’ avait toujours eu de petites mains avec de petits doigts ; on lui avait même assez souvent dit qu’elle aurait pu faire du piano car elle avait les doigts pour ça. Alors s’il fallait avoir les doigts boudinés pour faire du piano, ça se saurait quand même ! Elle préféra donc laisser cette remarque venue d’on ne savait où en suspens. Mais c’est la suite qui fut plus surprenante…
Oui Samantha s’était approchée de l’étagère de jeans mais, n’aimant pas ce style, elle n’y avait pas touché et n’y toucherait sûrement pas avant une bonne décennie et autant qu’elle sache, elle n’avait pas la capacité de faire tomber les choses par la pensée. Elle regarda donc l’autre dans les yeux, le regard brillant.

« Il va falloir m’expliquer comment mes doigts soi-disant boudinés ont fait tomber quelque chose sans même le toucher… »
Bien sûr, tout un tas d’idées passèrent dans son esprit à commencer par la magie. Elle se refusait d’y croire mais elle avait vu tellement de phénomènes paranormaux maintenant qu’elle avait de quoi soupçonner son existence tout de même… Il était bien sûr évident qu’elle n’en parlerait pas, ce serait offrir une trop belle occasion de la faire passer pour folle à cette bimbo sans cervelle !






Samantha
Britany
Evans
Spoiler:
 

©Dyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clock-ticking.forumactif.fr/

•• Sirène Vengeresse ¤ Notre vengeance sera terrible.


avatar

•• Sirène Vengeresse  ¤ Notre vengeance sera terrible.

Féminin Messages : 1287
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 23
Localisation : Auprès de la Triade.... Ou de Na'Hash.

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
9/100  (9/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Dim 8 Avr - 14:14

    La remarque de la jeune femme sur ses « pomelos » agaça Casilda. Non mais pour qui se prenait-elle ? Cela avait été drôle au début, mais là ça commençait à bien faire! La démone tenta cependant d’intérioriser sa colère, certes avec difficulté, car son instinct de vengeance lui ordonnait de massacrer cette petite enquiquineuse sur le champs. Mais elle se réconfortait en se disant que le moment de sa vengeance arriverait bientôt. Elle voyait déjà dans sa tête l’image de cette jeune sotte, le regard détruit par la peur, les joues rougies par les larmes, la voix éraillée à force de crier, la suppliant d’en finir avec elle…Oh oui, elle la supplierait! Elle la supplierait de la libérer, puis, lorsque la douleur serait bien trop insupportable, elle la supplierait même de la tuer. A cette pensée, Casilda ne put s’empêcher d’afficher un sourire sadique sur le coin des lèvres. Elle n’avait pas l’habitude de s’en prendre aux femmes, mais là elle n’allait pas se gêner! Cette petite avait osé lui manquer de respect et elle payerait son erreur, comme tous les autres l’avaient fait avant elle…

    « Si vous le dites…Vous verrez bien de toute façon... »
    dit-elle d’un air rempli de mystère, comme une menace proférée.

    La petite brune sembla très surprise par l’étagère cassée. Elle se retourna derechef vers Casilda, la regardant d’un air suspicieux. Elle lui demanda de lui expliquer comment ses doigts soit disant boudinés avaient fait tomber cette étagère, sans même la toucher. Casilda garda le silence quelques instants, regardant les doigts de son nouveau joujou. Il était vrai qu’ils étaient loin d’être boudinés! On aurait pu les casser rien qu’en les serrant un peu, vu leur finesse. D’ailleurs, rien ne risquait d’être boudiné chez elle, la jeune femme était toute menue, mince et assez petite. Elle aurait sûrement donné à n’importe qui l’envie de la protéger, si seulement elle n’avait pas été arrogante à ce point. Casilda se dit alors que le physique de cette enquiquineuse n’allait pas du tout avec son caractère. Elle faisait en effet bien trop gentille, bien trop innocente, avec sa gueule d’ange et sa bouille d’enfant. C’est fou comme les apparences pouvaient être trompeuses!
    La démone se mit tout de même non à admirer, car le mot était bien trop fort, mais à estimer le courage dont faisait preuve cette humaine. En général, Casilda, du haut de son mètre 80, impressionnait fortement les gens qu’elle interpellait. Ils baissaient la tête ou regardaient ailleurs, évitant de la regarder dans les yeux. Cette jeune humaine cependant, n’avait pas froid aux yeux. Elle aurait envoyé des éclairs avec son regard si elle l’avait pu! Elle était très déterminée, très fière et n’avait montré aucune peur lorsque le phénomène étrange de l’étagère s’était produit. Se doutait-elle de quelque chose? Apparemment oui puisqu’elle demandait à présent des explications à la Sirène.
    Casilda prit alors un air de blonde idiote et superficielle et déclara d’un ton exagéré, en se tortillant une mèche avec l’aide de l’un de ses doigts :

    « Heuuu je sais pas! Peut-être que vos doigts sont tellement boudinés qu’ils n’ont même pas besoin de toucher l’étagère pour la faire tomber? Ou alors vous rejetez trop d’ondes négatives, ce qui a causé la chute de cette étagère? Vous savez, j’en sais trop rien moi, la science c’est pas mon truc! Je suis une Marie couche-toi-là, je suis profondément stupide et je ne m’intéresse qu’à mon derrière, ne l’oubliez pas. »


    Elle avait dit cela non d’un air provocateur, mais d’un air réellement naïf, afin d’agacer sa rivale.
    C’est alors qu’une des vendeuses du magasin arriva, et, de son sourire le plus éclatant, s’exclama :

    « Laissez, laissez, je vais tout remettre à sa place. »

    Casilda la regarda se baisser et ramasser tous les jeans, comme si de rien n’était. La vendeuse, très professionnelle, se releva ensuite, adressant son plus beau sourire à la jeune humaine.

