AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

•• Demi-Déesse Grecque ¤
Fille de Zeus


avatar

•• Demi-Déesse Grecque  ¤ Fille de Zeus

Féminin Messages : 153
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
45/100  (45/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Mar 2 Oct - 18:35

    Voilà deux semaines que les trois demi-déesses avaient été libérées de leur médaillon. Athénaïs observait les gens qui marchaient dans la rue depuis la fenêtre du salon, écartant légèrement le rideau bleu nuit à l’aide de sa main droite. Tout était si différent, si nouveau… Les couleurs, les objets, les matériaux, les vêtements, les comportements, les individus… La déesse était complètement perdue, elle avait l’impression de rêver, de vivre un véritable cauchemar. Car oui, c’en était un de cauchemar! Tout cela était si angoissant! Que faire? Où aller? Elle était comme un petit animal lâché en pleine jungle, sans aucun repère. Heureusement, ses deux cousines étaient là, elle n’était pas seule. Qu’aurait-elle fait sans elles? Et puis il y avait cette Lia, qui finalement était bien utile dans le fond. Elle leur avait vaguement expliqué son monde et répondait aux innombrables questions d’Athénaïs. Même si la déesse ne l’avouerait jamais haut et fort, heureusement que cette sorcière était là. Elle était essentielle malgré sa maladresse maladive et son côté tête en l’air, qui avaient le don d’agacer Athénaïs.
    La demi-déesse au visage d’ange observait donc les gens, l’œil attentif. Quelle drôle d’invention ce… arg cétait quoi le mot déjà? Pantalon? Oui ca devait être cela… Quelle drôle d’invention! Tout le monde portait cela, rares étaient ceux qui avaient des tuniques ou robes. D’après Lia –qui en portait aussi-, c’était assez confortable. Athénaïs n’avait pas souhaité essayer pour le moment, même si elle avait conscience qu’il serait préférable de troquer son péplos contre un pantalon afin de pouvoir s’intégrer au mieux dans le monde actuel.

    Athénaïs regardait à présent les voitures, se rendant compte que cette invention avait été très utile pour les hommes. Pourtant, même si elle ne l’avouait pas, elle avait peur d’elles lorsqu’elle sortait dans la rue. Ces machines allaient tellement vite… Et certaines avaient également de drôles de couleurs! Tout comme les nouveaux vêtements. Comment les hommes avaient-ils réussi à créer ces couleurs-là? Avaient-ils trouvé de nouvelles plantes capables de leur donner de nouveaux pigments? Lia avait tenté d’expliquer la raison à Athénaïs, elle lui avait parlé de chimie, de laboratoires et lui avait sorti un tas d’autres mots qu’elle ne comprenait pas, et ce malgré son omnilinguisme.

    « Rahh quel bruit agaçant! » déclara t-elle d’une voix basse tout en fixant les voitures dans la rue, seules responsables de ce tintamarre.

    La demi-déesse continuait d’observer le monde depuis son nouvel appartement, situé à environ vingt mètres de hauteur. Les cousines avaient en effet tué un homme, sans aucun scrupule, afin de lui prendre sa demeure. Cette dernière était grande, assez richement décorée même si elle manquait d’or, de pierreries et de marbre. Elle entendit sa cousine Nilha, qui était allongée sur la méridienne, parler derrière elle, mais elle ne fit pas attention à ce qu’elle disait. Il lui semblait avoir entendu quelque chose à propos de Lia et d’un certain objet.

    Puis, Athénaïs vit sa deuxième cousine rentrer dans la pièce. Elle tourna juste la tête quelques secondes afin de la regarder, mais son attention se reporta très vite sur le monde extérieur.

    « Quel monde… Comment a-t-on pu en arriver là? Les gens sont si irrespectueux. Ne rendent donc t-ils plus hommage aux Dieux? Regardez-les… Pas un sanctuaire, pas un temple, pas une offrande! » déclara Athénaïs d’une voix assez basse, sans crier, mais laissant apparaître toutefois des traces d’agacement et de colère dans sa voix.

    « NE SAVENT DONC T-ILS PAS QUE JE SUIS LA FILLE DE ZEUS EN PERSONNE ?!! »
    avait-elle crié soudain, dans son ancien grec natal.

    « Du calme Athénaïs, du calme… Notre heure viendra bientôt. »

    La demi-déesse se tourna vers sa cousine, la colère redescendait peu à peu, malgré son cœur battant toujours la chamade, traduisant son envie de meurtre. Adassa avait raison. Il fallait juste se montrer patiente. Bientôt, elles feraient payer aux humains leur stupidité, bientôt elles contrôleraient ce monde à elles trois! Sans aucun mot, regardant sa cousine dans les yeux, l’œil toujours énervé, la déesse lâcha le rideau et alla se poser près d’Adassa sur le divan. Athénaïs le savait, sa présence la calmerait. Comme toujours.




"La beauté d'une femme est l'aspect éclatant de la lumière des Dieux."

Clique, si tu l'oses!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Féminin Messages : 70
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 22
Localisation : Dans un appartement miteux

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Jeu 4 Oct - 17:08

Adassa, commencait seulement à comprendre ce qui lui arrivait, jamais elle n'aurait imaginée le monde de cette façon, elle imaginait l'avenir avec des milliers d’esclaves à ses pieds malheureusement, le monde était en paix... Ou du moins il en à l'air. Adassa tournait en rond dans l'appartement de l'humain à qui les trois déesses avaient " emprunté " l'appartement, enfin sa maison, Adassa avait encore du mal avec le langage d'aujourd'hui... Adassa était dans la bibliothèque de la maison, une bibliothèque assez pathetique d'ailleurs mais, il y avait quelques livres sur la mythologie, malheureusement cela ne réussi pas à calmer la rage de la déesse, alors qu'elle lisait le livre, qui est d'ailleurs très mal écrit, l'écriture est lisible mais, sans charme ni âmes... La demi-déesse se crispa quand elle se rendit compte qu'on ne parlait jamais d'elle et de ses cousines ? Pourquoi cela ! Adassa et ses cousines aurait écrasée tous ces petit prétentieux de demi dieux, hercule et compagnie ne sont rien, que des fourmis que Athéaïs aurait certainement mit à terre sans aucun scrupule.

Adassa n'était pas la plus impulsive des trois, elle sait que pour arriver à ses fins, elle doit se montrer patiente ainsi que ses cousines pour retrouver sa puissance. Cela ne se fera pas en 10 minutes... Adassa avait toujours un coup d'avance sur tout le monde avant, l'avenir n'avait aucun secret pour elle, elle ne croyait pas au destin mais, actuellement elle devait se fier à lui. Adassa acheva donc son livre avant de délicatement le remettre à sa place, Adassa se montrait calme même si elle aurait voulu mettre à feu et à sang la ville ! Cela était malheureusement impossible, pas pour l'instant... Adassa devait d'abord tenter de ramener l'équilibre dans le trio, Adassa est la plus vieille des trois, de quelques années seulement mais, la plus vieille quand même, elle doit empêcher ses cousines de perdre leur sang froid... Athéaïs particulièrement, beaucoup trop impulsive mais, elle assez mature pour comprendre ce qu'il faut faire et ne pas faire, pour l'instant le trio allait devoir se servir de cette jeune sorcière, cela tue d'ailleurs la demi-déesse, cette sorcière est vitale pour le trio... Elle est pourtant sur la liste des personnes à tuer, c'est d'ailleurs une priorité ! Elle est la seule à savoir pour le médaillon, il vaudrait mieux pour elle qu'elle sache tenir sa langue, Adassa est une personne très méchante quand elle le veut, comparable à un serpent, ne venez pas la chercher, elle risque de vous mordre et malheureusement cela sera mortel ! Adassa ouvrit alors la porte de la bibliothèque et alla s'installer sur le sofa, la déesse avait des idées, les dieux n'étaient plus ? Pourquoi ? Car ils se nourrissaient des prières mais, ils ont finit par chuter, l'olympe n'est peut-être plus mais, qu'importe, Adassa ne compte pas vivre de la prière des humains mais, de leur peur. Adassa ne s'amuse pas à soumettre les gens... Elle fera juste ce qu'il faut pour que le trio soit de nouveau le centre du monde.

Athéaïs était à la fenêtre, elle était sans doute à bout de nerf, elle avait un caractère électrique, c'est peu de le dire mais, elle va devoir prendre sur elle et essayer de ne pas détruite cette maison, qui à un certain charme mais, encore une fois qui manque de vie.

« NE SAVENT DONC T-ILS PAS QUE JE SUIS LA FILLE DE ZEUS EN PERSONNE ?!!
» Adassa se doutait bien qu'être la fille du roi des dieux pouvaient être plaisant mais, elle devait comprendre que pour l'instant, il fallait attendre

« Du calme Athénaïs, du calme… Notre heure viendra bientôt. » Adassa se montra alors douce et rassurante, elle aimait jouer les grandes soeurs, cela lui faisait toujours plaisir, enfin seulement avec ses cousines, le reste de la population peut finir en enfer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Messages : 124
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 35

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Jeu 4 Oct - 20:53

Deux semaines, seulement deux semaines qu'elles avaient débarqué toutes trois dans ce monde et tout autour d'elle était encore si flou. Elles venaient d'atterrir dans un monde dont elles ignoraient tout, un monde qui avait eu le temps de changer en 4000 ans alors qu'elles, elles avaient toujours les mêmes objectifs et qu'encore une fois, elles feraient tout pour l'obtenir. Le monde avait beau avoir changé, ce n'était pas pour autant qu'il n'était plus prêt à vénérer ses déesses. Il suffisait juste de lui rappeler leur existence. On parlait forcément de nos trois entités quelque part dans les livres ; elles ne pouvaient pas être passés à la trappe après tout ce qu'elles avaient fait, ça tenait uniquement du domaine de l'impossible.

