AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Conseil Magique ¤ RP commun. ¤ Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Stronger than yesterday


avatar

Stronger than yesterday

Féminin Messages : 1861
Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 31
Localisation : En train de courrir dans San Franscico

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
83/100  (83/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le Conseil Magique ¤ RP commun. ¤ Terminé   Lun 10 Déc - 19:06

    Lia entendit très nettement sa petite compagne du moment tirer la langue aux démons qui riaient grassement sur sa nouvelle bévue. Craignant que les maléfiques ne tentent de réduire en charpie la petite fée, elle suivit sans protester la jeune femme qu'elle venait de bousculer. Elle tenait toujours machinalement son verre à la main, bien que ce dernier soit vide. Suivant la personne qui la tenait ferment par le bras, elle ne pût détacher son regard du manteau qu'elle venait de tacher. Bien évidement, elle était tomber sur une personne avec un manteau blanc. Un manteau blanc visiblement neuf. Neuf et même très joli. Rrraaaaaaahhhh ! Elle voulait disparaitre sous terre ! Mais par chance, la jeune femme ne semblait pas lui en vouloir. Pas vraiment. Plus loin, à l'opposé de l'endroit où elles étaient, dans un petit coin calme sous les arbres, la petite fée se mît à lui tirer les cheveux et à pousser des petits cris. Lia poussa un gémissement de douleur, elle criait vachement faire quand même et s'arrêta net.

    Elle adressa un sourire d' excuse à sa compagne d'infortune et lui indiqua du doigt la petite fée. Cette dernière, visiblement satisfaite, se mît à voleter devant elles, piaillant quelques mots incompréhensibles puis s'en alla sur un champignon sur le sol. Visiblement, elle avait à causer avec une coccinelle. Lia resta un instant perplexe puis se passa une main sur le crâne et frotta la zone douloureuse. Ça avait vachement de force une fée en fait. Elle adressa un sourire penaud à la jeune femme et lança :

    ' Alicia ! Je suis désolée, je n'avais plus votre prénom en tête. Je suis Lia Mcfallen et effectivement, je suis violoniste. '

    Lia fronça les sourcils, se rappelant soudain de quelque chose.

    ' Vous jouez du piano, non ?'

    Elle n'était pas sur de son coup la mais qui ne tente rien... Elle jeta un nouveau coup d' œil navré au manteau et grimaça :

    ' Je suis vraiment navrée, je vais vous payez le teinturier des qu'on aura fini...'

    Elle jeta un coup d' œil derrière elle pour regarder la foule hétéroclite et poursuivit :

    ' Ici.... D'ailleurs... Est-ce que c'est fini, vous pensez ?'

    Tout le monde savait maintenant que la magie allait revenir, que pouvait-il y avoir de plus à ajouter ?



☆ You might think that I can’t take it, but you’re wrong ☆

Proud to be Scottish:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creatio.forumotion.com/

Evil Angel Play another game


avatar

♣ Evil Angel ▬  Play another game

Messages : 9702
Date d'inscription : 22/12/2010

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
43/100  (43/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le Conseil Magique ¤ RP commun. ¤ Terminé   Lun 17 Déc - 15:54

« C’est toi qui me cherche petite blonde ! »

Un démon, Rose aurait dû s’en douter, ce n’était pas drôle si elle percutait une simple sorcière innocente, peureuse et toute gentille. Non bien sûr que non, et puis vu l’historique de sa famille, la Halliwell n’étaient pas connues pour être des gens avec du bol. Mais loin de se démonter, la sorcière se tint plus droite que jamais et bloqua ses épaules pour avoir l’air plus carré et se donné l’impression d’être imposante, malgré sa petite taille et sa finesse. De toute manière elle n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, surtout pas face à un être maléfique tout aussi dépourvu de pouvoir qu’elle. La demoiselle aurait des tas de problèmes au club de strip-tease si elle se laissait intimider par le premier venu avec une grosse voix. Les ivrognes et les pervers pullulaient dans ce genre de boite alors il fallait savoir leur tenir tête pour conserver son intégrité physique, et Patience se défendait pas mal dans cette catégorie. Car en dépit de sa frêle apparence, la blondinette était une petite boule de puissance, et si ses pouvoirs étaient actifs ce gros plein de soupe en aurait déjà eu un avant-goût.