    « Ce n’est rien, les étagères sont un peu vieilles. Veuillez nous excusez. »

    *Non mais elle veut pas non plus lui lécher les pieds pendant qu’elle y est ?*

    Casilda était de plus en plus agacée par la jeune humaine. Mais en même temps à quoi s’attendait-elle ? On était dans une boutique branchée ici, les vendeuses n’allaient pas lui sauter dessus et la mettre à la porte. Il fallait trouver quelque chose d’autre pour la mettre hors d’elle…Soudain, le regard de la Sirène se posa sur les chaussures de sa rivale. Bingo! Elle portait des chaussures à talons, ce qui réjouissait cruellement la démone. Casilda fit mine de rien et s’éloigna alors de la jolie brune, continuant son shopping comme n’importe quelle cliente.
    Tout à coup, alors que la jeune humaine ne s’y attendait pas, un de ses talons se brisa et elle manqua tomber. Casilda afficha un sourire amusé tout en regardant le magnifique t-shirt sur lequel elle était tombée…





« Il n'y a pas pire vengeance que la vengeance d'une femme. »

Mon award, mon diplôme & le cadeau de Rose !! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

φ ...The light isn't my choice... Ω


avatar

φ ...The light isn't my choice... Ω

Féminin Messages : 755
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 32

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
54/100  (54/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Sam 12 Mai - 18:34

L'interlocutrice de Sam' voulait visiblement jouer à la plus maline, laissant planer du mystère sur ses paroles mais cela n'impressionnait en rien la demoiselle qui n'avait de toute façon pas l'intention de revoir cette enquiquineuse de si tôt. Elle arqua à nouveau le sourcil, signe qu'elle prenait ses paroles pour ce qu'elles étaient : du vide.

Quand l'attitude de la brune changea, Samantha fut d'abord surprise mais finalement, elle rigola intérieurement. Voilà quelque chose qui lui correspondait bien mieux. En se tortillant les cheveux de la sorte, on savait enfin au premier coup d’œil à qui on avait à faire. Cela dit, elle n'avait pas tellement besoin de se forcer... Mais les paroles qui accompagnèrent cette nouvelle attitude étaient de trop. Elle se moquait ouvertement de Sam même si ça devrait être le contraire. La jeune étudiante n'avait envie que d'une chose à ce moment précis : fuir. Ho non pas parce qu'elle avait peur ou quoi que ce soit mais parce qu'elle avait honte... Honte qu'on puisse la voir avoir une conversation avec une personne pareille. Elle était stupide, c'était un fait mais il ne lui était pas utile de l'afficher si ouvertement. Encore une fois pourtant, notre demoiselle garda son calme et c'est sur un ton neutre qu'elle dit alors :

« Bah au moins, c'est bien de l'admettre ! Vous faites un pas vers l'intelligence. »

Enfin... il ne fallait pas pousser non plus, vers une once d'espoir aurait été plus juste mais elle ne voulait pas se montrer trop méchante face à quelqu'un qui admettait son travers intellectuel d'autant plus qu'une vendeuse approchait alors mieux valait se montrer un minimum civilisée.
Quand celle-ci annonça qu'elle s'en chargeait, Sam' ne fut pas surprise. Elle n'avait de toute façon pas prévu de ramasser. Elle n'y était pour rien et ce n'était pas sa faute si leurs installations étaient trop rustiques pour supporter le poids de quelques jeans.
Toujours dans son soucis de se montrer civilisée, elle répondit tout de même à la vendeuse même si ce fut succin :

« Je vous en prie ! »
Profitant de cette diversion, Samantha s'éloigna de là où elle se trouvait et par la même occasion, elle s'éloignait de cette femme qu'elle ne supportait pas. Après tout, elle ne comptait tout de même pas lui tenir la jambe toute la journée ? Si ?
Elle fut ravie de constater qu'elle n'était pas suivie mais beaucoup moins ravie lorsque le talon d'une de ses chaussures se brisa. *Rhaaaa ! C'est le pompon !!!* pensa-t-elle en levant les yeux au ciel. Elle se sentait observée, il ne fallait donc pas céder à l'énervement, ce serait donner une raison de plus à la pimbêche de lui chercher des noises car elle était quasiment sûre que c'était son regard à elle qu'elle sentait dans son dos. L'air de rien donc, elle retira ses deux chaussures et sortit de la boutique. Ces chaussures avaient à peine une semaine et venaient de ce centre commercial ; le vendeur pourrait sans doute faire quelque chose pour elle ... Du moins, elle l'espérait.






Samantha
Britany
Evans
Spoiler:
 

©Dyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clock-ticking.forumactif.fr/

•• Sirène Vengeresse ¤ Notre vengeance sera terrible.


avatar

•• Sirène Vengeresse  ¤ Notre vengeance sera terrible.

Féminin Messages : 1287
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 23
Localisation : Auprès de la Triade.... Ou de Na'Hash.