Forcées bien malgré elle de devoir s'intégrer dans cette nouvelle société qui leur était inconnue, les filles devaient se mêler à la population et il leur fallait bien sûr un logement. Elles en avaient trouvé un mais rien ne disait que les méthodes pour l'obtenir avaient été les meilleures et les plus ... légales. Comment avaient-elles fait ? Elles avaient tué le propriétaire précédent...
L'appartement était tout à fait au goût de Nilha mais pas la décoration. Ça manquait ... d'une touche d'antiquité. Il y avait beaucoup trop de modernisme ici.

Nilha était allongée sur ce qui s'appelait apparemment une méridienne ; elle ne connaissait pas avant ce jour mais elle aimait assez. Même si le mot était particulièrement laid, l'objet avait le mérite d'être confortable. Non loin d'elle se trouvait Athénaïs qui regardait l'extérieur par la fenêtre. Elle râlait, se plaignait et parlait toute seule car Nilha était trop concentrée pour lui répondre et pour s'intéresser à sa petite personne.
Mais sur quoi pouvait-elle bien être concentrée ? Sur un objet à la fois bien étrange et fascinant ; elle avait face à elle une boite carrée et sur un des côtés de celles-ci, des images défilaient. Elle demanda alors à Athénaïs dans leur langue natale :

« Comment Lia a dit que ça s'appelait déjà ? Tlésion ; c'est ça nan ? »

Mais bien sûr, sa cousine ne prit pas la peine de répondre. Elle se plaignait du bruit à l'extérieur et Nilha se doutait bien que le bruit de cet objet devait ajouter au mal-être de sa cousine. Elle ne l'éteignit pas pour autant. En même temps ... pour le moment, elle ne savait pas comment faire. Il faudrait vraiment qu'elles aient un cours complet sur tout ce qui les entourait avec le nom de la chose, l'utilisation qu'en avaient les humains et comment l'utiliser elles-même. Elles avaient beau comprendre la langue des gens d'ici, il fallait aussi ne pas passer pour une arriérée si elles voulaient s'intégrer un minimum pour mener à bien leur quête.

Nilha détourna enfin la tête de cet objet qui semblait pouvoir hypnotiser même la plus puissante des créatures pour regarder Athénaïs ainsi que Adassa qui venait d'entrer dans la pièce. Elle les écouta avec une grande attention. Quand elles étaient toutes trois réunies alors il semblait n'y avoir plus qu'elles qui comptaient.

« NE SAVENT DONC T-ILS PAS QUE JE SUIS LA FILLE DE ZEUS EN PERSONNE ?!! »

« Du calme Athénaïs, du calme… Notre heure viendra bientôt. »


Athénaïs semblait vraiment énervée mais Adassa, fidèle à elle-même, calmait le jeu. Elles s'étaient toutes deux assises ensemble. Nilha se leva pour les rejoindre et s'installa derrière elle, passa les mains autour de leurs cous respectifs. Elle fit une bise sur la joue de chacune et dit à son tour :

« Nous sommes des déesses mesdemoiselles. Ils le comprendront bien assez tôt mais ... montrons-leur qui sont les plus malines. » Elle avait sur le visage un sourire malsain, si caractéristique de sa tête d'ange et de son caractère fourbe. Une vraie main de fer dans un gant de velours. « Il nous faut nous intégrer à leur société, faire en sorte qu'ils aient confiance en nous, leur montrer que nous ne sommes QUE des humaines désireuses de faire le bien autour de nous et quand ils seront tous à notre portée .... alors nous pourrons à nouveau imposer notre règne et faire ce pourquoi nous sommes nées... »


Clic si tu l'oses:
 


Dernière édition par Nilha le Lun 19 Nov - 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• Demi-Déesse Grecque ¤
Fille de Zeus


avatar

•• Demi-Déesse Grecque  ¤ Fille de Zeus

Féminin Messages : 153
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
45/100  (45/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Ven 2 Nov - 21:04

    Athénaïs sentit Nilha se lever derrière elle. Elle l’entendit se rapprocher puis elle sentit le bras de sa cousine passer derrière son cou. Bien qu’elle ne soit pas démonstrative au niveau des sentiments, Athénaïs appréciait les moments où ses cousines prenaient soin d’elle. Elle aimait être chouchoutée et sentir qu’on l’aimait. Elle se dit que cela devait être le cas pour tout être humain –ou divin- normalement constitué. C’est donc en fermant les yeux pour mieux profiter de l’instant présent qu’elle accueilli le baiser de sa cousine sur la joue. Ce baiser lui avait fait du bien, il tendait à l’apaiser en quelque sorte. Pourtant, elle, Athénaïs, ne serait jamais capable de cela. Elle ne savait pas d’où venait sa froideur, d’où venait son blocage envers les démonstrations affectives. C’est juste qu’elle ne pouvait pas. Elle n’était pas assez spontanée pour donner un bisou à quelqu’un, ou même pour dire je t’aime. Des fois, elle aurait aimé montrer à ses cousines combien elle tenait à elles, mais elle n’était pas à l’aise avec les démonstrations sentimentales. Non, son truc à elle c’était plutôt de tuer, de régner en tyran, d’hurler sur tout le monde. Pas d’aimer. Enfin du moins, pas de montrer aux yeux de tous son amour. Car oui, derrière cette façade de glace se trouvait une femme aimante. Elle aimait ses deux cousines plus que tout au monde. C’étaient les deux seules personnes sur qui elle pouvait compter, les seules qui lui étaient restées fidèles depuis son enfance. Plus que ses cousines, elles étaient ses sœurs. Ses âmes-sœurs.

    Athénaïs, toujours en colère, écouta attentivement Nilha tout en respirant profondément pour essayer de se calmer. Son apparence était froide, glacée, figée. On ne devinait que très difficilement qu’elle était énervée, tant elle arrivait à cacher son émotion. La déesse copieuse de pouvoirs suggérait de se fondre dans la masse de la société, de s’intégrer aux humains afin de conquérir leur confiance et ainsi pouvoir mieux les asservir par la suite. Athénaïs regardait tour à tour ses deux cousines. La patience n’était pas son truc du tout, face à une situation comme celle-ci elle préférait foncer la tête la première et tout faire péter. Elle n’avait pas du tout l’envie d’attendre, elle était bien trop impulsive pour cela! Jouer à la petite humaine toute niaise et gentille? Non merci, c’était bien trop ennuyeux pour notre demi-déesse!

    « A quoi cela nous servirait-il de nous faire passer pour des mortelles? Nous ne pouvons nous permettre de faire ami-ami avec tous les humains de cette Terre… 7 milliards de personnes, c’est bien cela que Lia a dit? Admettons que nous nous fassions passer pour des humaines, que l’on sympathise avec tout le monde, on fait quoi après? "Salut les amis, nous sommes en réalité des demi-déesses, soumettez-vous à nous!..." »
    dit-elle d’un air à la fois ironique et agacé.

    Elle ne laissa pas ses cousines répondre et continua:

    « Non, pour moi, les humains ne sont pas la priorité. Ce qu’il faut c’est rencontrer, manipuler et nous mettre dans la poche les plus grands sorciers et démons qui peuplent cette Terre. Faisons nous passer pour des gentilles, ou du moins des personnes bien attentionnées auprès des pauvres petites sorcières. Offrons du rêve, du rêve de gloire, du rêve de puissance aux êtres du mal. Faisons-les rêver, tous autant qu’ils sont. Apportons notre protection à ceux qui seront susceptibles de se soumettre à nous. Il faut que nous apparaissions aux yeux des deux camps comme étant de véritables anges tombées du ciel, comme étant un nouveau miracle venu des cieux ou du fin fond de l’Enfer. Il faut que l’on soit leur nouveau Messie et que l’on établisse une nouvelle société d’ordre mondial. »

    Athénaïs finissait là sa réplique, les yeux brillants d’envie. Elle se voyait déjà, elle et ses cousines, dominant ce nouveau monde où les gens étaient plus nombreux que jamais. Un sourire diabolique s’afficha au coin de ses lèvres, puis elle regarda tour à tour ses deux cousines afin d’entendre ce qu’elles avaient à dire.







"La beauté d'une femme est l'aspect éclatant de la lumière des Dieux."