« Traite moi encore de petite et je te réduis en bouillie espèce de mocheté ambulante. »

Ce n’était vraiment pas intelligent de sa part de provoquer un démon, aussi diminue de magie soit-il, il n’était pas seul, tout le monde s’amusait et autre ses poings, la descendante Halliwell ne possédait pas grand-chose pour se défendre, autre que ce qu’elle avait pris la peine de porter avec elle dans ce lieu magique. Et de plus n’était-elle pas celle qui avait demandé à Anna de faire profil bas. Qu’à cela ne tienne, la jeune femme se savait à bout de nerf, cette dernière année n’ayant pas particulièrement été satisfaisante, sur aucun des pans de sa vie. L’alignement planétaire n’était que la goutte faisant déborder le vase. Elle ferma les yeux et inspira une fois, deux fois pour tenter de sa calmer, mais l’être maléfique ne l’entendait pas de cette oreille. Lui non plus n’avait pas l’intention de se laisser insulter par une sorcière devant ses pairs, ce qui finalement pouvait se comprendre et après un grognement qui fit rouvrir les yeux à l’Halliwell, il lui envoya un crochet du gauche digne d’un fan de Mohamed Ali. Ce geste attira l’attention des gens alentours et un petit cercle commença à se former pour admirer ce qui se transformait en diner-spectacle. La serveuse se redressa en se frottant la joue d’une main et sortit la dague qu’elle portait à sa ceinture de l‘autre. S’il croyait qu’elle n’allait pas répliquer, il se mettait profondément le doigt dans l’œil. Et dire qu’elle avait eu l’intention pendant une demi-seconde de se calmer et de rentrer simplement dans son appartement pour souffler un peu et se reposer.

« Ooh c’est mignon elle a un couteau à beurre. »

Se moqua le démon avec un rire gras partager par ses copains maléfiques vers qui il se tourna. S’il le prenait sur ce ton, la belle allait lui montrer qu’elle était loin d’être manchotte. Profitant du fait qu’il lui tournait le dos, Rose lui bondis dessus et planta son arme dans son flanc droit.



Evil Angel

TOPICSLIENS


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• Sirène Vengeresse ¤ Notre vengeance sera terrible.


avatar

•• Sirène Vengeresse  ¤ Notre vengeance sera terrible.

Féminin Messages : 1287
Date d'inscription : 28/02/2012
Age : 23
Localisation : Auprès de la Triade.... Ou de Na'Hash.

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
9/100  (9/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Le Conseil Magique ¤ RP commun. ¤ Terminé   Mar 18 Déc - 16:26

    Casilda se posait beaucoup de questions au sujet d’Harisson. Déjà, qui était-il pour Alicia? Casilda avait ressenti un certain malaise entre eux deux, et sa nature curieuse lui donnait envie de savoir la vérité. Il y avait une autre question également, mais cependant, Casilda était presque sûre de connaître la réponse. Elle se demandait si le sorcier appartenait au camp du mal, ou au camp du bien. Elle penchait plutôt pour la deuxième solution étant donné son air propre sur soi. Peut-être qu’elle se trompait, mais en tout cas, on ne croisait pas tous les jours des démons avec une aussi belle allure! Cependant, avant même que la Sirène n’ait engagé la conversation, Harisson prit la parole. Et autant dire que ce qu’il prononça eut pour effet de plonger Casilda dans une colère noire.
    Qui était-il pour oser dire cela? Savait-il au moins tout ce qu’Alicia avait enduré? Savait-il ce par quoi Casilda avait dû passer pour devenir ainsi? Non, il ne savait rien. Il ne savait rien et pourtant, il se permettait de la juger.
    Le cœur de la Sirène fit comme un bond, traduisant sa montée soudaine de haine et d’adrénaline. L’envie de meurtre fit son apparition, son instinct la poussait à mettre ce moins que rien en pièces. Cependant, Casilda essayait de se contrôler. Elle ne voulait pas se battre, pas ici. Cela serait trop risqué. Ses muscles étaient crispés, tout comme son visage, et ses yeux étaient plus noirs que jamais. Il était impossible de ne pas voir à quel point les paroles d’Harisson l’avaient mise hors d’elle.
    C’est alors que, tout en serrant les dents, elle lâcha doucement mais d’un ton glacial:

    « Je-t'interdis-de-me-juger. Tu ne me connais pas. Tu ne sais pas ce que j'ai enduré. Tu ne sais pas ce qu’elle a enduré. Et, vu ta réaction, à mon avis je la connais sûrement mieux que toi. »

    Casilda avait du mal à contrôler sa respiration. Elle n’aspirait plus qu’à une chose: sortir son poignard qui était caché sous son short et égorger cet homme. Oui, ça pouvait sembler violent comme envie. Mais ce qu’Harisson ignorait, c’est qu’il venait de toucher un point sensible, il venait de pénétrer au plus profond de Casilda, là où toute la douleur de son passé reposait. Là où demeurait la source de sa haine, de sa vengeance.

    Harrison lui avait demandé de quel soir parlaient-elles. Etait-il sérieux? Croyait-il vraiment que Casilda balancerait ce qu’il était arrivé à Alicia -non pas qu'elle appréciait la sorcière, mais elle préférait tout de même choisir le camp des femmes plutôt que celui des hommes-? La Sirène eut un léger sourire, le genre de sourire qui signifiait « Non mais je rêve là! » et qui montrait à quel point le sorcier l’exaspérait, avant de continuer à serrer les dents, toujours aussi énervée. Puis, elle regarda Harisson avec son air le plus méprisant, le plus hautain, comme s’il n’était plus qu’un insecte insignifiant. C’est alors qu’elle continua, avec un ton toujours aussi grave et glacial:

    « Demande toi lequel de nous deux la connaît le mieux. Et puis, tu n’as pas à savoir de quoi il s’agit. Retiens juste une chose: un jour, vous payerez pour ce que vous nous faites endurer. »

    Elle avait dit cette dernière phrase en se rapprochant le plus possible du sorcier et en le fixant dans les yeux. Elle avait exprimé en un regard toute la haine, tout le mépris qu’elle avait envers les hommes. Ces êtres n’étaient que des chiens, des êtres plus cruels que tous les démons existant sur la planète, à ses yeux. Son envie de meurtre se faisait de plus en plus pressante. Elle revoyait des images dans sa tête, elle revoyait les visages horrifiés de ses trois violeurs lorsqu’elle les avait tués un par un. Elle ressentait encore la lame du couteau planté dans leur chair, et le sentiment de jouissance qu’elle avait ressentie à ce moment-là lorsqu’elle s’était enfin vengée d’eux.

    Il lui fallait tuer. Tuer n’importe quel humain qu’elle croiserait sur son chemin. Mais, avant toute chose, il ne fallait pas rester ici, par risque de déclencher un conflit magique. Casilda adressa donc un dernier regard au sorcier, un regard de haine mêlé à de la douleur, avant de s’éloigner le plus vite possible. Elle commençait à avoir des tremblements, son envie de tuer étant plus forte que jamais. Elle réussit à sortir de la foule non sans difficulté, se contrôlant afin de ne tuer personne en ce lieu. Puis, elle se mit à courir d’une vive allure au travers de la forêt, telle une fugitive. Il fallait courir, courir, ne jamais s’arrêter. Il fallait partir loin d’ici, c’était la seule solution.