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
9/100  (9/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Mar 3 Juil - 20:19

    Casilda, l’œil aiguisé, regardait attentivement sa proie. Elle fut énormément amusée d’avoir cassé le talon de la jeune étudiante, celle-ci l’avait bien cherché! Cependant, la Sirène fut déçue que cette dernière sorte du magasin sans piquer une crise de nerfs ou sans même lui jeter un regard de reproche. Son air calme avait légèrement agacé Casilda, qui adorait les crêpages de chignon, ceux-ci finissant toujours en bain de sang. Mais après tout, le fait que la jeune femme ne soit pas venue l’attaquer était quelque chose de normal, étant donné que celle-ci était humaine et qu’elle ne savait donc pas que Casilda était derrière tout cela. Cependant, la démone ne comptait pas en rester là…
    Casilda attrapa donc le t-shirt sur lequel elle était tombée, un débardeur noir avec écrit en blanc « I’M SEXY AND I KNOW IT », ce qui correspondait assez bien à la personnalité de la Sirène. Elle se dirigea rapidement vers la caisse afin de payer le dit t-shirt et la robe qu’elle avait trouvée un peu plus tôt. Là, jugeant que la queue était bien trop longue –trois clientes, c’était tout de même énorme, surtout quand on devait partir à la poursuite d’une futur victime!-, elle demanda aux personnes devant elle si elles ne pouvaient pas la laisser passer, tout cela d’une voix mélodieuse et envoutante, bien évidemment. Son pouvoir d’hypnose, libéré grâce à sa voix, fit l’effet désiré : Les trois femmes la regardèrent d’un regard vague, perdu, complètement sous son charme. A la façon dont on la regardait, la Sirène avait l’impression d’être une sorte de divinité mythologique, ou bien alors un ange tombé tout droit du ciel –ce qui était assez paradoxal à vrai dire-. En tout cas, c’était l’effet qu’elle devait produire car ces femmes se reculèrent sans difficulté, la regardant avec un large sourire, l’œil émerveillé.

    « Allez-y! »
    , « Oui bien sûr! », « Je ne suis pas pressée ! »
    s’exclamèrent joyeusement les trois humaines.

    Casilda leur offrit un sourire colgate spécial Sirène, histoire de leur donner encore un peu plus de ce sentiment d’extase. Elle paya ensuite rapidement ses deux articles à la caisse et sortit précipitamment de la boutique.
    Là, elle s’arrêta quelques secondes, scrutant les alentours tel une lionne guetterait une proie en pleine savane.

    *M*rde ! Je l’ai perdue! Si seulement j’avais un pouvoir de localisation de proies, ou un truc dans ce genre!*

    Casilda sentait l’énervement monter. Elle soupira avec une sorte de grognement, arquant les sourcils. Le sentiment de vengeance monta en elle à vitesse grand v, elle voulait frapper, torturer, tuer, massacrer! Elle tenta de se calmer un peu, sachant très bien que ce sentiment lui jouait des tours.

    *Essaye de te calmer…*


    Elle souffla alors un bon coup, tentant de décrisper ses membres, qui étaient prêts à tuer n’importe qui dans ce centre commercial. C’est alors qu’elle la vit : sa proie était à environ cinquante mètres d’elle, ses chaussures à la main. Casilda afficha un sourire cruel et se précipita à sa poursuite. C’est qu’elle en avait dans les jambes cette petite Cassy! Le sort ne lui avait pas seulement donné un physique de rêve en la métamorphosant en Sirène, il lui avait également offert un corps sportif, avec de longues jambes capables de galoper sur une belle distance. Notre démone arriva à cinq mètres de sa proie, s’arrêtant afin que cette dernière ne la remarque pas. Elle était essoufflée et en profita pour reprendre son souffle, tout en suivant de près la jeune femme.

    *Elle va me le payer ! Un tel sprint…Oh oui, elle va me le payer !*

    Casilda réfléchissait à la façon dont elle allait s’y prendre. L’embêter encore afin de continuer le crêpage de chignon non achevé ? Non, Casilda ne pouvait plus attendre! C’était l’un de ses principaux défauts, l’impatience. Elle en était consciente, mais répondre à son besoin de vengeance, à son besoin de tuer, était tellement jouissif ! C’était comme prendre de la cocaïne pour un toxicomane ou un verre de vin pour un alcoolique...Que dis-je ! C’était bien plus que cela. C’était tellement plus… Un humain ne pouvait pas comprendre, ne pouvait pas ressentir cette sensation d’ivresse extrême. Seuls les êtres magiques, à l’instar des Vampires ou des Sirènes Vengeresses le pouvaient.
    La question restait donc comment Casilda allait s’y prendre pour attaquer la jeune femme. Pas ici, pas en public bien évidemment. La démone n’était pas non plus une folle échappée d’un asile psychiatrique! Elle devait élaborer un plan. Deux idées lui vinrent alors à l’esprit : La première constituait à envoûter sa proie, afin de l’entraîner dans un lieu désert et ainsi faire joujou avec elle. La deuxième consistait à la suivre discrètement et attendre que personne ne les voit afin de lui sauter dessus, de se téléporter en Enfers et de se retéléporter sur Terre, dans un lieu désertique. Pourquoi ces allers-retours me direz vous? Et bien tout simplement car notre démone ne pouvait que se téléporter de la Terre jusqu’aux enfers et vice versa. Elle devait donc toujours passer par les Enfers si elle voulait se rendre à un point différent sur la planète. Pas pratique hein? Casilda aimait dire, pour rigoler, que les Enfers étaient en quelque sorte un gigantesque aéroport pour démons.