Clique, si tu l'oses!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Féminin Messages : 70
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 22
Localisation : Dans un appartement miteux

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Sam 3 Nov - 12:47

Athénais, Niha et Adassa sont différentes, cela fait leur force. Mais, chacune veux trouver une solution pour redevenir puissante, comme avant et malheureusement, elles ne sont pas d'accord sur la manière de s'y prendre. Niha proposait sans doute la meilleure méthode, il ne fallait surtout pas se faire prendre, cela était un trop gros risque et Adassa ne voulait pas le prendre, passer pour une gentille serait sans doute difficile. La route risquait d'être longue et les déesses allaient devoir faire des sacrifices, rien que le faite de rester toutes les trois représente un danger, il suffit qu'une se face découvrir, les autres seront elles aussi démasquées mais, il est hors de question que les trois déesses se séparent, elles ont toujours tout fait à trois et cela ne changera pas ! Adassa tient trop à elles pour un perdre une seule de ses cousines. Niha avait toujours des plans tordues, des plans fourbe mais, au moins cela fonctionnait. Il ne faut jamais se fier à une jolie fille donc il faut se méfier de Niha, elle peut se montrer aussi dangereuse que n'importe qu'elle femme, aussi glaciale qu'un glaçon. Les apparences sont parfois trompeuses, surtout dans son cas à elle...

Athénais, gamine un peu hyper active et beaucoup trop impulsive, Adassa se souvient qu'elle n'en faisait souvent qu'à sa tête mais, Adassa aimait bien ça, cela la faisait toujours rire de voir sa petite cousine, enfin même si techniquement elles sont matures l'une comme l'autre mais, sont côté rebelle ressort souvent chez elle. Un trait de caractère qui la caractérise plutôt bien... Son plan était foireux, Adassa ne savait pas trop quoi lui dire, la cadette se pensait aussi forte qu'avant sauf que cela n'est plus le cas, cela fait plus que quatre milliard d'années qu'elle sont dans ce foutu médaillon et elle croit vraiment qu'il suffit de débarquer comme ça, de tuer tout le monde et de prendre la place des dirigeants actuel ? Athéais pense déjà à son utopie mais, cela n'arrivera pas tout de suite, il ne faut pas rêver. Les trois cousines ont été élevée par Anthéa qui était une puissante sorcière à son époque mais, maintenant elle n'est plus là et la magie à probablement évoluée, les connaissances des cousines sont dépassés, cela représente un avantage et un inconvénient car elles ont des connaissances pour ainsi dire infini mais, elles ne savent rien de la société actuelle et cela risque de les mener à leurs pertes.

Adassa laissa alors sa cousine chérie finir son petit discours, touchant mais, aussi brillant qu'inutile pour dire vrai. La demi déesse n'avait pas envie de jouer les humaines, très bien, qu'elle retourne faire dodo dans le médaillon si elle le souhaite. Une chose est sure son plan est bancal et tout peu foirer à n'importe qu'elle moment, cela est un risque, un risque trop important pour être prit. Adassa ne le permettrait pas. Il fallait donc calmer la fougue de la cadette, il fallait lui faire comprendre que cela n'était pas une bonne idée, pas dans l'immédiat, pas pour l'instant, l'heure viendra mais, pour l'instant elles doivent se faire discrète, va savoir si les dieux de l'Olympe sont véritablement mort ou s'ils sont là... En train de se cacher, comme des lâches, comme toujours, ils sont sans doute mort mais, Adassa à eu du mal à y croire ou alors la société actuelle est très différente mais, les dieux ont toujours été important, qui est dieu maintenant ? Adassa reste perplexe et cette situation la travail, la réponse se trouve probablement dans les livres et les manuscrits. La demi-déesse se leva et se dirigea vers la fenêtre, avant de légèrement pousser ce qui servait de rideau, un truc particulièrement moche, enfin selon Adassa, il faut dire que l'époque actuelle est très différente de celle de la déesse, elle avait aimée son époque et cela lui manquait sincèrement... Mais, elle ne laissait paraitre aucun sentiment, cela avait toujours été comme ça et cela ne changerait pas, elle ne voulait pas montrer que ce monde lui faisait perdre le sens de la réalité, elle se demandait comme cela pouvait exister... Le monde à changée mais, les déesses, elles, sont restées les mêmes.

Adassa se détourna de la fenêtre cette fois avec un regard toujours figé, elle ne montrait rien. « Très bonne idée... Montrons nous, devant la communauté magique. Tu les pensent stupides ? Moi pas. Ne faisons pas les mêmes erreurs qu'avant, notre soif de pouvoir nous à envoyé en exile, dans un médaillon, nous devons faire preuve de patience, se jeter dans la gueule du loup serait du suicide. Nous ignorons qui dirige ce monde maintenant et nous devons nous habituer à lui avant de le faire notre et certainement pas l'inverse. »

Adassa s'approcha alors de Athénais et lui caressa doucement le visage « Niha a raison, il faut faire preuve de patience et ne surtout pas nous montrer, nous ne sommes si des déesses, ni des femmes voulant détruire la civilisation actuelle pour la remplacer, nous sommes comme tout le monde... Crois moi, tu n'es pas la seule à vouloir te venger mais, cela viendra en temps voulu » Adassa embrassa sa cousine sur le front avant de se diriger vers ce qui est considérée comme une " cuisine ", cela était très différent mais, Adassa espérait trouver un truc à boire. Adassa trouva alors trois verres, c'était d'un beau verre transparent, ce n'était pas aussi beau qu'à l'époque mais, cela ne dérangeait pas la déesse. Elle prit alors trois verres qu'elle déposa sur le plan de travail, elle continua sa recherche de boisson, ses cousines n'avaient peut-être pas soif, qu'importe elle pourrait facilement boire plusieurs verres, elle en avait besoin, il fallait qu'elle lâche la pression. La demi déesse trouva alors une bouteille, elle ne fit pas attention à ce que c'était et elle posa la bouteille sur le plan de travail. La démi-déesse savait que la boisson ne serait peut-être pas fabuleuse mais, cela ferait l'affaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Messages : 124
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 35

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Lun 19 Nov - 12:23

Nilha avait écouté avec grand intérêt les propositions de ses cousines. Oui, ce qu'Athénaïs voulait faire était intéressant et méritait la réflexion mais elle avait beau y repenser encore et encore et y réfléchir, elle ne pouvait s'empêcher de croire que c'était beaucoup trop tôt pour agir ainsi. Bien sûr qu'elle voulait dominer ce monde tout comme elle avait voulu dominer l'ancien mais il fallait apprendre de ses erreurs et ça ne semblait pas être le cas de sa jeune cousine. Reproduire le même schéma que voilà plusieurs milliers d'années ne les aiderait certainement pas.

Quand Adassa se leva, elle la suivit du regard. Elle était la plus âgée des trois et représentait leur sagesse divine même si, par moment, tout comme les deux autres, son envie de puissance prenait le dessus. C'est d'ailleurs en partie pour ça qu'elles avaient échoué mais personne n'était parfait pas vrai ? Cela dit, une erreur peut arriver à tout le monde et Adassa restait la plus sage des trois ; celle qu'on avait tendance à concerter en dernier recours, avant que la catastrophe n'arrive. Même s'il était parfois déjà trop tard ...

Avant qu'Adassa ne réponde, Nilha avait analysé ce qu'Athénaïs avait dit. Oui, faire ami-ami avec la communauté magique en place était une bonne idée mais il ne fallait pas courir plusieurs gibiers à la fois. Les trois déesses ne savaient rien de l'organisation magique actuelle. Oui il y avait toujours des camps vu ce que Lia leur avait dit mais elles ne savaient pas à quel point ils étaient distants. Peut-être y avait-il des taupes dans un clan ou dans l'autre ou peut-être seraient-ils prêts à former une alliance si leur survie en dépendait et ça ... c'était un risque qu'elles ne pouvaient pas courir. Se retrouver avec deux camps sur le dos alors qu'elles n'avaient pas retrouvé leur entière puissance et toute l'étendue de leurs pouvoirs ; c'était réellement un risque bien trop énorme. Mais une fois n'était pas coutume, Athénaïs, aussi intelligente et stratège soit-elle, n'avait pas dû réfléchir à cette éventualité.
Foncer d'abord ... Réfléchir ensuite !

Quelle ne fut pas le soulagement de Nilha lorsqu'elle entendit Adassa être d'accord avec elle et dire qu'elle avait raison. C'était tout bête mais c'était une chose qu'elle aimait vraiment entendre. Il faut dire qu'avoir raison était une chose si plaisante que de le voir reconnu ne pouvait être que grisant.
Sans doute par défi ou même par folie, elle ne put s'empêcher de jeter un regard à sa plus jeune cousine lorsqu'Adassa prononça ces mots. Ce n'était pas méchant mais cela avait un petit goût de victoire.
Quand la plus âgée des trois eut terminé, Nilha se leva à son tour pour faire face à Athénaïs. Elle dit alors :

« Merci de me donner raison Adassa. Cela dit, je pense que tout n'est pas à rejeter dans la proposition d'Athénaïs. » Elle lui fit un sourire à la fois tendre et attentionné. « Certes il va nous falloir nous mêler à la population actuelle pour faire comme si nous n'étions que des habitantes classiques de cette cité mais il va aussi falloir en apprendre plus et ça, ce ne sont pas les livres qui vont pouvoir nous l'enseigner. Il nous faut connaitre ce nouveau monde qui nous entoure ; il nous apprendre quelles sont les forces en présence, qui les dirige, comment elles agissent. Il nous faut savoir si des alliances existent entre les différents clans et surtout qui seront les plus simples à corrompre pour les rallier à notre cause. »

Elle laissa flotter un léger silence durant lequel elle regarda vers l'extérieur, un œil sur la ville qui s'offrait à elle depuis cette gigantesque baie vitrée, avant d'ajouter enfin :

« Il faut nous montrer très stratèges mesdemoiselles si nous voulons arriver à nos fins. Foncer têtes baissées ne nous mènera nulle part, nous en avons déjà fait l'expérience. Il faut procéder par étape et pour ça, il faut déterminer qui il sera le plus facile à convaincre en premier. Nous n'avons que faire du camp des gens que nous appâtons puisque de toute façon, seule la finalité compte : notre vénération suprême ! »

Elle avait sur le visage cet air de supériorité ; cet air qui faisait qu'à cet instant précis, on pouvait se rendre compte de quelle déesse puissante elle était. Elle avait beau passer pour la plus gentille et la plus douce des trois, elle n'en était pas moins redoutable...
Méfiez-vous de l'eau qui dort !