    Un mélange des deux options lui paraissait cependant plus judicieux. Elle s’approcha alors un peu plus, ne laissant plus qu'un seul mètre entre elle et la jeune humaine. C’est alors que sa voix laissa échapper un tel chant que même Ulysse, pourtant alors attaché au mat de son bateau, y aurait succombé.

    « Viens, suis-moi. Viens vers moi. Viens mon enfant, entend mon chant. »

    Casilda avait décidé d'entraîner sa proie dans les toilettes pour femmes qui se trouvaient à quelques pas d'ici. Ensuite, une fois assurée que personne ne les verrait, elle se téléporterait en enfers avec Samantha avant de réapparaître dans une ruelle déserte. Tout cela ne mettrait pas beaucoup de temps, moins de trois minutes peut-être. En outre, ce qui attendrait alors la jeune humaine serait beaucoup, beaucoup plus long. Le jeu ne faisait que commencer…






« Il n'y a pas pire vengeance que la vengeance d'une femme. »

Mon award, mon diplôme & le cadeau de Rose !! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

φ ...The light isn't my choice... Ω


avatar

φ ...The light isn't my choice... Ω

Féminin Messages : 755
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 32

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
54/100  (54/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Mar 24 Juil - 22:21

Samantha marchait d'un pas tranquille et naturel jusqu'au magasin de chaussures. Oui, elle se promenait pieds nus dans le centre commercial ; et alors ? Il en fallait bien plus pour qu'elle se sente ridicule. Après tout, il fallait s'assumer dans la vie et la pire des moqueries est quand on a honte avant même d'avoir été moquée. Peut-être même que si elle s'était retrouvée en soutien-gorge au beau milieu de la galerie commerçante, elle aurait continué à marcher comme si de rien n'était. Peut-être... Mais elle n'en saurait rien parce qu'elle ne comptait pas faire en sorte que cela arrive ; un talon c'était déjà bien suffisant.

Tout en marchant, elle repensait à cette brune prétentieuse qui lui avait si mal parlé. Ça faisait bien longtemps que ça ne lui était pas arrivé qu'on la traite comme ça et autant le dire, elle préférait quand ce n'était pas le cas mais, elle le savait, elle avait un répondant sans faille - ou presque - et c'était là une grande force pour elle. Cela dit, ça pouvait aussi être une faiblesse selon la personne face à elle et les intentions de celle-ci ou même suivant les intentions propres de Sam'. Après tout, avoir un comportement de petite peste lors d'un entretien d'embauche ne fait pas vraiment bonne impression mais c'était là aussi que Sam' entrait réellement en action. Manipuler la perception que les gens ont de soi rien qu'avec des mots est un art et la petite brune le maitrisait assez bien.

Avançant en prenant soin de faire attention aux endroits où elle posait les pieds, elle en profitait pour jeter un coup d’œil à quelques vitrines qui attiraient son regard curieux mais elle ne s'attardait pas. Elle avait beau ne pas être dérangée par son accoutrement actuel, le sol n'était tout de même pas très propre et plus tôt elle aurait des chaussures, mieux ce serait.
Elle s'apprêtait à tourner pour accéder à l'allée où se trouvait la boutique, réellement décidée à s'y rendre, quand soudainement, elle décida de changer de voie pour se rendre vers les toilettes des dames de l'autre côté de l'allée. Elle ne savait pas pourquoi elle avait ainsi changé d'avis et pourquoi elle avait si rapidement envie de se rendre là-bas, surtout en étant pieds nus. Elle haïssait pourtant les toilettes publics, se retenant toujours le plus possible pour ne surtout pas se rendre dans ces lieux sordides. Hey, on ne sait jamais quel type de maladie on peut chopper dans ce genre d'endroit.

Alors qu'elle arrivait au lieu tant redouté, toujours sans s'être rendue compte de ce qui la menait ici, elle s'apprêtait à entrer mais, n'étant pas dans son état normal, elle ne se rendit pas compte que la porte - vitrée de son état - n'était pas ouverte et elle se la prit de plein fouet.

BAAAM
Cela eut pour effet de la sortir immédiatement de sa transe et elle porta rapidement les mains à son visage. Elle avait une atroce douleur dans le nez et qui remontait dans sa tête, lui provoquant une énorme migraine. Elle prenait enfin conscience de là où elle se trouvait et de ce qui l'entourait, y compris de la jeune femme qui la suivait.
Les mains toujours sur le visage, lui donnant alors une voix des plus nasales, elle dit alors sur un air mauvais :

« Vous êtes encore là vous ! »
Mais elle n'attendit pas de réponse, remis ses chaussures bancales et pénétra dans le temple de la saleté afin d'aller voir les dégâts sur son beau visage.
Elle retira ses mains et constata déjà qu'elles étaient pleines de sang ; quand elle se regarda, le résultat n'était guère meilleur et la belle maudit alors cette fichue porte. De plus, savoir que l'autre greluche était juste là en train de se repaitre de ce spectacle ne faisait qu'intensifier sa rage.
Fichue journée ! Elle aurait dû rester couchée plutôt que de vouloir se rendre à ce casting auquel il était certain qu'elle ne participerait plus...






Samantha
Britany
Evans
Spoiler:
 

©Dyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clock-ticking.forumactif.fr/

•• Sirène Vengeresse ¤ Notre vengeance sera terrible.


avatar

•• Sirène Vengeresse  ¤ Notre vengeance sera terrible.

Féminin Messages : 1287
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 23
Localisation : Auprès de la Triade.... Ou de Na'Hash.

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
9/100  (9/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Mar 7 Aoû - 15:20

    Casilda n’avait pas prévu que son nouveau pantin se prendrait la porte des toilettes en pleine face.

    *LA VACHE !* cria intérieurement la démone, à la fois surprise et énormément amusée.

    Elle explosa de rire au vu de cette scène qui était indéniablement comique –enfin ça dépend pour qui!-. C’était bien fait pour cette sale petite prétentieuse d’humaine! Samantha avait l’air de s’être ramassée un sacré coup, sa main portée à son visage en témoignait. Apparemment, la violence du choc avait été telle qu’elle en avait fait sortir l’humaine de sa transe. Elle regardait à présent Casilda d’un œil mauvais, lui déclarant d’une voix nasale –ce qui ne manqua pas de faire sourire narquoisement la Sirène- « Vous êtes encore là vous! ».

    *Et oui ! Et tu ne sais pas encore ce qu’il t’attend ma belle!* pensa t-elle en jubilant intérieurement.

    Aussitôt, sans même attendre de réponse de la part de la démone, Samantha remit ses chaussures et pénétra dans les wc, marchant difficilement avec son talon cassé. Pour que vous puissiez au mieux vous imaginer la scène, sachez que même un manchot aurait fait un meilleur top-model que la jeune étudiante, tant le déplacement de celle-ci était ridicule à ce moment précis! Cassy continuait de sourire d’un air moqueur, pénétrant dans les toilettes à la suite de Sam. Elle fixait cette dernière en la regardant dans la glace. Bon sang, elle ne s’était pas ratée hein! Son nez dégoulinait de sang et ses mains étaient parsemées de ce liquide rouge qui donnait bien des idées à la démone.
    Cette dernière avançait vers sa proie tout en la fixant dans la glace et tout en levant légèrement la main droite afin de bloquer la porte des toilettes à l’aide de sa télékinésie. Sans un mot, elle se plaça derrière sa future victime, la regardant dans les yeux. Samantha devait commencer à se poser des questions tant Casilda était proche d’elle.

    « Je peux t’arranger ça… » déclara t-elle d’une voix basse, douce et presque sensuelle.

    Puis, soudain, elle attrapa les deux poignets de Samantha, les serrant très fortement. L’humaine tentait de se débattre mais Casilda avait bien trop l’habitude de maîtriser les gens. Tout en regardant la jeune humaine dans le miroir, elle déclara d’une voix un peu plus vive que précédemment :

    « Viens, on va faire une petite ballade toutes les deux! »

    C’est alors que Casilda disparut dans un nuage de fumée avec sa proie, usant de sa téléportation spéciale Sirène vengeresse. A peine deux secondes plus tard, elle apparut aux enfers. Il aurait été préférable de tuer sa victime ici, afin que celle-ci vive la peur de sa vie en ce lieu terrifiant et qu’elle ne puisse s’échapper, mais Cassy décida de se téléporter une nouvelle fois et de revenir sur Terre dans une ruelle déserte. Beaucoup de démons criaient au scandale lorsqu’un autre ramenait une proie humaine aux enfers. Ils estimaient que les souterrains étaient en quelque sorte "sacrés" et que par conséquent, ces saletés d’humains ne méritaient pas d’y mettre les pieds. Ils en avaient marre aussi de retrouver des cadavres de ces chiens partout et estimaient que les enfers devaient restés vide de ces "déchets". La Sirène, qui n’aimait pas s’embrouiller avec ceux de son camp, préféra donc retourner sur Terre. Et puis de toute façon, cette petite greluche ne s’échapperait pas. Cela était tout bonnement impossible.
    C’est donc dans une ruelle miteuse et sombre que les deux femmes réapparurent, toujours dans un nuage de fumée. Casilda lâcha Samantha et la poussa avec force par terre avant de lui offrir un joli coup de pied dans le visage, amochant encore plus le nez de la jeune ignorante.

    « Tiens! Prend ça sale ordure ! »

    Casilda la regardait sans aucune pitié, comme si l’humaine n’était qu’un petit bout d’insecte, un petit bout de vermine. Elle lui cracha dessus avant de reculer de quelques pas pour contempler son joujou au sol, impuissant. La fête ne faisait que commencer.






« Il n'y a pas pire vengeance que la vengeance d'une femme. »

Mon award, mon diplôme & le cadeau de Rose !! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

φ ...The light isn't my choice... Ω


avatar

φ ...The light isn't my choice... Ω

Féminin Messages : 755
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 32

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
54/100  (54/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Sam 18 Aoû - 17:12

La jeune étudiante s'était méfiée de la voix douce de la brune aux jambes de gazelle, elle était bien loin de lui faire confiance et elle préférait qu'elle ne s'approche pas d'elle. Plus loin elle serait, mieux ce serait, très clairement ... Mais visiblement, la vipère qu'elle était en avait décidé autrement et elle avait à tout prix voulu venir au plus près de notre demoiselle. Cette dernière avait allumé le robinet et comptait bien se passer un peu d'eau sur le visage mais elle n'en eut pas le temps. En effet, l'autre lui attrapa les poignets avec une force qu'elle ne lui avait pas soupçonnée. Bien entendu, Sam' allait protester, se battre contre cette emprise qui était bien loin de lui plaire mais elle ne le put ; elle se débattit bien sûr mais c'est tout ce qu'elle put faire.