Clic si tu l'oses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• Demi-Déesse Grecque ¤
Fille de Zeus


avatar

•• Demi-Déesse Grecque  ¤ Fille de Zeus

Féminin Messages : 153
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
45/100  (45/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Mer 28 Nov - 20:24


    Athénaïs se raidit un peu lorsqu’elle entendit la réponse de sa cousine Adassa, dans laquelle transperçait un brin de moquerie à son égard. La déesse ne s’énerva pas, elle se contenta de fixer dans les yeux celle qui partageait le même sang qu’elle, avant de regarder Nilha, déçue qu’Adassa la soutienne plutôt qu’elle. L’aînée n’avait pas tort, Athénaïs était trop impulsive, trop impatiente, et elle le savait très bien. C’est ainsi qu’elle fut d’autant plus frustrée, car elle avait conscience qu’elle avait tort. Elle aurait aimé être aussi sage et patiente que ses cousines, cependant, elle n’y arrivait pas. Elle ne supportait pas le fait de ne pas avoir l’emprise sur ce monde et l’idée de se noyer dans la masse de ces êtres, inférieurs à elle, lui était insupportable. Cependant, elle devait se ranger aux côtés de ses cousines, elle n’avait pas le choix, la majorité l’emportait.
    La demi-déesse, croisant les bras, afficha un air boudeur et resta impassible lorsque sa cousine l’embrassa sur le front avant de se lever, pour se diriger vers la cuisine.

    Puis, Nilha se leva du canapé et se posa face à Athénaïs, commençant par remercier Adassa de lui avoir donné raison. Athénaïs ne pu s’empêcher de serrer les dents, crispant ses mâchoires, un brin irritée. Elle ne dit rien cependant, se contentant de fixer sa cousine dans les yeux et de l’écouter. Lorsqu’elle l’entendit dire que tout n’était pas à rejeter dans sa proposition, Athénaïs afficha un léger sourire satisfait et jeta un œil en direction de la cuisine, afin de montrer son air victorieux à leur aînée.

    Ce que déclara Nilha était très intéressant, Athénaïs n’avait en effet pas vu les choses sous cet œil-là. Cependant, l’idée lui plaisait ; il est vrai qu’elles avaient d’abord besoin de retrouver leur puissance d’antan ainsi que d’en apprendre plus sur ce monde, avant de foncer têtes baissées dans l’inconnu. Soit! Athénaïs saurait se montrer patiente, elle aurait ensuite l’éternité pour se venger et semer la terreur parmi les mortels!

    « Oui, je suis d’accord avec toi Nilha. Il est vrai que nous devons en apprendre plus sur eux et sur leur monde et que nous devons nous entraîner afin de retrouver nos pouvoirs. On aura ensuite tout le temps pour nous venger. Selon moi, il faut d’abord convaincre Lia, il faut tout faire pour se l’approprier. Son aide nous est… utile. C’est fou de dire ça, mais cette sorcière de pacotilles nous est quasiment indispensable! Utilisons-la pour convaincre d’autres personnes, d’autres sorcières, et pourquoi pas pour convaincre des personnes issues mal: vous comme moi êtes au courant que se sont toujours les âmes corrompues qui sont le plus facile à avoir. »


    Elle finit sa tirade en décroisant les bras et en s’allongeant sur le côté, à la manière d’une déesse grecque, la main posée sous le menton. Il ne manquait plus que la coupe de raisins devant elle et la scène donnait lieu à un véritable tableau de la Renaissance! D’ailleurs, n’importe quel peintre de cette époque aurait donné son âme pour pouvoir peindre une telle merveille.




"La beauté d'une femme est l'aspect éclatant de la lumière des Dieux."

Clique, si tu l'oses!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Féminin Messages : 70
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 22
Localisation : Dans un appartement miteux

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Ven 7 Déc - 23:57

    Adassa détestait faire des compromis mais, malheureusement cela était inévitable aujourd'hui... La déesse ne voulait pas faire des gentils ses amis, se sont tous des faibles et des ignares en plus par dessus le marché, des paysans qui ne ferait même de bon esclaves puisqu'ils pensent et ils seraient assez intelligent pour se révolter contre les déesses... Et sinon il y a l'option de se rallier au mal, tous des porcs trop cons pour survivre... Le mal était puissant à l'époque des dieux et tout le monde en avait peur, même les dieux eux même et maintenant ? Le mal n'est rien et il ne sert à rien par dessus le marché. Adassa n'en revient pas que le mal soit devenu si... Pathétique ! La déesse n'en revenait pas et elle avait envie de tous les détruire pour leurs faire comprendre que quand ont décides de servir les forces d’Hadès, il faut le faire bien sinon autant allez faire dodo dans la niche et laisser les grands jouer dans la cour des puissants.

    Le bien, âme pure et fidèle, il sera difficile de les convertir, la brune le sait et justement, le bien serait la meilleure solution, la plus complexe certes mais, la meilleure... Car une fois les fidèles corrompues, ils seront en extases devant les belles déesses et jamais ils ne pourront changer de camp et puis, il suffit de savoir jouer au marionnettiste avec une personne et tout le monde deviendra le pantin des trois beautés fatales. Adassa avait cette image en tête, elle et ses cousines, manipulant le monde d'un simple geste de la main, en faisant tenir le monde uniquement grâce à des ficelles et que si elle le décide, elles peuvent les couper et détruire le monde, voilà, c'était l'utopie de la belle panthère de glace. Mais, manipuler le bien est chose trop complexe et le mal offre beaucoup plus...

    Le mal, âme torturée sadique et sans lois. Il est chose aisé de les faire changer de camp, l’appât du gain les manipules, leurs soifs de pouvoirs et de puissance... Finira par causer la fin de leur propre camp, les trois déesses ont fait des erreurs qui aujourd'hui se répètent chez les démons... Mais, les démons sont idiots et il ne faut jamais se fier à eux, cela signerait la perte des déesses... Enfin non, car les déesses les extermineraient tous pour ne laisser aucune trace de leurs passages. Adassa avait tellement d'idée que cela lui donnait mal à la tête. La sorcière respira alors en regardant ses deux cousines qu'elle considérait comme ses sœurs, pourtant elles n'ont en aucun cas besoin d'Adassa comme grande sœur, elles sont assez vieilles et puissante pour se battre et se défendre...

    Athénais avait raison, Lia était utile pour ne pas dire indispensable mais, il ne fallait surtout pas donner cette impression, cela serait le début de la fin avant même que l'histoire n'est commencé... La plus âgé se refusait à dire que cette humaine, enfin sorcière, était importante...« Lia est en effet la seule personne sur qui nous pouvons compter pour l'instant même si cette jeune demoiselle me laisse perplexe, je ne sais pas vraiment quoi en penser. Nous devons nous méfiez mes sœurs, elle pourrait aussi bien être notre amie que celle qui nous fera courir à notre perte. Prudence est mère de sûreté. » Elle marqua une légère pause. «  Oui, il est chose facile d'attirer les âmes impures dans notre camp mais, pouvons-nous être certaine qu'ils nous seront fidèles ? Le mal n'est jamais un bon allié. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Messages : 124
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 35

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Sam 19 Jan - 18:30

La demie déesse fut plus que surprise d'entendre sa jeune cousine annoncer finalement qu'elle était d'accord avec elle. C'était presqu'un monde qui s'écroulait enfin ... peut-être pas à ce point mais pour qu'elle admette ses tords, c'était que Nilha avait été plus que convaincante et elle aimait cela. L'air de rien si elle était capable de faire entendre raison à une déesse millénaire et têtue, c'était sûrement qu'elle pouvait mettre à sa botte, une horde d'humains et de sorciers ou autre être quel qu'il soit tant qu'il est assez malin pour s'agenouiller devant elle...

C'est le sourire aux lèvres et l'air satisfait qu'elle écouta la tirade d'Athénaïs.
Pour ce qui était de Lia, c'était en effet triste à dire mais Athénaïs avait raison, elles avaient besoin de cette sorcière. Après ... il fallait encore une fois être tactique et la voir comme un bon moyen de tester leur façon de faire. Si elles arrivaient à faire en sote que la sorcière leur soit soumise ... C'était le début de leur règne ! Pour le moment, Lia les craignait, ça se sentait mais bientot, elle pourrait peut-être les vénérer ... si elle se rendait compte de ce qu'elles sont réellement et de ce qu'elles étaient capable de faire. Mais pour ça, il fallait laisser le temps faire un peu son oeuvre et affiner la technique d'approche.