Jamais Samantha n'aurait pu imaginer les choses telles qu'elles se passèrent. Pour quelles raisons ? Premièrement parce qu'en général, c'était elle qui avait le dessus et d'autant plus quand elle humiliait quelqu'un ou qu'elle tentait de le faire en tout cas. Et deuxièmement parce que pour elle, malgré tout ce qu'elle avait pu voir jusque-là, la magie ne pouvait pas exister ! Alors être téléportée de la sorte d'un lieu à un autre, c'était tout bonnement impossible. Il devait forcément y avoir un truc quelque part. Une sorte de bracelet de très haute technologie permettant de voyager sans véhicule ou quelque chose dans ce goût-là.
Quoi d'autre franchement ?
Comment sinon passer de ces toilettes sordides à un lieu encore pire et sombre au possible pour finalement se retrouver dans cette ruelle où il n'y avait quasiment pas de passage et où ça sentait presque la mort par tous les côtés ?
Tombée au sol à son arrivée, Sam' voulu non pas se relever car elle était un peu sonnée par ce voyage mais au moins se redresser. Malheureusement pour elle, elle ne le put et reçu en prime un coup de pied en plein visage.

« AAAAAAAAAAAÏEUH !!! »
Une fois encore, elle porta la main à son nez qui la faisait de plus en plus souffrir. A tous les coups, il allait finir par être casser et ça, ça ne plaisait vraiment pas à Samantha. Elle espérait au moins ne pas avoir de chirurgie plastique à faire dessus. Elle était si parfaite avec ses traits naturels qu'elle se refusait à passer sous un bistouri et encore moins de force !
Une fois le nez totalement engourdi et les endorphines probablement lâchées dans l'ensemble de son corps, elle ne ressentait quasiment plus la douleur et pu alors retirer ses mains pour déblatérer d'agréables paroles à l'égard de son agresseur :

« Bordel mais tu vas te calmer pétasse ! »

Hmm... Oui, le dernier mot n'était peut-être pas le mieux choisit pour calmer les ardeurs de la potiche mais elle n'y pouvait rien, c'était sorti tout seul ! Ce n'était certainement pas parce qu'elle était en danger qu'elle allait changer son caractère de petite peste. Et si on rajoute à ça la douleur qu'elle éprouvait, ça rajoutait aussi à sa vulgarité. Et puis en même temps, elle s'était fait traiter d'ordure, elle ne pouvait pas rester sans rien dire non plus. C'était loin d'être son genre. Même à l'article de la mort, elle trouverait sans doute quelque chose à dire !

Elle aurait tellement voulu être capable de se relever pour se battre et surtout pour comprendre comment les choses avaient pu en arriver là. Oui, elle avait été un peu tatillonne mais pas au point de se faire casser le nez par une espèce de scientifique intergalactique au beau milieu d'une ruelle sordide ! En plus, si personne, aucune bonne âme charitable, ne passait par là, elle serait bien mal. Non qu'elle avoue avoir besoin de quelqu'un mais là, un peu d'aide serait tout de même la bienvenue. Mais pour le moment, personne à l'horizon...
Dans un espoir, elle tenta de se hisser jusqu'au mur pour pouvoir se redresser et s'adosser mais elle doutait que cette ... "chose" ne la laisse faire...






Samantha
Britany
Evans
Spoiler:
 

©Dyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clock-ticking.forumactif.fr/

•• Sirène Vengeresse ¤ Notre vengeance sera terrible.


avatar

•• Sirène Vengeresse  ¤ Notre vengeance sera terrible.

Féminin Messages : 1287
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 23
Localisation : Auprès de la Triade.... Ou de Na'Hash.

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
9/100  (9/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Mer 22 Aoû - 13:10


    Samantha regarda Casilda le nez en sang et le regard plus noir que jamais. Elle avait osé l’insulter de pétasse dans un élan de courage –ou d‘absurdité-, ce qui fit bien sûr sortir de ses gonds la Sirène. A présent, Casilda ne voulait plus jouer. Elle ne prenait plus plaisir à faire cela, elle ne trouvait plus ça amusant et distrayant. Non, ce que lui avait dit sa victime l’avait mise dans une rage folle et sanguinaire. Elle voulait tuer, tuer et encore tuer. Elle ne perdit donc pas deux secondes après la déclaration de la jeune humaine pour pousser un grognement de colère et pour attraper Samantha par la tignasse avant de la faire valdinguer pour lui exploser le crâne contre le mur d’en face. Mais bien sûr, cela ne suffirait pas à calmer la colère de la démone. C’est ainsi que sans attendre une seconde de plus et sans lâcher les cheveux de sa victime, Casilda recogna une nouvelle fois le crâne de la petite insolente contre le mur, très fortement.

    « CRE-VE SA-LO-PEEE !!!!! » dit-elle tout en maîtrisant Samantha qui tentait de se débattre.

    Casilda décocha ensuite un bon coup de poing dans le nez de sa victime, qui allait de plus en plus mal. La démone ne voulait plus jouer, plus du tout. Elle voulait voir cette peste morte une bonne fois pour toutes. Elle sortit donc un poignard de sa poche et s’apprêta à le lui planter dans le cœur lorsqu’elle entendit une autre voix, à quelques mètres d’elle.

    « Lâchez-la ! »

    Cassy eut juste le temps de tourner la tête pour voir une jeune femme blonde, avant de se faire prendre dans un tourbillon de vent qui l’envoya s’écraser contre le mur tout au fond de la ruelle sans issue. Elle se cogna la tête, fut légèrement sonnée mais se releva assez rapidement, sachant très bien qu’elle risquait de mourir dans la seconde qui suivait. Une fois sur ses deux jambes, les sens en alerte et ayant pris une position de défense, Cassy fixa la jeune aérokinésiste qui venait de la surprendre. Celle-ci s’était penchée auprès de Sam pour voir si elle allait bien. Casilda ne perdit pas une seconde, envoya une attaque avec sa télékinésie… une attaque qui fut déviée. Comment? Qui était donc cette sorcière qui possédait de si grands pouvoirs? Cassy fronça les sourcils à la vue du pouvoir de déviation de son adversaire.
    Mais la démone ne se démonta pas. Elle envoya attaque sur attaque, jusqu’à ce que la sorcière n’arrive plus à dévier sa télékinésie. Chose qui se produisit assez rapidement puisque la Sirène parvint à envoyer valser sa nouvelle adversaire, qui s’explosa contre un mur à son tour. La sorcière eut du mal à se relever, elle avait pris un sacré coup sur la tête il faut dire! La démone, quant à elle, n’attendit pas que la sorcière reprenne ses esprits, lui attrapa les cheveux et, comme elle l’avait fait précédemment avec Samantha, lui cogna la tête une fois, puis deux, puis trois fois. Mais c’était sans compter sur le fait que la sorcière comptait bel et bien rester en vie afin de se sortir de là, et d’arracher Samantha des griffes de la démone par la même occasion.





« Il n'y a pas pire vengeance que la vengeance d'une femme. »

Mon award, mon diplôme & le cadeau de Rose !! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

φ ...The light isn't my choice... Ω


avatar

φ ...The light isn't my choice... Ω

Féminin Messages : 755
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 32

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
54/100  (54/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Mer 22 Aoû - 15:56

Maudite soit cette journée ! Jamais une telle chose n'était arrivée à Sam'. Non, elle ne parlait pas seulement de l'espèce de voyage qu'elle avait fait mais surtout de l'humiliation qu'elle subissait. Cette femme avait une force trop importante pour être humaine et pourtant, la jeune femme ne croyait à rien d'autre qu'à l'humanité alors elle n'irait sûrement pas imaginer un démon ou toute autre créature du genre...
La pire journée de sa vie ? Sans doute. Du moins jusqu'à aujourd'hui. Elle se sentait mal, salie. Bien au delà de la douleur qu'elle ressentait, c'était son image qui en prenait un coup et ça, ça la blessait profondément. Plus le temps passait, plus les coups s'accumulaient et plus elle sentait que sa vie n'allait pas tarder à défiler devant ses yeux. Elle sentait la mort arriver car elle n'avait presque plus la force de lutter contre son assaillante.
Même les mots ne parvenaient plus à ses lèvres. Elle ne pouvait que voir et attendre que sa fin ne vienne. Chose qu'elle ne voulait pas bien entendu mais que faire d'autre ? Elle était trop touchée et abimée pour tenter le moindre coup.

Dans un effort, elle leva les yeux vers la brunette et entendit alors son cri, son insulte. Elle n'en avait que faire à cet instant. Sam' n'était certainement pas la plus salope des deux !
Et alors qu'elle était en train d'abandonner tout espoir, qu'elle allait se laisser sombrer, son attaquante se détourna d'elle. Au vague bruit qu'elle entendit, quelqu'un était venu pour aider Samantha.
Dieu soit loué ! Même si elle n'y croyait pas...
Alors qu'elle parvint à simplement relever la tête, elle vit alors sa sauveuse se faire attaquer tout comme elle peu de temps avant.

« NooooooooN ! » parvint-elle à crier.
Cela eut pour effet de réveiller un peu la femme blonde qui était venue sauver Sam' et elle reprit du poil de la bête. Elle prit une profonde inspiration et un gigantesque souffle d'air envoya la démone valser plus loin.

« Celle-là, tu ne l'auras pas ! » dit-elle à l'intention de la démone.
Elle se releva rapidement et s'approcha de Samantha qui perdait toujours du sang, à la fois par le nez qui avait pris de multiples coups mais aussi par l'oreille. Visiblement, elle n'avait pas supporter que sa tête heurte le mur aussi souvent...

« Venez vite, je vais vous conduire à l'hôpital ! »
Du mieux qu'elle put, elle aida Sam' à se lever et l'emmena en vitesse vers sa voiture pour se rendre dans ledit hôpital au plus vite. La future archéologue perdait beaucoup de sang, il fallait réellement faire au plus vite car si elle était encore consciente pour le moment, ça n'allait certainement pas durer et la sorcière ne serait pas assez forte pour trainer le poids mort que l'étudiante serait alors. Cela serait trop simple ensuite pour la démone de les avoir. Elle fit donc en sorte de laisser la brune à terre grâce à un dernier souffle de vent qui leur permettrait d'avoir au moins quelques secondes d'avance...