Adassa quant à elle avait des avis plus tranchés mais elle n'avait pas tord non plus. Une fois de plus, ce devrait être à Nilha de couper la poire en deux ? Sans doute.

« Pour moi, Lia peut jouer un rôle important dans notre conquête... Oui, elle peut nous mener à notre perte si nous nous y prenons mal mais elle peut aussi être très utile !! Nous ne savons pas réellment quel camp conquérir en premier - bien que tu proposes le mal Athenaïs - mais Lia peut être notre première conquête mesdemoiselles ! » Elle affichait ce petit sourire mesquin signifiant qu'elle a une idée derrière la tête. « Déjà, il va nous falloir nous servir d'elle pour en savoir plus sur ce monde. C'est ce que nous prévoyons dès le début. Mais ... elle a deux avantages cette petite : elle ne nous connait pas d'avant et elle appartient au monde magique. Ne représente-t-elle pas la meilleure des proies pour tester notre tactique ? Sur elle, nous pourrons sans doute voir comment nous y prendre pour qu'elle admette que nous sommes bel et bien des déesses et qu'elle doit nous vénérer. »

Fière et satisfaite de son discours, elle les regarda à tour de rôle, attendant leur avis sur la question. Elle espérait avoir été assez claire car, dans la précipitation et l'excitation dues à son idée, elle pouvait très bien avoir été à côté de la plaque dans ses paroles.
Elle laissa en suspens la question de se pencher sur le camp du mal pour le moment. Elles auraient largement le temps d'y revenir plus tard et puis ... pour le moment, ça allait à l'encontre de son idée concernant Lia alors elle n'allait sûrement pas mettre ce sujet en avant !


Clic si tu l'oses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• Demi-Déesse Grecque ¤
Fille de Zeus


avatar

•• Demi-Déesse Grecque  ¤ Fille de Zeus

Féminin Messages : 153
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
45/100  (45/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Mer 23 Jan - 15:15


    Athénaïs écoutait ses cousines parler, sans les interrompre. Elle avait toujours appris à respecter celles qu’elle considérait comme ses sœurs, ainsi elle attendait toujours que celles-ci aient fini d’exprimer leurs idées pour intervenir à son tour. Adassa venait de parler, finissant sa tirade en disant que le mal n’était jamais un bon allié. Athénaïs était sur le point de répondre quand elle entendit les pensées de Nilha par rapport à Lia, celle-ci voulait réagir, cela ne faisait aucun doute. La jeune déesse se tu donc, et Nilha enchaîna à la suite d’Adassa, disant que Lia pouvait jouer un rôle important dans leur conquête.
    Athénaïs sourit légèrement, cela lui avait toujours paru drôle, étrange et à la fois satisfaisant de savoir ce que les gens allaient dire à l’avance. Son pouvoir de télépathie lui était très utile et lui permettait toujours d’avoir une longueur d’avance sur ses adversaires.
    Puis, Nilha termina à son tour sa tirade. Un silence régna quelques secondes, le temps pour Athénaïs de vérifier mentalement si ses cousines avaient fini. Et, en effet, Nilha semblait attendre une réponse de sa part, espérant avoir été assez claire dans ses propos.

    « Oui, tout est très clair Nilha. Pour moi, il était évident que Lia soit notre première conquête, avant le mal ou le bien. Qu’elle nous soit utile, c’est malheureusement indéniable ; quant à dire qu’elle peut nous conduire à notre perte, je n’en crois pas un mot. »

    Athénaïs se releva majestueusement de son canapé avant de faire quelques pas dans la pièce, son regard se posant sur une image représentant l’homme qu’elles avaient tué toutes les trois. Il était accompagné d’une femme –sûrement son épouse- ainsi que d’un jeune garçon et d’un chien. Avec quelle sorte de magie pouvait-on rendre une peinture aussi réaliste? C’était… stupéfiant. Athénaïs aurait aimé avoir un portrait d’elle de la sorte, la représentant en tant que Reine du monde. Encore fallait-il trouver un artiste aussi talentueux que celui-ci…

    « Je connais les pensées de Lia. Les gens d’aujourd’hui sont toujours aussi faibles qu’autrefois… La peur mes amies, la peur. Voilà ce que nous produisons sur elle. Il est bon de soumettre quelqu’un avec force et en jouant sur sa peur, n’est-ce pas? »

    Elle se tu un instant, caressant la « peinture » de son doigt, se rendant compte qu’un verre la recouvrait. Puis, elle se retourna en direction de ses deux alliées.

    « Cependant, la peur n’est pas la seule tactique qui existe. Pensez-vous que se faire accepter par elle, se faire reconnaître, serait une tactique plus efficace que la soumission par la peur? Après tout, l’idéal de la force est d’être consenti par celui qui l’a subie, comme dirait notre cher maître de philosophie. Si on suit sa pensée, il faudrait faire preuve de manipulation, afin qu’elle se soumette à nous, non pas par la peur, mais par dévotion totale, par admiration. Qu’elle comprenne que nous pouvons lui apporter davantage de bien que de mal. Ce qui implique, être gentille avec elle. »

    Athénaïs s’interrompu, grimaçant en prononçant ce fameux adjectif. Elle avait toujours eu du mal avec cela, gouverner par la douceur. Elle préférait montrer qui elle était, faire tout envoyer péter, telle Méduse. Mais dans cette situation-là, peut-être n’était-ce pas assez raisonnable? Les trois déesses s’étaient faites bannir à cause de cela; elles s’étaient montrées bien trop violentes, bien trop tyranniques. Si seulement elles avaient porté un masque de femmes gentilles sur leur visage, peut-être que personne n’aurait jamais eu peur d’elles et qu’elles n’auraient jamais fini dans ce fichu médaillon. Peut-être que tout le monde les auraient vénérées, par pur amour. Ainsi, sans doute était-il préférable de tirer une leçon de leur bannissement avant de se jeter dans la gueule de la Chimère.




"La beauté d'une femme est l'aspect éclatant de la lumière des Dieux."

Clique, si tu l'oses!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Féminin Messages : 70
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 22
Localisation : Dans un appartement miteux

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Sam 9 Mar - 17:01

    Lia... Adassa n'en croyait pas ses yeux, les trois plus grandes demi-déesses de l'histoire allaient devoir se faire une place grâce à une mortelle, une sorcière certes mais, une mortelle reste et restera toujours une mortelle aux yeux de la puissante déesse, elle ne veut pas devenir son amie ou autre chose, elle veut juste dominer les êtres vivants de cette planète pour en faire des esclaves et rien de plus ! Lia ne fait pas exception à cette règle et Adassa espère pouvoir rapidement en finir avec cette petite. Mais, cela va prendre du temps et Adassa se demande si elle aura réellement la patience d'attendre, elle le doit et de toute manière elle n'a pas d'autres choix que celui-ci donc elle doit faire avec... Adassa sentaient ses sœurs, enfin ses cousines, avec elle. Cela faisait plaisirs, elles pensaient toujours la même chose cela voulait donc dire qu'elles ont une complicités toujours très présente comme cela était le cas à l'époque de l'antiquité... Adassa se demande pourquoi avoir nommé cette période de l'histoire ainsi ! La déesse se sent horriblement vieille quand elle entend ce terme et à l'impression que tout le monde pense qu'à l'époque les dieux n'étaient qu'une blague... Ils sont stupides...

    Athénais... Adassa aimait tellement sa petite cousine... Sauf que si, Lia pouvait être la solution et le problème dans cette quête de gloire et de puissance, Adassa craignait que la sorcière ne comprenne le stratagème des déesses et trouvent un moyen de les tuers... Cela sera terrible et même si cela est normalement impossible le monde à évoluer depuis « l'antiquité » et il est fort possible que les prêtresses et autres chamanes soient beaucoup plus puissantes qu'avant. La demi-déesse aimait croire que cela était impossible mais, elle n'en n'avait aucune preuve donc elle pouvait rien affirmer et cela serait toujours ainsi, elle saura si une personne peut la tuer le jour ou elle sera morte et la déesse ne compte pas mourir de si tôt !

    « Il à suffit d'un homme pour transformer méduse en pierre avec ton propre reflet, il à suffit d'une femme pour libérer les maux sur la terre ; et il à suffit d'un homme pour tuer Achille qui était un demi-tué. Bien sur que si Athénais, il suffit d'une sorcière pour causer notre perte, l'histoire parle d'elle même. Il faut se méfier d'elle tout en faisant d'elle notre chose, comme à si bien résumée Nilha. »

    Les humains ne sont que des objets dans la tête d'Adassa et rien de plus, ils sont de simple instruments... Lia serait aussi un jouet sauf qu'elle est un jouet dangereux, qu'il faudra achever avant qu'elle ne se retourne contre ses maîtresse, comme une marionnette, il faudra couper les fils qui la maintiennent pour qu'elle s'écroule.

    Athénais parla de la peur, oui la peur est une solution mais, en effet ce n'est pas forcément la meilleure. Pour Adassa la peur et l'espoir vont ensembles, si les déesses décident de passer par la peur il faudra garder toujours cette lueur d'espoir chez les humains, l'espoir est la seule chose qui restera à ces pauvres gens... Mais, trop d'espoir cela est dangereux, cela conduit les humains à faire des choses stupides comme se rebeller par exemple. La peur n'est finalement peut-être pas la meilleure solution dans cette histoire mais, il ne faut pas écarter cette possibilité , car elle reste une hypothèse très intéressante pour l'avenir. Par contre la manipulation était une idée tellement plus productive ! Les déesses pourraient se présenter comme des sauveuses et alors faire croire à ces gens qu'ils sont en sécurité et qu'ils pourront être heureux alors que finalement ils auront eux même causés leurs pertes, cela serait tellement merveilleux.

    Adassa se contenta d'un petit sourire et regarda alors Athénais en se rapprochant. « Toi ? Gentille avec une mortelle ? J'aimerais bien voir ça » C'était juste histoire de la taquiner... Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas eu cette occasion !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Messages : 124
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 35

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Lun 11 Mar - 13:59

Nilha était restée très silencieuse, écoutant avec une très grande attention ses deux cousines et préparant en elle la réponse qu'elle pourrait leur fournir. Il n'y avait pas à dire, il y avait du bon et du mauvais dans les deux discours mais Nilha saurait prendre le meilleur de chacune pour trouver une solution qui pourrait convenir. Ou du moins, elle l'espérait. Mais déjà, une idée commençait à naître en elle. Athénaïs parlait tellement bien de la peur que la demie-déesse ne put s'empêcher de mélanger tout ce qu'elles avaient dit jusque là.
Il avait été question de bien et de mal... La solution était en partie toute trouvée. La belle regarda ses deux cousines avec un sourire en coin et, dès qu'Adassa ait terminé de parler, elle se leva, pris un grain de raisin et avança vers les deux jeunes femmes pour annoncer :

« Mesdemoiselles ! J'ai une idée ! Non, nous ne devons pas gouverner par la peur car, comme tu l'as dit ma chérie, cela nous a conduit à notre perte la première fois mais ... nous sommes tellement douées avec celle-ci que nous nous devons de l'utiliser mais à notre avantage cette fois ! » Elle fit une courte pause, regardant les deux autres déesses avec un air à la fois taquin et très sérieux. « Il est dans ce monde question de bien et de mal, de guerre des clans en somme. Autrement dit ... le bien doit craindre que le mal ne s'empare de la ville et inversement. Les gens ont donc déjà peur... A nous mes amies de jouer sur cette peur et de la tourner à notre avantage. »

Elle se doutait bien que ça ne devait pas être très clair mais elle n'avait pas terminé. Elle avala un autre grain de raisin avant de poursuivre tout en faisant des allées-venues devant ses deux cousines.

« Nous devons montrer aux deux camps qu'ils n'ont pas de raison d'avoir peur de l'autre et que se combattre est inutile. Il faut que nous réussissions à nous servir de leur peur pour leur faire comprendre qu'il est bien mieux de s'unir sous un seul et même camp, celui de la neutralité, celui où il n'y a - en théorie bien sûr - plus aucune bataille. Tout cela, bien entendu, sans leur souffler que NOUS serions à l'origine de ce camp neutre et que, au bout d'un moment, ils devraient nous obéir pour rester en vie. Alors nous n'inspirons pas la crainte au premier abord, nous serons celles qui ont sauvé le monde magique, celles qui ont fait cesser les combats... »

Elle affichait un sourire glorieux, signe qu'elle visualisait déjà leur victoire même si elles n'en étaient qu'au stade de l'ébauche. Elle était intimement persuadée que son idée était grandiose !! Et elle espérait bien que ce serait le cas et que ses deux cousines approuveraient. La suite était à voir.

En tout cas, quoi qu'il se décide, il était à présent clair que Lia serait leur cobaye et que toutes leurs techniques seraient testées sur elle. Du moins ... tant qu'elle ne se rendra pas compte qu'elle n'est qu'un pantin aux yeux des trois femmes.
S'installant entre ses deux cousines, la belle passa son bras autour de leurs épaules.

« Les idées fusent cousines... Quoi que nous choisissions, je pense que nous ferons le bon choix et que nous sortirons vainqueurs de ce combat ! ... Si combat il y a... bien sûr ! »


Clic si tu l'oses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• Demi-Déesse Grecque ¤
Fille de Zeus


avatar

•• Demi-Déesse Grecque  ¤ Fille de Zeus

Féminin Messages : 153
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
45/100  (45/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Sam 23 Mar - 10:59


    Athénaïs écoutait la plus vieille de ses cousines énumérer des évènements historiques, chacun réalisé avec exploit par une seule et même personne. Elle fit une légère grimace et soupira doucement.

    « Peux-tu comparer Pâris et cette pauvre sotte de Lia ? Peux-tu comparer ce héro, ce prince, à cette misérable sorcière qui trébuche à chaque pas? Voyons Adassa, ta comparaison me fait rire! Lia n’est rien, et elle ne sera jamais rien. Ou alors je me fais prêtresse de Poséidon! »

    Elle avait dit ça avec une légère pointe d’humour et de mépris, non forcément envers sa cousine, mais plutôt en pensant à la jeune sorcière qui semblait leur poser problème aujourd’hui. Par ailleurs, elle n’avait pas utilisé n’importe quel dieu dans sa phrase ; elle avait mentionné Poséidon, qui était à la fois le frère ennemi de son propre père, Zeus, mais également le père de Nilha. Elle avait voulu faire une petite pointe d’humour et ne pu s’empêcher de jeter un coup d’œil à sa cousine, afin de voir sa réaction, un léger sourire ironique ancré sur les lèvres.
    Puis, Adassa se rapprocha d’elle en lui disant avec humour qu’elle aimerait bien voir comment elle s’y prendrait, pour être gentille avec une mortelle. Athénaïs afficha alors un sourire diabolique, répondant à sa cousine :

    « La manipulation est ma qualité première depuis toujours… Tu sais à quel point j’aime enfiler un masque et piéger ceux qui m’entourent. Bien sur, être gentille est toujours quelque chose qui m’embête quelque peu, mais lorsque je réfléchis deux minutes et que j’aperçois la chandelle, cela me procure le plus grand bien. Je me rappelle alors de ma puissance, de comment j’ai réussi à piéger tout ces hommes et toutes ces femmes par le passé. Je me rappelle avec joie à quel point je suis fourbe et vicieuse. Et ça, Adassa, c’est l’un de mes plus grands plaisirs… »

    Un sourire diabolique était toujours affiché sur son visage, accompagné d’une lueur vive dans ses yeux de déesse. Oui, la manipulation c’était l’une des choses qu’Athénaïs préférait. Il faut dire qu’elle en avait trompé des êtres, surnaturels ou non! Elle s’était servie de son petit visage d’ange pour se retrouver dans les lits des plus grands héros de la Grèce antique, et même dans le lit de certains Dieux. Elle avait abusé de chaque personne qu’elle avait rencontré durant sa vie, mis à part sa mère, sa gouvernante et ses deux chères cousines. Le reste, elle s’en était toujours servit un jour ou l’autre pour quelque chose de plus ou moins important.

    Puis, vient au tour de Nilha de prendre la parole. Elle s’était exclamée avec le visage illuminé, comme si elle avait trouvé l’idée du siècle. Athénaïs décida donc de l’écouter attentivement, et ce qu’elle entendu lui plu beaucoup. Un large sourire se dessina progressivement sur les lèvres de la fille de Zeus, ravie de voir la fourberie dont faisait preuve Nilha.

    « Ma chère Nilha… Tu es grandiose! »
    avait t-elle dit en se plaçant derrière elle, les deux mains posées sur ses épaules et le visage proche du siens.

    « C’est ça, c’est exactement cela! Faisons leur croire que nous sommes gentilles, que nous leur voulons du bien. Soyons leur sauveuses! Et, quand le temps sera venu, nous règnerons en maîtresses sur le monde! »

    A présent, son visage aussi était illuminé par son rêve de gloire. Elles retrouveraient bientôt leur puissance d’antan ; cela ne faisait aucun doute!




"La beauté d'une femme est l'aspect éclatant de la lumière des Dieux."

Clique, si tu l'oses!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Féminin Messages : 70
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 22
Localisation : Dans un appartement miteux

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Dim 5 Mai - 13:08

    Adassa savait que celle qui arriverait à trouver un équilibre entre la force douce et brute serait Nilha, elle est certainement la plus calme des trois et celle qui représente un parfait équilibre entre Athénais et Adassa. Elle était celle du centre, pas la plus vieille mais, certainement pas la plus jeune. Nilha donnait de l'espoir à ses cousines et l'avenir s'annonçait selon elle radieux mais, pour combien de temps et surtout dans combien de temps ? Cela allait-il prendre des années, des siècles et plus ? Aucunes des trois n'auraient la patience d'attendre encore des siècles et des siècles et puis le monde est en pleine évolution, la magie est de plus en plus présente dans le monde des humains et il ne faut surtout pas que les déesses se fassent voler leurs places au sommet, se faire voler le trône du monde par un démon ? Cela serait insultant et terriblement humiliant pour les trois cousines et Adassa ne le supporterait pas.