Samantha
Britany
Evans
Spoiler:
 

©Dyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clock-ticking.forumactif.fr/

•• Sirène Vengeresse ¤ Notre vengeance sera terrible.


avatar

•• Sirène Vengeresse  ¤ Notre vengeance sera terrible.

Féminin Messages : 1287
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 23
Localisation : Auprès de la Triade.... Ou de Na'Hash.

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
9/100  (9/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   Jeu 23 Aoû - 14:43

    Casilda était donc en train d’exploser la tête de son adversaire contre le mur lorsqu’elle se dit qu’il fallait qu’elle mette la main sur son poignard, égaré un peu plus tôt, au moment où l’aérokinésiste l’avait envoyée valser dans les airs. Elle eut le malheur de tourner la tête et de tenter de faire venir son couteau jusqu’à elle grâce à sa télékinésie, ce qui donna assez de temps à la sorcière pour utiliser de nouveau son pouvoir contre elle. C’est ainsi que Casilda se retrouva de nouveau prise dans un tourbillon de vent, sans avoir eu le temps de saisir son précieux poignard. La démone fut projetée à environ trente mètres des deux femmes, se cognant le crâne violemment. Malgré sa tête qui tournait et ses sens un peu étourdis, elle crut entendre de la bouche de la sorcière « Celle-là, tu ne l’auras pas! ».
    Cassy, allongée sur le ventre sur le sol glacé, leva la tête afin de regarder au loin ses deux ennemies. La sorcière était accroupie auprès de Sam et s’occupait d’elle.

    « NON ! »
    parvint à crier Casilda en voyant la sorcière qui se relevait, Samantha sous son bras, s’éloignant aussi vite qu’elle le pouvait.

    La démone s’appuya sur ses deux bras pour se relever, mais elle fut plaquée au sol par une immense masse d’air. Elle ne pouvait rien faire et savait que ses deux proies allaient lui échapper. Puis, soudain, la masse d’air disparut et Casilda se releva en vitesse, courant aussi vite qu’elle le pouvait. Elle arriva à quelques mètres de la voiture dans laquelle Samantha et la sorcière étaient montées, se dit qu’il y avait encore une chance avant d’entendre crisser les pneus et de voir le véhicule s’éloigner à toute vitesse.

    « NONNNNNNN !!!!!!!!! » hurla la démone, plus en rage que jamais.

    Les fois où une proie lui avait échappée pouvaient se compter sur les doigts d’une main, la Sirène se retrouvait donc dans une colère folle à ce moment précis. Elle détestait par-dessus tout l’échec, et ce qu’elle venait de vivre en était clairement un. Cela lui fit rappeler les autres fois où des petites idiotes de sorcières étaient venues au secours de ses victimes, à l’instar de l’aérokinésiste. Heureusement pour Casilda, beaucoup de sorcières avaient également péries sous la main de la démone, énervée qu’on vienne tenter de lui arracher ses proies. Mais là, il fallait se rendre à l’évidence, la sorcière l’avait bien trop surprise… Casilda hurlait comme une folle dans cette ruelle encore déserte, elle se mit tout à coup à donner de violents coups de pieds dans le mur, tapant ce dernier à l’aide de ses deux poings.

    « NON NON NONNNNN !!!!!!!! »


    Puis, voyant qu’elle se faisait du mal, elle s’arrêta deux secondes, reprenant son souffle du mieux qu’elle pouvait. Elle ressentait une vive douleur au sommet du crâne et sa vision était floue, bien qu’elle commençait peu à peu à revenir. Casilda porta une main à sa tête, puis regarda sa paume: celle-ci était rouge de sang.
    Elle observa ensuite le reste de la ruelle et s’empara de la première poubelle qu’elle voyait, l’envoyant s’exploser contre un mur, tout en poussant un grognement de colère. Puis la Sirène prit une deuxième poubelle et reproduit le même schéma, envoyant valser l’objet plusieurs fois de suite contre tous les murs de la ruelle, jusqu’à en déformer le métal.

    « AAAAAHHHHHHHH !!!!!! » grogna t-elle sauvagement.

    Elle continua sa crise de nerfs plusieurs minutes, jusqu’à ce qu’elle soit réellement épuisée et qu’il n’y ai plus aucun objet à détruire. Puis, lorsqu’elle fut un peu plus calme –ou un peu moins énervée serait un terme plus juste-, elle se promit du plus profond de son être qu’elle retrouverait la sorcière ainsi que la jeune humaine, afin de leur faire payer à toutes deux ce qu’elles venaient de lui faire subir ce soir. Et croyez-moi, la vengeance était un plat qui se mangeait glacé lorsque l’on avait affaire à Casilda!


      THE END






    « Il n'y a pas pire vengeance que la vengeance d'une femme. »

    Mon award, mon diplôme & le cadeau de Rose !! ♥ :
     
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé







    MessageSujet: Re: Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé   

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Time To Escape » PV Casilda ¤ Terminé

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

     Sujets similaires

    -
    » 02.03/17.C.L'Aquila, Italie - Time to escape
    » If time is all I have ♦ Louis (terminé)
    » Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
    » [Terminé] Un bon petit film [Emma]
    » .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Charmed's Chaos, the new war ::  :: ▬ San Francisco | Centre ville ¤ :: Le Centre commercial & autres commerces ¤-