    Adassa admire Nilha pour son intelligence mais, la déesse continue de se poser des questions sur Lia, elle est donc la seule à voir en elle une menace qui ne ferait que grandir ? Elle est probablement la seule personne dangereuse pour les déesses actuellement et l'aînée semble la seule du trio à la craindre, bien que craindre soit un grand mot finalement, la méfiance est plutôt le terme exact , car actuellement Lia ne doit pas comprendre grand chose à la situation mais, la demi-déesse à un pressentiment et elle sait qu'elle n'a pas totalement tort et que cette petite sorcière va lui causer des ennuies un jour ou l'autre. Cela serait peut-être dû à une vision ? Non, Adassa n'a eu aucune révélation depuis son retour dans le monde des humains.

    Athénais enchaîna alors et parla ; en effet elle avait un talent pour la manipulation et ça personne ne pourrait dire le contraire et il s'agit d'ailleurs d'un atout de taille pour la suite du projet. Adassa voyait que ce projet enchantait ses deux cousines mais, il faut toujours se préparer au pire et pour le moment les déesses n'ont vu que les bons côtés de la chose... Mais son idée reste fabuleuse même si pas parfaite elle est la meilleure pour le moment et Adassa à hâte de voir ce que va devenir ce monde une fois soumis, cela serait comme un jeu de dame grandeur nature.

    «  Oui Nilha, ton projet est parfait et il grâce à cette idée nous allons mettre le monde à nos pieds » Adassa ne cachait pas sa joie mais, elle avait toujours des doutes et puisqu'elle ne cachait rien à ses cousines donc elle préférait dire ce qu'elle avait sur le cœur... « Mes sœurs j'ai quand même un mauvais pressentiment, Lia, cette fille m'inquiète et je ne sais pas pourquoi mais, je pense qu'elle représente un danger non négligeable pour nous et pour ce qui est de soumettre tout le monde, les humains sont des êtres dénués d'intelligences certes mais, les créatures du mal sont des êtres bestiales qui agissent sans réfléchir, comment allons nous agir ? Ne pensons-vous pas qu'on s'expose à un grand risque ? Si la communauté se retourne contre nous nous saurons perdues... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Messages : 124
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 35

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Dim 26 Mai - 14:38

Quand Athénaïs s'en prit à son père, Nilha ne put s'empêcher de lancer vers elle un regard noir qui aurait fait plier n'importe quel humain à sa volonté. Mais bien sûr, elle savait que l'impact sur sa cousine serait moindre. Heureusement qu'elle savait qu'il ne s'agissait que d'une taquinerie car si elle mettait Nilha en colère, elle savait que ce serait prendre de très gros risques ! Pas forcément pour elle directement mais pour tout ce qui était autour d'elle à ce moment précis. Il n'était clairement jamais bon de déchainer la colère d'une déesse...
Mais le fait que la plus jeune des trois annonce que la brunette avait une bonne idée lui fit une nouvelle fois plaisir. Nilha aimait se sentir intelligente, puisqu'elle savait qu'elle l'était, et elle aimait par-dessus tout qu'on le fasse remarquer. Tacticienne au possible, elle appréciait de voir que ses idées avaient de quoi plaire. Elle ne put donc empêcher son sourire de s'élargir, se sentant sans doute à cet instant précis plus puissante qu'elle ne l'était réellement. Car oui malheureusement, elle avait perdu de sa puissance d'antan en étant enfermée dans ce fichu médaillon maudit ! Mais bref ... elles retrouveraient ce qui avait été à elles par le passé.
Se relevant, elle fit le tour du canapé pour aller déposer un baiser sur le front d'Athénaïs puis elle se dirigea vers la cuisine où elle prit un verre qu'elle remplit d'un jus de fruit dont elle ignorait le parfum.

Elle ne réagit pas à la réponse de la blondinette, son sourire voulant tout dire. En revanche, elle déchanta bien vite en entendant Adassa parler à son tour. Mais qu'est-ce qu'elle pouvait être rabat-joie ! Elle trouvait l'idée parfaite mais il fallait tout de même qu'elle s'en fasse pour des idées ridicules. Comme si Lia pouvait, à elle seule, contrecarrer leurs plans diaboliques à souhait ?!
La fille de Posséidon revint côté salon et elle s'assit sur la table basse faisant face au sofa et donc face à Adassa.

« Tu t'inquiètes trop cousine. A moins que tu n'aies eu une vision dont tu ne nous ais pas parlé ? »

Oui, c'était jeter une accusation sur l'ainée des trois mais arrivait un moment où il fallait comprendre clairement ce qu'il se passait. Pourquoi une déesse aussi puissante et ancienne avait-elle peur d'une sorcière aussi novice et mortelle que Lia ?

« Ne faut-il pas prendre des risques pour parvenir à ses fins ma belle ? »

Et c'était bien vrai ! Si elles restaient enfermées dans cet appartement, jamais elles n'atteindraient leur but et c'était hors de question pour Nilha qui avait trop envie de retrouver la vénération d'antan. Cependant, jamais elles n'agissaient quand les trois n'étaient pas totalement d'accord aussi était-il temps de rassurer un peu Adassa pour qu'elles puissent accomplir leur plan dans les meilleures conditions possibles.

« Avant de nous lancer, étudions Lia, voyons comment elle agit, posons lui des questions, voyons si vraiment elle peut être convertie facilement. Nous ne connaissons pas ce monde, elle doit nous le montrer, servons nous de ce prétexte pour nous montrer les plus courtoises possibles et elle se montrera sûrement plus aimable. Et ... dans le pire des cas, nous ne sommes pas démunies ! Nous sommes moins puissantes qu'avant, certes mais nous avons toujours nos pouvoirs et nous pouvons les utiliser... Je te rappelle que je peux copier le pouvoir de n'importe qui, ce n'est pas négligeable ! Et puis ... » Elle se tourna légèrement vers Athénaïs et ajouta : « Athénaïs pourra toujours être au courant de ce que pense Lia au fond d'elle-même ! C'est quand même plus que pratique pour la manipuler tu ne crois pas ?! »

Elle avait sur le visage ce petit air plein de fourberie qui la qualifiait parfaitement. Elle espérait en tout cas que son discours ait convaincu.


Clic si tu l'oses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•• Demi-Déesse Grecque ¤
Fille de Zeus


avatar

•• Demi-Déesse Grecque  ¤ Fille de Zeus

Féminin Messages : 153
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 25

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
45/100  (45/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Dim 9 Juin - 20:34

    La déesse avait tout de suite remarqué que Nilha n’avait pas apprécié l’allusion faite à son père, et elle n’avait pas besoin de sa télépathie pour cela ; son regard noir voulait tout dire. Athénaïs avait affiché un léger sourire, il faut dire qu’elle avait toujours aimé charrier les gens qui l’entouraient. Cependant, sa remarque suivante avait détendu l’atmosphère et elle avait même eu le droit à un baiser sur le front de la part de la fille de Poséidon. Athénaïs avait accueilli ce geste d’affection avec satisfaction, puis avait regardé silencieusement sa cousine s’éloigner en direction de la cuisine, afin de se servir un verre.
    La jolie blonde faisait désormais les cents pas dans la pièce, d’une démarche élégante, lente et gracieuse. Elle écoutait ce qu’Adassa disait, tout en réfléchissant à la situation et en s’imaginant déjà maîtresse de ce monde.

    Par ailleurs, sa cousine avait un mauvais pressentiment, Athénaïs l’avait su avant même qu’elle ne le dise, et ce grâce à son don de télépathie. Elle s’inquiétait, se posait beaucoup de questions, notamment en ce qui concernerait leur façon d’agir avec la communauté maléfique. Elle avait peur que tout le monde finisse par se retourner contre elles, et envisageait Lia comme un danger non négligeable. Décidemment, sa cousine se posait trop de questions! Athénaïs commençait à ressentir un léger mal de tête, si bien que dès que Nilha fit la remarque à Adassa qu’elle s’inquiétait trop, Athénaïs dit d’un ton las, tout en se tenant la tête et en fermant les yeux:

    « Oui, beaucoup trop. S’il te plait, tes questions me mettent la migraine… »

    Depuis qu’elles étaient revenues à la vie, ou plutôt depuis qu’elles étaient sorties de leur profond sommeil de trois milles ans, les déesses avaient perdu de leur puissance magique, et leurs pouvoirs n’étaient plus aussi forts qu’auparavant. La télépathie lui causait désormais des maux de tête plusieurs fois par jour et elle n’arrivait plus à la contrôler comme avant. Cela la rendait folle. Elle, Athénaïs, elle qui avait été si puissante par le passé!

    En outre, Nilha avait demandé d’un ton suspicieux à Adassa si elle leur cachait une vision concernant la situation. Athénaïs savait déjà la réponse et regarda Nilha en agitant légèrement la tête, afin de lui signifier que la réponse était négative. En vérité, Adassa n’avait pas encore eu de visions dans ce monde-ci. Ceci était fort dommage car le pouvoir d’Adassa leur avait toujours été utile par le passé. Nilha était quant à elle agacée, elle était ambitieuse et voulait foncer, tout comme Athénaïs, qui espérait qu’à elles deux, elles arriveraient à faire entendre raison à leur cousine.

    « Oui, qui tente rien n’a rien! Et il suffira d’user de notre charme pour soumettre les créatures du mal, une fois qu’elles verront tout ce que nous pouvons leur apporter, elles n’hésiteront plus. »

    Nilha disait à présent qu’il fallait étudier Lia, afin de voir si elle était fiable et facilement influençable. Elle mit en avant fièrement le fait qu’elle pouvait copier les pouvoirs, un don qu’Athénaïs avait toujours envié. Au lieu d’être jalouse et de faire la moue, elle afficha un sourire fourbe, car Nilha venait à présent de venter son pouvoir à elle, qui était la télépathie. Cela lui faisait toujours plaisir que l’on reconnaisse la hauteur de son pouvoir ainsi que sa puissance, surtout lorsqu’une telle remarque venait d’un personnage aussi grand et puissant que sa cousine!

    « Oui, exactement. Et nous avons un double avantage sur Lia, puisque non seulement je peux lire ses pensées, mais en plus de cela, elle ignore tout de mon pouvoir, contrairement à l’époque d’où l’on vient, où tout le monde était au courant et pouvait donc essayer de dissimuler ses pensées –sans très grands résultats bien évidemment-. De ce fait, Lia sera totalement transparente pour moi, et elle ne pourra rien me cacher puisqu’elle ignorera tout de mon don! »

    Un sourire victorieux s’afficha sur le visage de la benjamine, tandis qu’elle lança un regard perçant à Adassa, afin de la convaincre de suivre leur plan.





"La beauté d'une femme est l'aspect éclatant de la lumière des Dieux."

Clique, si tu l'oses!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Féminin Messages : 70
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 22
Localisation : Dans un appartement miteux

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Lun 10 Juin - 21:32

    Adassa s'inquiétait une fois de plus inutilement, elle avait tellement peur de voir le passé se répéter et la voyante ne pourrait supporter d'être de nouveau enfermé, cela serait trop dur, plutôt mourir que de laisser les humains lui faire du mal, à elle ou ses cousines. Elle était la plus vieille mais, il fallait tout de même qu'elle entende la voix de Nilha pour se rassure, c'était ironique dans le fond mais, la voix de sa cousine avait toujours été d'un très grand réconfort, Nilha avait toujours aimée avoir raison et elle se croyait sans doute un peu trop forte, Adassa savait que même si Lia représentait un risque minimum c'était tout de même un risque à ne pas négliger mais, la grande cousine était la seule à prendre cette menace au sérieux. La demie-déesse savait que ses deux petites cousines avaient raison mais, elle avait quand même cette sensation qui lui disait de se méfier et de toujours prendre garde, Adassa avait peur, pas peur de Lia mais, peur de refaire les mêmes erreurs du passé, c'était insupportable, elle était loin l'époque ou Adassa était totalement en confiance, être enfermée lui a servi de leçon il faut croire, un peu trop.

    Adassa plongeaient ses yeux dans le regard de braise que lui lançait sa cousine, non la déesse n'avait eu aucune vision, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu de vision, avant elle contrôlait ses visions et cela était devenu un avantage majeur mais, maintenant ce n'était rien d'autre qu'un don qui ne signifiait rien et qui ne valait rien... Adassa n'avait pas réellement cherchée à en avoir, elle avait trop peur de voir dans ces visions des choses que même Zeus craindrait. « Non ma chère cousine, mes visions ne se sont pas manifestés depuis un certain temps déjà, disons seulement que j'ai comme une drôle de sensation, cela ne se décrit pas et ne s'explique pas non plus, c'est juste un pressentiment et rien de plus, ce n'est pas important. »

    La demie-déesse savait que pour arriver à conquérir ce monde il fallait faire des efforts, des gros efforts mais, le jeu en valait-il la chandelle ? Adassa se posait tellement de questions, avant elle pouvait lire dans l'avenir mais, maintenant ses interrogations étaient toutes sans réponses et cela, elle ne le supportait pas. « Je sais qu'il faut prendre des risques mais, avant c'était tellement simple. Nous sommes en position de faiblesse, avant le monde nous le connaissions, l'histoire, la magie, tout le savoir était en nous, maintenant nous devons apprendre à découvrir ce monde mais, oui nous devons tout faire pour arriver à nos fins... » Adassa afficha un petit sourire quand sa petite cousine lui fit la remarque que ses questions lui donnait mal à la tête, Athénais était décidément irremplaçable et sa grande cousine l'aimait pour ça.

    Au final ses cousines avaient raisons, les trois cousines étaient des étrangères dans ce monde mais, il fallait en tirer profit. Adassa se sentait mieux, elle savait qu'elle pouvait compter sur ses cousines et cela était tellement réconfortant. « Vous avez raisons, à nous trois nous allons réussir, nous devons tout tenter pour cela, nous devons commencer par Lia et ensuite... LE MONDE » Adassa observa ses cousines « Pardon, je ne veux pas que tout recommence comme avant, j'ai peur qu'il vous arrivent quelques choses... »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♠ Demie-Déesse ♠


avatar

♠ Demie-Déesse ♠

Messages : 124
Date d'inscription : 29/07/2012
Age : 35

Your Book Of The Shadows
Points de vie (PV):
100/100  (100/100)
Points d'Expérience (PE):
22/100  (22/100)
Capacités & Autres:

MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   Jeu 15 Aoû - 18:51

Il sembla qu'Adassa prit mal la remarque de sa cousine sur ses visions. Mais après tout, si ça pouvait la secouer un peu, ce n'était pas plus mal. Sa crainte, sa méfiance, faisaient qu'elle n'osait plus rien tenter et si c'était bel et bien le cas, cela finirait par ennuyer Nilha. 3000 ans dans un foutu médaillon, elle n'allait pas rester là sans rien faire pendant dix ans pour apprendre à connaitre ce monde ! Non, il était temps de prendre des risques et de faire ce qu'elles avaient à faire en tant que filles de dieux.

Athénaïs était à présent du côté de la brunette ! Ne restait plus qu'Adassa à rallier et ce ne serait pas le plus simple mais peut-être qu'en étant deux à tenir le même discours, elle changerait son fusil d'épaule et elle accepterait enfin d'écouter les recommandations et les requêtes faites.
La tactique de la fille de Posséidon avait fait ses preuves, en travaillant ses alliées au corps, elle avait réussi à toutes les convaincre. C'était un sacré don qu'elle possédait là et pourtant ... celui-ci n'avait rien de magique. Seulement de la tactique guerrière et un grand pouvoir de persuasion.
Si seulement elle pouvait faire de même et aussi simplement avec les peuples humain et magique...

Malgré tout cela, Adassa avoua tout de même avoir peur et bien que cela soit justifié, Nilha ne put s'empêcher de penser à une marque de faiblesse et elle ne pouvait tolérer cela de la part d'une grande déesse telle que sa cousine.

« Je sais que la peur est vitale pour contrôler ses actes et ainsi éviter de faire certaines erreurs mais il y a quand même des limites à ne pas dépasser. On a eu beau être absente pendant plusieurs siècles, nous sommes et nous resterons à tout jamais les filles de Dieux qui ont marqué l'histoire. Nous ne pouvons pas nous laisser aller à la peur Adassa. La seule chose que nous aurons à faire avec la peur, c'est en être les maitresses et la répandre. En aucun cas elle ne doit nous accabler sinon, comment veux-tu que ce peuple misérable croit en nous ? Nous devons nous montrer fortes pour qu'ils soient conscients que nous sommes celles qu'ils attendaient ... celles dont ils avaient besoin pour pouvoir continuer à être ! »

Le discours sonnait tellement solennel qu'elle en fut fière. D'autant plus qu'elle n'avait pas préparé à l'avance ce qu'elle allait dire !
Comme quoi des fois, les meilleurs discours, les plus pertinents et les plus efficaces, sont ceux qui arrivent de façon naturelle !

Et pour appuyer encore ses dires mais aussi pour accentuer l'effet dramatique et théâtral de son discours, Nilha se leva et brandit un poing serré d'un air déterminé.

« Croyez-moi ... nous ne retournerons pas dans ce médaillon de pacotille. Nous méritons ce monde auquel nous avons été arrachées. La prochaine fois que nous quitterons cet appartement, ce sera pour remettre notre suprématie en marche mesdemoiselles ! Nous méritons la vie que nos pères avaient prévu pour nous et nous allons la retrouver... »

Elle était droite et assurée, nulle faille visible dans son attitude ou dans son regard. Sûre d'elle, elle redevenait la déesse redoutable qu'elle était voilà 3000 ans. Prête à faire plier n'importe qui à sa volonté, gare à celui qui se trouverait sur son passage et qui aurait la mauvaise idée de lui désobéir ou de lui manquer de respect...


Clic si tu l'oses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh My Goddess! •• Nilha & Adassa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Goddess Key veut des partenaires 8D
» louna, la vie est une aventure audacieuse ou elle n'est rien.
» KANZUME GODDESS
» Artémis ø Goddess of the Hunt
» Eilly • You're like a Goddess

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed's Chaos, the new war ::  :: ▬ San Francisco | Centre ville ¤ :: Les habitations ¤ :: L'appartement d'Adassa, Nilha et Athénaïs ¤-